Pixis, l’intelligence artificielle qui veut révolutionner l’orientation scolaire

Par  |  | 1 Commentaire

L'orientation scolaire, ce casse-tête sans fin. Choisir sa voie, se réorienter si ça ne plaît pas : désormais, une intelligence artificielle mise au point par la start-up Pixis peut t'aider à trouver des réponses !

Pixis, l’intelligence artificielle qui veut révolutionner l’orientation scolaire

En janvier, je suis retournée dans mon lycée pour parler orientation scolaire, répondre aux questions des élèves sur mes études.

J’étais hyper heureuse d’aider ceux et celles qui venaient vers moi pour me demander des conseils précis sur les différentes formations qui existent dans mon domaine…

Mais j’ai surtout constaté qu’une très grande proportion de lycéen•nes n’avait aucune piste de réponse à la question « Qu’est-ce que tu veux faire après ? ».

« Je ne sais pas. Du tout. »

Pixis s’imagine comme « le conseiller d’orientation du futur ».

Alors dans cette situation, il n’y a pas de solution miracle. En revanche, il existe des outils pratiques qui peuvent te donner quelques pistes.

Peut-être ne t’apporteront-ils pas une révélation, mais qui sait, ils peuvent te permettre de découvrir un secteur dont tu ne soupçonnais pas l’existence !

Au banc des nouveaux venus, il y a Pixis. Je vous ai déjà parlé d’Impala, là c’est un peu le même objectif, mais dans une application dopée aux datas et avec quelques fonctionnalités légèrement différentes.

big-apb-je-ne-sais-pas-quel-choix-faire

Les datas : l’ingrédient secret pour identifier les métiers d’avenir

« Il faut dénicher les métiers qui vont se développer. »

Pixis a une vocation plutôt ambitieuse. L’idée finale, c’est de produire une intelligence artificielle qui pourra à la fois :

  • présenter une diversité de métiers d’avenir et la variété de voies pour y accéder
  • analyser ta personnalité et tes intérêts pour te faire des recommandations précises
  • et te mettre en contact avec d’une part des professionnels pour échanger au sujet de leurs parcours et des coachs spécialisés pour t’orienter

« On veut pas seulement orienter vers des métiers qui intéressent, mais aussi vers ceux qui vont être porteurs dans les années à venir.

Donc on fait un gros travail d’analyse de données, de prospective pour faire émerger ces tendances là. […]

Par exemple, le métier de Chief Happiness Officer n’existait pas il y a cinq ans. Pourtant, on voyait déjà poindre la tendance dans des articles. C’est ce genre de signaux que l’on essaie de repérer. »

Pixis, la start-up qui s’inscrit dans le cadre du développement durable

Mais au-delà de la prospection de métiers d’avenir, Pixis étudie le marché du travail pour y déceler également les professions qui s’inscrivent dans les 17 objectifs de développement durable de l’ONU.

Cela ne s’inscrit pas juste dans le cadre de l’environnement, mais recouvre des intérêts tels que l’égalité des sexes, la paix, une éducation de qualité…

« On s’intéresse aux métiers qui s’inscrivent dans le cadre du développement durable. »

La start-up a donc intégré le « Sustainable Development Solutions Network » dont le but est de mobiliser et de mettre en relation des personnes qui proposent des solutions innovantes pour atteindre ces objectifs.

D’ailleurs cela fait partie des 50 meilleures solutions pour la jeunesse mentionnées dans ce rapport !

Une intelligence artificielle en cours de développement

Pour l’heure, cette intelligence artificielle est en cours de développement. Elle n’a pas encore toutes les fonctionnalités — énumérées plus haut — dont elle disposera à terme, mais son architecture est déjà intéressante.

D’abord, vous allez vous créer un compte qui vous permettra d’accéder à la galaxie des métiers. Elle répertorie sous la forme d’une constellation de points une grande variété de professions.

pixis-galaxie-metiers

Capture d’écran du site de Pixis

La galaxie des métiers, c’est une sorte de nuage de points qui évolue selon les critères que l’on choisit.

Pour vous y retrouver et faire un tri, vous pouvez utiliser quatre types de filtres : selon le salaire débutant, le niveau d’études requis, vos intérêts, ou les domaines qui attirent votre attention.

À partir de là, on accède à quantité de fiches métiers. À l’avenir, Pixis disposera aussi d’un « arbre des possibles ». C’est-à-dire que la start-up aura étudié les voies « types » empruntées par des professionnels pour atteindre la position qu’ils occupent, et tout cela grâce à l’analyse de milliers de CV :

« Par exemple, un jeune qui veut être responsable des partenariats, on va lui dire de faire telle ou telle école. Et en fait en faisant des recherches sur ceux qui sont actuellement responsables des partenariats, on s’aperçoit que oui, ils sortent de ce type d’école, mais qu‘ils ont aussi exercé tels ou tels métiers avant.

Avec des algorithmes, on fait ressortir les similarités et les différences. Donc après on met tout ça dans notre intelligence artificielle et ça permettra de s’orienter bien plus précisément. »

Un test hyper-personnalisé

Mais Pixis contient aussi un certain nombre d’autres fonctionnalités, et l’une d’elles va débarquer autour du 09 ou 10 février selon Aloïs, cofondateur de la start-up : le test de personnalité.

« C’est un test développé avec des partenaires spécialistes des sciences de l’éducation et des sciences cognitives (un cabinet, des chercheurs…). On a utilisé toutes leurs connaissances pour re-designer un test d’une soixantaine de questions, afin d’en faire quelque chose de ludique.

Ça ressemble un peu au test MBTI, à la fin ça débouchera sur seize types de personnalités, qui peuvent orienter vers différents métiers. »

Le test devrait être à la fois ludique et pertinent, grâce à la mobilisation d’un grand nombre d’outils psychologiques.

Le test donnera des résultats très complets dans un dossier PDF envoyé à la personne en recherche d’orientation. Il est cependant à noter qu’il sera payant, à hauteur d’une dizaine d’euros, même si les développeurs réfléchissent à une version plus light et gratuite. 

Qui sait, tu pourras peut-être aussi utiliser cela pour convaincre tes parents de te laisser choisir ta voie !

big-parents-contre-choix-orientation

Et un apport humain

En parallèle, il sera aussi possible de contacter directement des professionnels pour échanger à propos de leur métier.

« On a une base de donnée d’environ 700 professionnels, même si on a des doublons. L’idée c’est de les mettre en contact et qu’ils puissent prendre un café ensemble pour discuter de ce métier, de cette carrière, et si ce n’est pas possible on organisera des chats par exemple. »

Comme une machine ne peut pas tout, il sera aussi possible de rencontrer des professionnels pour discuter de leurs carrières.

En parallèle, un service de coaching personnalisé est proposé. Si les prix sont à hauteur de ce qui se pratique sur le marché comme sur l’Etudiant par exemple, ils peuvent cependant paraître prohibitifs puisque les 3 séances s’élèvent à 299€, et les 5 séances à 499€.

« C’est quelque chose que nous avons beaucoup débattu au sein de l’équipe car on est attachés à l’égalité des chances, mais on est obligés sur cette offre là de s’adapter au marché. […]

Il y a le reste de nos services qui sont bien plus accessibles pour ceux qui ne peuvent pas se permettre cet investissement. »

Ce type de service existe depuis un moment, et des générations d’étudiant•es sont aussi parvenues à s’en passer… À mon avis, ce n’est pas le plus intéressant dans cette initiative qui est bien plus innovante grâce à l’usage qu’elle fait des datas notamment.

Pour encourager les créateurs de la start-up, vous pouvez les aider dans leur levée de fonds dans le cadre de laquelle ils participent au Trophée des services innovants ! Il suffit simplement de leur donner un vote sur cette page.

Et toi, tu en es où en termes d’orientation, que tu sois lycéen•ne, étudiant•e, ou autre ? Si tu es perdu•e, tu penses essayer ?

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
  • Lanfear
    Lanfear, Le 10 février 2017 à 11h34

    J'aime beaucoup l'ergonomie du site (c'est un peu tout ce que j'ai pu voir vu que j'ai pas payé =w=)
    Mais je trouve ça dommage de payer pour, a priori, le travail fait gratuitement par les conseiller.e.s d'orientation (si celui/celle du lycée ne convient pas, il y en a d'autres dans les CIO) et l'Onisep ^^"
    (mais genre tout, genre le test de personnalité (ce sont des conseiller.e.s d'orientation psychologue), la mise en relation avec des professionnels, etc. Tout est gratuit soit via le COP, soit via l'Onisep. C'est quand même dommage de payer ^^")

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!