Test : Nivéa Ideal finish mousse

Je vous en avais parlé lors de sa sortie, le fond de teint Nivéa Idéal Finish mousse est le premier du genre pour cette marque. Promesses : un teint mat longue durée, bien uniforme, pas d’effet masque. J’ai testé et vous saurez tout ! Première impression Il est petit, ce pot quand même. Après vérification, […]

Je vous en avais parlé lors de sa sortie, le fond de teint Nivéa Idéal Finish mousse est le premier du genre pour cette marque. Promesses : un teint mat longue durée, bien uniforme, pas d’effet masque. J’ai testé et vous saurez tout !

Première impression

Il est petit, ce pot quand même. Après vérification, il fait 18 ml, soit un peu moins que le Mat’morphose de Gemey (mais il est moins cher, aussi), et carrément moins que n’importe quel fond de teint liquide de n’importe quelle marque (ils font généralement 30 ml). Espérons donc qu’il ne se vide pas à la vitesse de l’éclair, sinon merci l’arnaque, parce que remettre 12€ dans un fond de teint tous les deux mois, faut le vouloir. Cependant, le pot est tout de même joli, et ne prend pas beaucoup de place. De plus, il n’a pas l’air spécialement fragile et il n’est pas lourd, donc facilement transportable dans un sac de voyage ou autre. La texture, au premier abord, est déroutante. Il s’agit d’une mousse, oui, mais un peu gélifiée, il est carrément impossible d’y planter un doigt ou de vider le pot en ayant la main généreuse. C’est plutôt bon signe. Pour les couleurs, Nivéa fait quelque chose d’assez bizarre : les teintes vont de 02 à 05. Pourquoi pas commencer par 01 ? Ayant le teint très très clair, j’ai opté pour le 02 en serrant les fesses pour ne pas me retrouver comme un vieil abricot, mais miracle, c’est vraiment très clair. Un bon point, vu que les marques sont généralement très frileuses pour faire des teintes pâles.

ideal finish mousse niveaL’application

Alors autant le dire tout de suite, la première fois n’est vraiment pas agréable (je parle du fond de teint hein). C’est bien simple, on dirait qu’on ne se met…. rien. Le fond de teint disparait instantanément sous les doigts, et on se demande rapidement si on en a mis assez. Pourtant oui, il marque bien la peau. Néanmoins, il ne faut pas hésiter à en mettre et bien l’étaler, sinon on risque de se retrouver avec un effet patchwork, autrement dit des zones sans fond de teint et là c’est la lose assurée. La meilleure application que j’ai trouvé, c’est à l’éponge : après avoir d’abord appliqué du fond de teint de manière plus ou moins uniforme, on termine en tapotant l’éponge à la surface du fond de teint puis sur les endroits désirés (par exemple : les ailes du nez, souvent oubliées, ou sur les imperfections à corriger). Il faut donc le travailler un minimum, ce qui sera sans doute rédhibitoire pour certaines.

Promesses tenues ?

Pour l’effet couvrant, je me tâte. Disons qu’il unifie le teint, mais les imperfections ne sont pas corrigées avec un seul passage. Sans correcteur, on est obligé de repasser à l’éponge pour couvrir les rougeurs. Si on utilise déjà un correcteur, ça va mieux, mais ça n’a clairement pas la couvrance d’un fond de teint liquide. Cela se situe plutôt entre celle du stick et de la poudre compacte : c’est léger, frais, mais en cas de gros soucis il faut relever ses manches et bosser. D’un autre côté, il est vraiment léger, on ne le sent presque pas même avec un travail à l’éponge, comparé aux fonds de teint plus couvrants qui ont tendance à étouffer la peau, ou devenir très désagréables en fin de journée. De plus, il ne vire pas et ne bouge pas (oui rho, je suis sûre que t’as déjà connu l’enfer du fond de teint qui avait migré sur les ailes du nez, ou qui est comme « absorbé » tu ne sais où). Pour les peaux mixtes et grasses, le confort est là.

Pour l’effet mat, euh… Disons qu’il est vraiment plus confortable qu’un fond de teint estampillé mat (et qui souvent dessèche la peau, fait ressortir les boutons et autres joyeusetés), mais l’effet mat ne dure pas plus de quelques heures. Associé à une crème de jour matifiante et une poudre libre, les résultats sont bons, mais autant ne pas se leurrer : si ta peau brille vraiment en temps normal, elle ne va pas se gêner pour faire autrement avec la mousse Nivéa.

En clair, Ideal Finish mousse de Nivéa est un bon fond de teint pour les peaux grasses et mixtes, qui apporte confort et bonne tenue, mais qui hélas ne couvre pas suffisamment les imperfections, à moins de le travailler. Pour un teint naturel, il sera sans doute parfait, mais pour celles qui recherchent vraiment un résultat zéro défaut, il faudra faire quelques efforts ou bien carrément passer son chemin. Je rappelle que son prix oscille aux alentours de 12€, avec ça et là quelques réductions !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 10 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Rosaly--
    Rosaly--, Le 7 novembre 2010 à 22h53

    kachal;1805845
    Dites, les Blanche-Neige, vous avez trouvé quoi comme bons fonds de teints clairs ?
    kyfia;1805983
    J'avais le ideal finish version tube et maintenant la version mousse en 02 et ça me correspond plutot bien ;)

    je vais comparer le ivoire rose de L'oréal...
    Comme Kyfia, j'utilise la teinte 02 Ideal finish de chez Nivéa, en version tube. Il me correspond très bien niveau couleur, il ne tends pas vers le jaune ni le rose, niquel pour mon teint pâle. De plus, il a une assez bonne couvrance mais (il en fallait bien un) il a besoin de retouches surtout si on a la peau mixte à tendance grasse.
    J'ai pendant un moment utilisé le Ivoire Rosé de Accord Parfait chez l'Oréal, c'était pas mal mais encore un peu "rose". Je préfère le Nivéa.

Lire l'intégralité des 10 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)