J’ai testé pour vous… un oeuf vibrant télécommandé

L'oeuf vibrant télécommandé est un sextoy qui vous permettra de jouer à deux dans les endroits les plus insolites... une madmoiZelle l'a testé pour vous !

oeuf vibrant

– Article publié le 2 janvier 2013.

L’oeuf vibrant, un sextoy nommé désir…

…plutôt que plaisir, car tout l’intérêt du jouet repose sur la tension sexuelle entretenue par celui ou celle qui en tient les manettes. Petit engin vibrant s’activant à distance via une télécommande aux allures d’iPod, l’oeuf cumule dix modes et vitesses de vibration. Chez la marque Plaisirs Secrets, il s’appelle Maître du Plaisir, est vendu en trois couleurs et bénéficie d’une texture soyeuse, le tout pour une soixantaine d’euros sur l’internet.

L’oeuf vibrant dans le métro – Acte I

7 heures, le réveil sonne, et état de désexcitation post-nuit-de-moins-de-12-heures oblige, j’ai recours au sacro-saint lubrifiant pour pouvoir insérer l’oeuf (attention mesdmoiZelles, n’oubliez pas de vous en munir si vous souhaitez introduire l’engin en pleine journée sans stimulation particulière). Petit, il ne gêne pas la déambulation, mais dès mon arrivée dans la rue je me sens investie d’une mission particulière : celle de la jouissance outrageuse. Ce sentiment continue alors que je sens (ou crois sentir) les regards se poser sur moi dans le métro : introduire la sexualité dans l’espace public ravive mon vieux penchant pour la transgression, et j’active l’oeuf grâce à la télécommande bien planquée.

Même si les vibrations sont assez faibles pour être confondues avec celles de la rame, être vibromassée à 20 cm d’une grand-mère bourgeoise – qui semble avoir vu le loup pour la dernière fois quand De Gaulle était président – m’excite énormément. Si vous avez le plaisir bruyant ou que l’idée de jouir en public se rapproche d’un cauchemar plutôt que d’un fantasme, pas de panique : les sensations procurées ne vous mèneront pas jusqu’à l’orgasme !

L’oeuf vibrant en soirée – Acte II

Mon compagnon, moi-même et une inconvenante table pour nous séparer. Les ondes hertziennes que monsieur daigne m’envoyer n’ont cependant cure de cette distance : l’oeuf vibre et s’arrête selon son bon vouloir. Plus vite, plus fort, l’excitation grimpe. Nos yeux se rencontrent ; il me regarde m’agiter sur ma chaise, oubliant le ballet des serveurs et des client-e-s du restaurant dans lequel nous nous trouvons. Une seule envie, peut-être cependant liée aux vertus aphrodisiaques reconnues de la gastronomie libanaise : qu’il renverse théâtralement la table et m’arrache mes vêtements.

Mais le supplice n’est pas terminé : nous nous rendons à une soirée, où entourés d’ami-e-s, la discrétion est de mise. Alors que j’écoute une connaissance m’exposer son avis sur la situation en Centrafrique, les vibrations reprennent. Oubliant instantanément mon implication dans ces questions diplomatiques, je le cherche des yeux. À quelques mètres de là, il s’amuse, lui aussi en conversation ô combien intellectuelle, à me faire perdre toute rationalité. Je laisse alors de côté mes valeurs judéo-chrétiennes m’invitant à réprimer tout désir, et enjoins mon homme à rentrer promptement à la maison. La suite, vous la devinez !

Investigatrice de fond, j’ai poussé le vice jusqu’à tester le jouet en amphithéâtre, à la faculté, grâce à une amie dévouée. Là encore, ce n’est pas l’action vibratoire de l’oeuf mais l’outrage à la décence collective qui m’a fait remuer le bassin. L’essence de ce jouet n’est pas de vous faire atteindre l’orgasme, son utilisation en solo est d’ailleurs très limitée. En revanche, tout l’enjeu de l’engin repose sur l’interaction, le désir qu’il suscite. Vous souhaitez réveiller la fougue adolescente de votre amant-e ? Confiez-lui la télécommande !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 15 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Marie S.
    Marie S., Le 6 janvier 2013 à 23h49

    Pour celles qui l'attendaient : Le point négatif !

    J'en avais acheté un avec mon ex. Une fois l'oeuf inséré, pas moyen de la garder en place et donc de sortir l'essayer en public : au moindre éclat de rire, mes muscles expédiaient l'oeuf vite fait bien fait au fond de ma culotte.
    Okay le désir facilitait le glissement, mais étant donné que c'est le but, c'est un peu dommage.

Lire l'intégralité des 15 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)