Je suis mon inconnue, un court-métrage sur la naissance sous X

Par  |  | Aucun Commentaire

Dans Je suis mon inconnue, une jeune femme apprend qu'elle est née sous X et va tout faire pour retrouver sa mère.

Je suis mon inconnue, un court-métrage sur la naissance sous X

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait

Être venu•e au monde par un accouchement sous X, ce n’est pas anodin pour Rose. La jeune femme a 25 ans, un compagnon et vient d’apprendre qu’elle est enceinte.

Mais au moment de partager sa joie avec sa mère, celle-ci lui avoue que Rose est en fait sa fille adoptive. La vérité est que cette dernière est née sous X. Cette nouvelle bouleverse la jeune femme qui décide de retrouver sa mère biologique.

Voilà ce que raconte Je suis mon inconnue, un court-métrage qui fait partie des vidéos concourant au Nikon Film Festival 2017.

nikon-je-suis-mon-inconnueClique sur l’image pour regarder le court-métrage (désactive Adblock si ça ne marche pas)

Pour en savoir un peu plus sur ce court-métrage, je me suis entretenue avec Aymeric Bagic, à l’origine de la vidéo. Le réalisateur de 21 ans, en passe de finir ses études de cinéma, n’a pas choisi cette thématique au hasard :

« Je voulais traiter de la relation mère-fille. Dans le court-métrage, l’héroïne apprend qu’elle attend un enfant et découvre dans le même temps qu’elle ne connaît pas sa mère.

C’est aussi une façon de pouvoir aborder la question de la maternité, et de la difficulté d’apprendre une nouvelle pareille à cette étape de sa vie.

Pour être aussi réaliste que possible, je me suis renseigné sur les conditions de l’accouchement sous X, en grande partie grâce au livre Née sous X, l’enquête interdite, de Sabine Menet.

Il est possible de chercher des renseignements, en appelant les mairies, en ayant les initiales de la mère, mais ça demande beaucoup d’investigations.

Dans ce court-métrage, je ne voulais pas qu’on croit que la mère adoptive est reniée au profit de la mère biologique. Il s’agit au contraire d’une démarche que mère et fille font ensemble pour retrouver la mère biologique.

C’est plus une rencontre à trois qu’une rencontre à deux dont il est question. L’idée est de montrer que la mère biologique va se greffer à cette famille, plutôt que la substituer. »

J’ai également demandé à Aymeric une anecdote de tournage : « L’un des passages a été improvisé, mais on a trouvé ça si bien qu’on l’a gardé… » À ton avis, il s’agit de quel moment ? Indice, c’est drôle.

Gagné, il s’agit de l’instant où le petit ami de l’héroïne détache ses cheveux, qui « adoucit un peu l’ensemble ».

Si vous veux soutenir le film pour le festival, ça se passe par ici.

Si tu souhaites en savoir plus sur l’accouchement sous X, tu peux retrouver les détails légaux sur le site du service public, ou lire notre témoignage sur le sujet (ci-dessous).

À lire aussi : J’ai été adoptée – Témoignage

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Chloé P.

Chloé s'occupe de la rubrique Devenir Adulte mais à côté elle aime les salopettes, son furet et l'anglais. Elle parle tout le temps depuis qu'elle a perdu son bouton off, à la naissance.

Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!