Pourquoi Noces est un film important et essentiel

Si tu as des soucis pour lire la vidéo, tu peux la lire sur Youtube

Par  |  | 11 Commentaires

Noces vient traiter d'un sujet important, mais peu discuté dans le monde occidental : celui du mariage arrangé. madmoiZelle est partenaire de ce film qui mérite le détour.

— Cet article a été publié dans le cadre d’un partenariat avec Jour2fête.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

— Article initialement publié le 25 février 2017

Quand je vous ai relayé la bande-annonce de Noces, je vous ai mentionné à quel point j’avais trouvé ce film important. Si en plus madmoiZelle est partenaire du film, que dire là-dessus, si ce n’est le plaisir de participer à son rayonnement !

Et je vais pouvoir vous donner les raisons pour lesquelles j’ai trouvé Noces aussi essentiel.

L’histoire de Noces suit le quotidien de Zahira, une belgo-pakistanaise de dix-huit ans, qui est très proche de sa famille. Jusqu’à ce jour fatidique…

Pour l’empêcher de dévier de son chemin, ses parents adorés vont lui imposer un mariage arrangé. Ce que sa sœur aînée a connu. Ce que de nombreuses femmes au Pakistan connaissent.

Ce que son entourage, composé de jeunes de culture belge, ne comprend pas.

Un choc des cultures omniprésent dans Noces

Zahira est 100% pakistanaise de sang. Mais est-ce qu’on peut encore se considérer uniquement d’une origine quand on a passé sa vie dans un pays différent ?

C’est ce que nos portraits de la rubrique de Nos Racines montrent bien : la mixité n’est pas sans effets sur la façon dont on voit sa (ses) culture(s).

Stephan Streker l’a bien compris en mettant en lumière la vie de son héroïne. Une ado comme les autres au lycée, avec son sac à dos, et une jeune femme bien plus traditionnelle quand elle passe la porte du foyer.

Le réalisateur parle très bien de ces pans de vie intimes comme il l’avait déjà prouvé dans Le monde nous appartient en 2013.

Lina El Arabi, l’interprète principale, elle aussi semble avoir bien compris la situation. Et c’est comme ça qu’elle livre une prestation sans fausse note qui montre bien à quel point le dilemme présenté dans le film impacte la vie de son personnage.

noces-couple

Noces présente une situation qui peut arriver partout

Le mariage arrangé, qui a longtemps existé en Europe, les gens savent pertinemment que ça existe mais ils ont souvent l’impression que c’est un concept venu de pays lointains ou d’une époque révolue. Eh bien non. C’est toujours d’actualité, et plus près qu’on ne le croit.

Le fait que l’histoire de Noces se déroule en Belgique remet tout en perspective. Comment une telle situation peut-elle encore se produire à notre époque ?

Cet approfondissement du sujet le rend réaliste et à la limite de l’effrayant. Je ne suis pas sûre d’avoir envie d’accepter la situation, mais en même temps, est-ce que ce serait manquer de respect à la culture de certains pays ?

À lire aussi : La taxe tampon fait aussi débat en Belgique (et ailleurs en Europe)

Le choix pas si évident présenté dans Noces

Deux camps s’opposent durant le film et il n’y a pas de bon ou de méchant. On réussit à les comprendre tous les deux car leurs arguments tiennent la route.

Bien sûr, si toute ma vie on m’avait enseigné une chose jusqu’à en faire un principe, une valeur morale, je voudrais probablement l’inculquer à ma fille. Surtout que de véritables enjeux pèsent sur les épaules des parents.

On a quand même envie de favoriser Zahira car ce qui lui arrive semble injuste et si éloigné d’une adolescence classique… Elle ne mérite pas la situation dans laquelle sa famille la place.

Mais si je me mets un instant dans ses baskets, eh bien… je ne sais pas quel choix j’aurais fait.

À lire aussi : « 14 millions de cris », le court-métrage sur le mariage forcé

Jugement à tous les étages dans Noces

noces-bande-annonce-extrait

La famille de Zahira pense que seul le déshonneur l’attend si elle ne se marie pas. Stephan Streker est fort car il ne dénonce pas le point de vue des parents, qui aiment vraiment leur fille (la question ne se pose même pas), mais se contente de le mettre en lumière.

Les amis de Zahira ne sont pas en reste. On y retrouve notamment Alice de Lencquesaing, vue dans le court-métrage Je suis une date du Nikon Film Festival.

Son entourage tente tant bien que mal de soutenir l’adolescente, mais ne réalise pas le poids qu’elle doit porter.

En tout cas, le discours de Noces offre une sincérité à toute épreuve, que ce soit dans les dialogues entre les personnages ou le scénario.

Je retiens de ce film l’obstination des personnages quitte à blesser des gens qu’ils aiment, et une certitude : il faut savoir penser à soi avant de se sacrifier pour autrui.

Noces est disponible en DVD depuis le mercredi 16 août.

À lire aussi : Le mariage des enfants dénoncé par l’actrice belge Marie Gillain dans un spot de sensibilisation efficace

Réécoute ce podcast audio et emmène-le partout

N’hésite pas à télécharger une application de podcasts sur ton portable, ça occupe bien les trajets en transports en commun ou les heures de ménages.

Réécoute cette interview en audio :

Sur iTunes

Sur podcloud.com

Sur Soundcloud

Via ce flux RSS


Aki

Aki était un panda dans une vie antérieure. Elle a découvert les séries et les films un peu tard mais s'est bien rattrapée depuis et œuvre désormais chez madmoiZelle dans ces rubriques. Fana de comédies musicales et de Joss Whedon, elle partage aussi la passion globale de la rédac pour la nourriture.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Liza Radley
    Liza Radley, Le 13 mars 2017 à 3h07

    Pas très étonnant malheureusement, c'est moins une question de "cassos" que de traditions matrimoniales (mariage à l'intérieur de " l'ethnie " avec un très fort taux de mariages entre cousins, solidarités familiales très fortes...)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!