Les Paralympiques, les commentateurs sportifs et le malaise

Aux Paralympiques, les journalistes enchaînent les maladresses. Le Petit Journal en a fait une chatoyante compilation.

Aux Jeux Olympiques de Londres 2012, il n’y a pas que les performances des sportifs qui ont marqué les esprits : les commentaires des journalistes de France Télévision se sont fait remarquer par leur ineptie, leur sexisme, leur chauvinisme exacerbé qui tend au racisme… Les JO ont été pour beaucoup gâchés par ce florilège d’un temps que les moins de 20 ans ne connaissent bien heureusement pas. Nelson Monfort avait d’ailleurs été invité sur le plateau du Petit Journal le 28 août dernier pour s’expliquer sur toutes les petites phrases nauséabondes qui ont pu être prononcées pendant les retransmissions sur les chaînes du groupe France Télévisions.

La réaction du commentateur sportif le plus célèbre de France (le plus célèbre et donc, le moins limogeable) en avait laissé plus d’un sceptique :

« Nous avons diffusé de 9h du matin jusqu’à minuit tous le jours. Qui ne fait pas d’erreurs ? Qui qui qui est absolument parfait ? Oui je pense que cela peut être la fatigue. […] En aucun cas, il y a de la malveillance. Il ne peut pas avoir de la malveillance. Le Jeux, c’est un arc-en-ciel de couleurs, de races, de religions, moi c’est tout ce que j’aime dans la vie. […] Peut-être qu’il y a certains propos maladroits sur l’instant mais en aucun cas malveillants. »

Pour revoir le passage, c’est à 6mn20 :

Quoiqu’il en soit, si vous pensiez en avoir fini avec la maladresse des commentateurs sportifs aux Jeux Olympiques, vous vous mettiez le coude dans la narine jusqu’à l’oeil : aux Paralympiques aussi, c’est la fête de la bourde. Depuis la cérémonie d’ouverture, les journalistes semblent avoir du mal avec l’idée même du handicap, prennent des pincettes là où ils ne devraient pas et accumulent de ce fait les grosses, grosses bourdes. Le Petit Journal de Canal+, jamais avare en sarcasme, en a d’ailleurs fait une petite compilation. C’est tristement hilarant, et c’est à partir de 12mn20 :

L’occasion pour le compte Twitter de l’Agence France Presque de faire sa meilleure vanne depuis sa naissance :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Dreambreaker
    Dreambreaker, Le 7 septembre 2012 à 12h21

    Beck;3541634
    Là c'est pareil, comme le disait une Mad' c'est pas les expressions toutes faites qui posent problème, c'est de les relever comme étant gênantes... Un aveugle ne va pas s'offusquer parce qu'on lui dira "tu vois ce que je veux dire?" sans réfléchir, mais si on ajoute "oh, pardon!" là c'est pas très agréable.
    Exact ! Ca me fait un peu penser à toute la polémique qu'il y avait eu autour du film "Intouchables" (la question n'est pas de savoir si le film était bien ou pas, on s'en fout), et je crois qu'au final, il faut savoir oublier un peu les handicap des handicapés, justement, parce qu'ils ne se limitent pas à leur handicap. Je pense que pour eux, c'est presque plus facile à vivre qu'on se moque gentiment de leur soucis, qu'on en rigole, que de tout le temps être en train d'essayer de ne pas dire de bêtise, de peur de leur manquer de respect. Après, il faudrait l'avis de personnes directement concernées, mais je ne pense pas trop me tromper à ce sujet. J'ai un copain qui est en fauteuil depuis toujours, il est le premier à se moquer de lui-même et préfère largement qu'on soit naturel et spontané avec lui que les gens qui lui vomissent leur compassion sans cesse quoi.

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)