Je suis l’ultime combat, un touchant court-métrage sur la plus grande des batailles

Par  |  | Aucun Commentaire

Parfois le combat se déroule sur le ring, et parfois il a lieu dans la vie de tous les jours. Découvrez le court métrage Je suis l'ultime combat, en lice pour le Nikon Film Festival.

Je suis l’ultime combat, un touchant court-métrage sur la plus grande des batailles

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Le Nikon Festival 2017 continue jusqu’au 15 février ! Dans toute la France, des cinéastes en herbe, de tous niveaux, peuvent proposer leur court-métrage sur le thème « Je suis une rencontre ».

Si vous souhaitez découvrir les autres courts-métrages qui nous ont tapé dans l’oeil, c’est par là !

Aujourd’hui j’ai eu envie de vous faire découvrir Je suis l’ultime combat, un court-métrage qui m’a vraiment touchée. Mais avant de le commenter, regardons-le quand même.

je-suis-combat

–> Clique sur l’image ou sur ce lien pour accéder au court-métrage ! <–
(Il faut désactiver AdBlock)

J’aurais pu titrer « un touchant court-métrage sur les relations père-fille » mais ça aurait quand même été dommage. La révélation finale, lorsqu’on découvre que le vrai combat c’est la discussion avec son père, m’a vraiment donnés des pincements au coeur.

Pour ma part je n’ai jamais eu de relations très compliquées avec mon père mais, je sais à quel point ça peut devenir pénible lorsqu’on est en désaccord avec son paternel.

À lire aussi : « Ma chère fille, j’espère que tu auras une vie sexuelle épanouie. »

Côté message le court-métrage est chouette, surtout qu’on est libre de s’imaginer la suite : peut-être que la jeune femme va annoncer à son père un truc qui va lui déplaire, ou peut-être qu’elle cherche son approbation, ou peut-être qu’elle a fait quelque chose de mal…

Mais c’est aussi la réalisation qui m’a plu. L’image est vraiment belle, avec des plans qui prennent le temps malgré le format imposé de 140 secondes maximum. Et Linda Dakiche, l’actrice, est totalement bluffante du début à la fin.

Maxime Congi, réalisateur de la vidéo, a expliqué dans les commentaires que c’était la première fois que Linda passait devant une caméra. Il y a des gens, ils sont doués, c’est tout quoi. Frustrant non ?

N’oubliez pas, vous avez jusqu’au 15 février pour voter pour vos courts-métrages préférés ! Celui-ci vous plaît ? N’hésitez pas à cliquer sur le gros bouton rouge en-dessous de la vidéo !

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?