« Je suis un petit moment de solitude » présente une rencontre gênante mais mignonne

Par  |  | Aucun Commentaire

Parfois, les rencontres les plus gênantes sont à l'origine des plus belles histoires. C'est le sujet de ce court-métrage !

« Je suis un petit moment de solitude » présente une rencontre gênante mais mignonne

Cet article a été rédigé dans le cadre d’un partenariat avec le Nikon Film Festival.
Conformément à notre Manifeste, on y a écrit ce qu’on voulait.

Dans la vie, on a parfois envie d’oublier les moments gênants. Pourtant, il peut en découler de belles histoires.

Le film Je suis un petit moment de solitude, présenté au Nikon Film Festival 2017, raconte exactement cela. Une rencontre qui n’a rien de parfaite devient un souvenir tendre de ce que l’on a été

je-suis-un-petit-moment-de-solitudePour voir Je suis un petit moment de solitude, cliquez sur l’image (il faut désactiver Adblock)

Interview de Bertrand de Fürst, réalisateur de Je suis un petit moment de solitude

Derrière ce court-métrage se trouve Bertrand de Fürst, 37 ans. Il travaille dans les sciences mais admet s’intéresser au cinéma depuis toujours.

« Je fais pas mal de courts-métrages amateurs… J’essaie au fur et à mesure de les réaliser dans des conditions de plus en plus professionnelles, même si cela reste encore plus une passion, un loisir. »

  • Comment vous est venue l’idée de Je suis un petit moment de solitude ?

« Cette année, il est demandé que nos films soient sur le thème de la rencontre.

Au début, j’avais envie de contourner le thème pour être original, je me disais que tout le monde allait présenter des rencontres amoureuses… Et puis finalement je suis content d’avoir fait quelque chose de simple.

Ce qui m’amusait dans l’histoire que j’ai écrite, c’est les échanges de regards entre les deux époques. Les regards d’adolescent•es gêné•es se transforment vingt ans plus tard en regards de tendresse. C’est un peu la revanche des complexes.

Avec les années, on se rend bien compte que ce qui s’est passé n’est pas très grave, on relativise ce genre d’événement. »

« J’avoue sans fausse modestie que c’est une vraie surprise. J’ai fait ce film pour l’exercice.

Je suis très content car pour faire un court-métrage, il faut constituer une équipe. Cette équipe vous fait confiance, et se retrouver là donne espoir de faire d’autres projets ensemble derrière. »

Alors, si vous aimez ce court-métrage, vous pouvez voter pour ici !

big-je-suis-une-inconnue-nikon-film-festival


Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Aucun commentaire

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!