Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron emportent la médaille d’argent en danse sur glace

Le couple de patineurs français Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron a pris la médaille d’argent en danse sur glace, à l’issue du programme libre, derrière le couple canadien.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron emportent la médaille d’argent en danse sur glace

C’est à se demander comment la glace peut tenir, sous les pas frénétiques de ces artistes, acrobates et danseurs. Ils ont la force des gymnastes et la grâce des ballerines, l’expressivité des comédiens et la concentration des tireurs.

Ce sont les danseurs sur glace, et c’est sans doute la discipline olympique qui m’émeut le plus.

En 2002, les Jeux Olympiques d’hiver se déroulaient à Salt Lake City, et le décalage horaire m’avait fait lever à 2 heures du matin pour suivre la finale en direct.

Pendant le passage du couple français Marina Anissina et Gwendal Peizerat, j’ai retenu mon souffle, mais pas mes larmes lorsque les juges leur ont décerné la première place.

Seize ans plus tard (ça ne me rajeunit pas !), je suis tout aussi émue par la prestation de la digne relève de la danse sur glace française, même si l’or leur échappe de 8 dixièmes : Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ramènent une nouvelle médaille à l’équipe de France, et avec la manière.

Papadakis/Cizeron : à une bretelle de l’or ?

À l’issue du programme court, pourtant, c’était loin d’être gagné : un accident de costume survenu en début de programme avait perturbé Gabriella Papadakis.

Son haut ne tenait plus vraiment, et comme il n’y avait déjà pas beaucoup de tissu sur le design d’origine, avec une attache en moins, ça devenait compliqué de garder un soutien gorge à froufrous en place, surtout quand on effectue des pirouettes à grande vitesse sur la glace.

C’est par des épreuves comme celle-ci qu’on peut prendre la mesure d’une championne : la patineuse ne se laisse pas déstabiliser, elle exécute le programme avec son partenaire, et le couple ne souffre au final que d’un point et demi de retard sur les Canadiens, Scott Moir et Tessa Virtue.

Le programme court du couple français était une samba/rumba sur Shape of You, d’Ed Sheeran. Épatant, compte tenu de cette mésaventure.

Évidemment, YouTube pullule désormais de vidéos OH MON DIEU LE TÉTON DE GABRIELLA PAPADAKIS car la vue d’un sein en 2018 provoque donc toujours étonnement et fascination. 

Personnellement, j’avais plus les yeux sur la vitesse et la précision des lames sur la glace que sur les mouvements de la bretelle sur la poitrine de Gabriella. Chacun son amour du sport…

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron battent leur propre record

Il fallait tout donner dans le programme long pour espérer battre les canadiens, et le couple français a donné plus que le meilleur d’eux-mêmes : ils ont battu leur propre record du monde, en livrant la prestation parfaite.

Déjà, aux récents championnats d’Europe en janvier, Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron avait établi un nouveau record du monde avec ce programme. Hier soir à Pyeongchang, ils ont encore relevé la barre. Et leur programme libre est époustouflant.

Je vous laisse apprécier leur danse en plein écran.

Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron à 0,79 points de l’or

Cette prestation place tout de même le couple français sur le podium, à 0,79 points seulement de leurs rivaux, le couple canadien Scott Moir et Tessa Virtue.

Le patinage artistique est un sport cruel s’il en est, et ce n’est pas Tonya Harding qui dira le contraire : hasard du calendrier, Moi, Tonya, un film qui retrace la vie et la carrière de la patineuse haïe de l’Amérique, sort en salles ce 21 février.

Si j’amène cette vieille histoire dans celle, magnifique, que les patineurs français sont en train d’écrire, c’est parce qu’une nouvelle affaire de juges et de favoritisme est en train d’entacher le résultat de la compétition.

En effet, une juge canadienne participait au jury de la phase finale, alors que les canadiens étaient clairement en lice pour le titre de champions olympiques.

Europe 1 détaille l’affaire, dans cet article : JO 2018-Patinage artistique : Gabriella Papadakis et Guillaume Cizeron ont-ils été victimes de la notation ?

La passionnée, fascinée, immense amatrice de patinage artistique que je suis a depuis longtemps décidé d’ignorer cette dimension de la compétition : je regarde désormais le show pour apprécier et juger moi-même de la qualité d’une prestation, de la netteté des figures, de la synchronisation, de la grâce des danseurs.

À ce jeux, chers patineurs français, chers Guillaume et Gabriella : vous avez été absolument époustouflants, lors de vos dernières compétitions.

Bravo à vous, merci pour cette médaille, même si elle est en argent, à mes yeux, elle vaut de l’or !

À lire aussi : La patineuse Maé-Bérénice Méité déchire tout aux JO 2018 sur du Beyoncé

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

Clemence Bodoc

Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
  • Abou333
    Abou333, Le 21 février 2018 à 19h57

    @Angie56 Je répond aussi à ton spoiler ;)

    Spoiler

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!