Oprah Winfrey show : Rihanna évoque Chris Brown et pleure

Interrogée par Oprah Winfrey venue lui rendre visite en Barbade, Rihanna, visiblement émue, confie être encore très attachée à Chris Brown.

C’était l’interview la plus attendue de l’année pour les fans de Rihanna. Lors du dernier Oprah Winfrey Show, le phénomène pop planétaire est revenu sur sa relation tumultueuse avec Chris Brown.

Il y a quelques mois, le public avait déjà été très surpris, voire outré, de voir la « princesse de Barbade » consentir à collaborer (sur le morceau Birthday Cake) avec celui qui en 2009 avait pourtant été condamné pour violences sur la chanteuse. À l’époque, la célèbre Oprah Winfrey avait alors exhorté Rihanna à s’éloigner de Chris Brown. « Love doesn’t hurt […] He will hit you again ! » (« L’amour n’est pas censé faire mal […] S’il t’a frappé une fois, il le fera encore ! ») s’était alors énervé l’animatrice et productrice de télévision américaine.

Dans le teaser de l’interview, Oprah Winfrey explique avoir été très surprise par cette rencontre avec la star planétaire. « Je m’attendais à une fille badass et très confiante. J’ai trouvé une personne simple et hyper touchante », raconte l’animatrice dans un spot télévisé voulu racoleur – puisqu’il alterne pleurs et rires de Rihanna.

Chargement du lecteur...

Cette nuit, l’intégralité de la rencontre a été postée sur la toile au plus grand bonheur des fans de la chanteuse. Découpée en plusieurs vidéos abordant les questions clés de l’entretien (Rihanna et l’industrie de la musique, Rihanna et sa vision de l’homme idéal, Comment Rihanna a pardonné à Chris Brown, ce que Rihanna a appris auprès de sa grand-mère, etc.), l’interview se déroule dans un cadre intimiste (un canapé blanc sur un balcon de la Barbade) et montre la chanteuse dans une tenue décontractée et estivale.

>> Voir l’interview de Rihanna par Oprah Winfrey

Le moment fort de l’émission est sans conteste celui où la chanteuse confie ne pas en vouloir à Chris Brown, « l’amour de sa vie » :

« Quand il m’a frappé, j’ai vu ça comme un appel au secours. Je n’ai pas su quoi faire. Je savais qu’il avait besoin d’aide. Mais comment faire comprendre ça aux gens ? Je savais que tout le monde allait le prendre pour un monstre. »

Bien que chaque histoire de violences conjugales soit certainement différente, espérons que le témoignage de Rihanna ne fasse pas jurisprudence systématique auprès de ses jeunes admiratrices. Car si lever la main sur quelqu’un est probablement la preuve d’une faiblesse, n’inversons pas trop vite les rôles : en premier lieu, la véritable victime reste la personne battue.

En attendant, depuis la mise en ligne du show, Rihanna reçoit une avalanche de soutien de la part de fans touchés par ses confidences.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pryah
    Pryah, Le 22 août 2012 à 19h41

    Tant que l'on trouve des excuses à l'homme violent, on reste. Ou du moins, comme c'est son cas à elle, on ne tourne pas la page, pas encore...

    Pour s'en sortir, il faut voir la réalité en face : qu'il n'arrêtera pas comme ça, que ce n'est pas de notre faute, qu'on n'a aucun pouvoir sur son comportement, qu'il est responsable de ses actes, que donc la seule chose à faire, même si on l'aime, c'est de partir.

    Ensuite, pour en guérir, ne pas replonger et ne plus être hantée, il y des étapes. Et l'une d'elle est une forme de haine, de rage, de colère. C'est une émotion importante dans la reprise de contrôle sur sa vie et dans la revalorisation de soi.

    Peut-être que d'autres ne le voient pas comme ça mais pour moi, c'est une des conditions sine qua non à traverser avant d'en arriver à l'apaisement. Là la haine s'étiole, la peur avec elle s'envole et on peut enfin repartir de l'avant.

    Voilà comment je vois les choses, parce-que c'est comme ça que je le vis. Je crois que j'en suis enfin arrivée à la phase - ne plus avoir de peur ni de colère - 4 ans après, et je comprend que Rihanna n'en soit pas là car ça prend beaucoup de temps.
    Mais quand même j'espère qu'elle ne va pas replonger, elle me semble bien bien fragile... j'ai beaucoup de tendresse pour cette fille.

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)