Le niveau de langues étrangères des Français progresse (doucement)

Par  |  | 13 Commentaires

Le niveau des Français·es en langues étrangères, particulièrement en anglais, est réputé pour être mauvais. Un nouveau rapport a été remis au ministre de l'Éducation Nationale.

Le niveau de langues étrangères des Français progresse (doucement)

Pendant presque toute ma scolarité, j’ai galéré en cours d’anglais.

En fait, je n’étais pas si mauvaise, mais j’avais tant intégré que j’étais nulle et que je n’aimais pas cela, que je suis parvenue à m’en persuader.

Le niveau des Français·es en langues étrangères réputé pour être mauvais

Et pour cause, j’ai entendu rabâcher des années durant que « les Français·es sont nul·les en anglais », que nous avions « le plus mauvais niveau en langues d’Europe », sans avoir vraiment de point de comparaison.

On me disait que j’étais censée être nulle, et je répondais « OK ! » sans sourciller.

Heureusement, j’ai fini par me détacher de cela, et à coups de séries et films en V.O ou de tweets marrants en anglais, j’ai peu à peu progressé.

Je n’ai apparemment pas été la seule à améliorer mon niveau en langues, puisqu’un rapport remis ce mercredi 12 septembre 2018 au ministre de l’Éducation Nationale montre une légère amélioration, comme le relate France Info.

Le média explique :

« Le niveau d’anglais est effectivement en nette hausse chez les élèves de troisième, avec sept points de plus en six ans. »

Toutefois, la France n’excelle visiblement pas encore, en comparaison avec les autres pays européens.

Langues étrangères : comment améliorer le niveau des Français·es ?

Ce rapport devrait aboutir à des pistes pour améliorer l’enseignement des langues étrangères au sein de l’Éducation Nationale.

Je trouve cela primordial, d’autant plus à l’heure où le métier d’enseignant·e est de moins en moins attractif : c’est le moment de réinventer l’éducation, je pense.

J’ai fait des études de langues, d’espagnol, plus précisément. Mon rêve, depuis plusieurs années, est de devenir prof d’espagnol, dans le secondaire ou le supérieur.

De fait, je trouve particulièrement important de lancer une réflexion sur la manière de laquelle sont enseignées les langues.

Je pense en plus qu’il existe pléthore de possibilités qui n’attendent que d’être inventées — à condition que le gouvernement y mette les moyens.

Des enseignant·es natifs et natives, comme avec le système d’assistant·es de langue au lycée et de lecteurs dans le supérieur, une formation continue pour les enseignant·es, mais aussi d’autres cours dans des langues étrangères, des échanges culturels, plus de films en V.O. : les pistes sont variées.

Mais toi, qu’en penses-tu ? Comment aimerais-tu ou aurais-tu aimé apprendre une langue étrangère ? Penses-tu que le niveau des Français·es est si catastrophique ? Est-ce un problème selon toi ?

Viens m’en parler dans les commentaires !

À lire aussi : 5 profs aux méthodes « atypiques » qui ont marqué nos scolarités

Mathilde Trg


Tous ses articles

Commentaires
  • MidoriNoHikari
    MidoriNoHikari, Le 13 septembre 2018 à 14h41

    Oh le beau sujet! Oh que je l'aime celui la!

    Ancienne cancre en langue au rapport! (8 au bac en allemand quand meme... en meme temps quand on arrive pas a traduire le mot tag... pour ma defense: sur une classe de 27, il n'y en a eu que trois a le traduire correctement!) Je bosse aujourd'hui a Londres dans une boite anglaise. Durant ma scolarite, avant d'arriver dans le superieur, j'ai toujours eu horreur des langues, vraiment je detestais ca au plus au point: je ne comprenais rien a la logique grammatical et je ne comprenais pas l'utilite d'apprendre des langues etrangeres. Une fois dans mon ecole d’ingé ca a change du tout au tout: Plus de cour de grammaire, du vocabulaire et des sujets specialises autour de nos metier et surtout une super equipe pedagogique avec uniquement des enseignants natifs. C'est vraiment avec eux que j'ai commence a progresser.

    Du coup au niveau des ameliorations je pense que ce serait bien deja de commencer... plus tot! En maternelle par exemple, pas sous forme de cours evidemment mais sous forme de jeux avec des intervenants exterieur natifs. Je ne sais pas si ca a evolue mais a mon epoque (fin 90-debut 2000) on faisait un peu d'anglais... en CM2! C'estr beaucoup trop tard! Et c'etait pas forcement l'anglais d'ailleurs repondre a @Sherling.

    Des classes plus petite: a moins d'etre super motive.e pour bosser par toi meme a cote, c'est pas possible d'apprendre correctemment une langue dans une classe de 30 ou plus...

    L’immersion: il n'y a pas photo, c'est avec mon sejour au pair que mon niveau a vraiment decole. Et ma soeur (qui avait deja un bon niveau) est revenu bilingue de sont sejour en allemagne! Elle y est restee 6mois et sa corres est venue 6mois. Elle s'est debrouillee pour trouver une bourse (parce qu'il y en a oui, faut avoir la motivation pour chercher) et ca n'a rien coute a notre mere, meme pas le transport (a part nourir/loger/blanchir la corres pendant 6 mois mais vu que ma soeur avait ete absente 6 mois...). J'ai fait un echange avec les USA au lycee et c'etait super! Beaucoup de gens ont critique le fait que c'etait elitiste parce que le visa et le billet d'avion coute cher alors qu'il y avait possibilite d'avoir des aides de la region! Bref, favoriser les echange POUR TOUT LE MONDE, rendre les bourses d'echange plus accessibles (commencer par les rendre VISIBLES ce serait deja pas mal...)... Il y a des solution.

    L'accent n'est pas un probleme quand on est sur place (c'est plus comprendre l'accent des autres qui peut etre coton) mais on vous comprendra (a moins de parler comme ma grand-mere en mode phonetyque francisee...). Par contre c'est comme tout: l'accent ca se travail! Du coup, des le college/lycee, les profs peuvent faire travailler la prononciation! Notre prof de seconde etait intransigeante sur l'accent et elle nous faisait beaucoup bosser dessus. Ca m'a marque possitivement et beaucoup aide par la suite. Ecouter de l'anglais (film, serie, musique) permet aussi de developper son oreille et d'apprendre.

    Donner envie d'apprendre! Probablement le plus difficile car c'est au cas par cas. J'etais pas motive pour apprendre les langues au college/lycee, maintenant je regrette de pas m'y etre mise plus tot. C'est tellement cool quand tu voyage d'etre capable de communiquer avec d'autres personnes et de decouvrir d'autres cultures... Mais bon, comme ca a ete dit plus haut donner du vocabulaire adapter, faire des cours a themes (et varier un peu s'il vous plait parce que la chute du mur de Berlin tout les ans pendant 7 ans c'est relou) pour apprendre la culture, des films/series a voir en cours ou chez soit, des jeux de role pour pratiquer...

    Je pense qu'il y a encore plein de proposition a faire mais c'est tout ce que j'ai en tete pour le moment.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!