Le Nike+ Fuelband SE, le bracelet qui mesure vos efforts physiques

Le Nike+ Fuelband SE mesure vos dépenses physiques en permanence et les retranscrit sous forme de statistiques ; il peut également les publier en ligne. Ce drôle d'objet débarque en France, mais LeReilly en a un depuis un an. Voici son avis !

Le Nike+ Fuelband SE, le bracelet qui mesure vos efforts physiques

C’est officiel, le Nike+ Fuelband SE arrive enfin en France ! Dix-huit mois après que le premier modèle est sorti aux USA et au Royaume Uni, le petit bracelet qui mesure l’activité sportive de Nike débarque chez nous.

En bon petit nerd de la biométrie, je suis équipé du premier Fuelband depuis tout pile un an. Une longue période de test qui me permet de vous expliquer à quoi ça sert, comment ça marche et surtout… est-ce que ça marche ?

Le Fuelband et ses concurrents

Le Fuelband est la réponse de Nike au Fitbit et autres Jawbone, ces bracelets ou gadgets connectés qui mesurent vos mouvements au fil de la journée. Tous ces appareils ont en commun de compter vos pas et de vous fournir un rapport détaillé jour après jour sur leur application dédiée.

C’est dans les détails que chacun vient apporter son petit plus : le Fitbit par exemple est capable de mesure le nombre de marches grimpées en plus du nombre de pas, ce dont le Fuelband est incapable. Du coup, pourquoi est-ce que j’ai choisi le Fuelband, qui n’est pas le moins cher (139€), et pas un autre ?

À titre personnel, j’ai craqué pour le Fuelband avant tout à cause de son look futuriste et de sa fonction montre. Le bracelet est en silicone mat et ne comporte qu’un unique bouton sur sa face. Au repos, de loin, il passe inaperçu, mais une simple pression sur le bouton, et c’est Noël sur ton poignet !

Une batterie de LED s’allument et te proposent plusieurs informations : l’heure (comme ton téléphone, mais en plus près de toi), le nombre de pas effectués ce jour, le nombre approximatif de calories dépensées et, sur une note plus mystique, ton nombre de nikefuel engrangés.

Le nikefuel, ces étranges « points d’énergie »

Le Nikefuel, cette unité de mesure un peu magique mais aussi un peu mytho. Dans la théorie, chaque mouvement, chaque intensité, chaque sport se calcule en nikefuel, de façon à créer une unité de mesure universelle, afin que tu puisses comparer ta course à pied avec la partie de basket de ton amie.

Dans les faits on se rend assez vite compte que le système fait ce qu’il peut.

Comme le bracelet repère le mouvement, si tu fais une série de pompes (poignets fixes), il ne te filera rien, nada. Tandis que si tu te laves les mains un peu vigoureusement, c’est le jackpot.

Alors pourquoi on s’accroche à ce fichu nikefuel ? Parce que la bonne idée du matériel, c’est de te fixer un objectif chiffré à atteindre. Les petites LED du bracelet passent donc du rouge au vert pour signaler que, fuck yeah, tu as assez bougé tes fesses pour aujourd’hui !

Fierté personnelle et compétition

Le but étant quand même de repousser toujours plus loin son objectif. Soyons donc clairs : le fuelband ne fait pas le boulot à votre place, mais avec le bon état d’esprit, il peut vous pousser à prendre les escaliers, à marcher au lieu de prendre le métro, d’aller un peu plus vite. Ka-ching ! Ka-ching !

Après si vous êtes ce genre de personnes, je ne juge pas, vous pouvez aussi vous connecter au réseau social Nike+ et, en plus de surveiller vos stats, lancer des défis à vos amis ou vous congratuler en regardant vos trophées virtuels débloqués.

L’avantage du nikefuel est que vous pouvez fuel-clasher vos potes qui ont des chaussures Nike+ ou qui utilisent leur application GPS Nike. Bam, à vous le haut du classement, le coffre-fort plein de fuel dans lequel vous pourrez nager.

Le Nike+ Fuelband SE : inconvénients et nouveautés

Pas comme dans la vraie vie, car le Fuelband supporte mal la pression et s’il survit à une bonne douche, il fait tout de suite la gueule à la piscine (tragique).

Autre tragédie : s’il existe une application PC/Mac (qui s’ouvre automatiquement quand vous rechargez l’appareil en USB), seul l’iPhone dispose d’une application dédiée. Rien pour les possesseurs d’Android ou autres systèmes d’exploitation exotiques.

Et ce n’est pas cette version SE qui viendra corriger ce défaut.

Par rapport au premier, celui que vous n’avez de toute façon pas, on notera l’ajout de plusieurs coloris, un mode nuit pour surveiller son activité nocturne (pas inintéressant) et un mode yoga (ne me demandez pas, je n’en sais rien). Comme celui d’avant, mais en un peu mieux, du coup.

Au-delà de ça, au jour le jour, on le clipse à son poignet et on oublie. Jusqu’en soirée où, alors qu’on regarde machinalement l’heure, le regard des convives s’illumine devant tant de technologie et de soin. Après ça passe ou ça casse, entre ceux qui trouveront ça proprement futuriste et génial, et ceux pour qui ce gadget est le comble du kitsch et la certitude absolue que tu ne trouveras jamais l’amour. Quitte ou double.

Le Nike+ Fuelband, ça vaut le coup ?

À titre personnel, je suis très content de mon Fuelband, qui me sert avant tout à avoir l’heure à portée de main, mais me pousse également à m’activer un peu plus, un peu mieux.

Mes stats de septembre, en exclusivité pour vous les madZ.

Ce n’est ni le moins cher, ni le plus technique des appareils à mesurer l’activité, mais c’est à mon sens le plus élégant et le plus « social ». Tout dépend donc de ce que l’on recherche.

La bonne nouvelle c’est que l’offre existante s’étoffe de cette nouvelle option : une idée de plus pour se (re)prendre en main ou, plus prosaïquement, pour un cadeau de Noël. Du coup, pour acheter le Nike+ Fuelband SE, c’est par ici !

(Oh, et, heu, non, je le garde pas au lit, parce que je ne veux pas savoir combien de fuel nikefuel ça vaut… enfin, vous voyez de quoi je parle.)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lisazerty
    Lisazerty, Le 17 octobre 2013 à 13h44

    Il y a quelques jours, on m'a offert un petit gadget fitbit et je dois dire que c'est vraiment intéressant. Je voulais donc donner mon avis également ^^
    Pour l'instant les + du fitbit:
    - l’analyse du sommeil
    - l'appli très sympa
    - une possibilité de faire un programme pour perdre du poids
    - les petits messages du coach,  genre "il ne vous reste plus que 2000 pas pour atteindre votre objectif du jour, un petit effort".
    Les -
    - le comptage approximatif des pas : Le matin je me réveille souvent avec déjà entre 25 et 55 pas, c'est peut être les pauses pipis de la nuit... ou je suis peut être somnambule je ne sais pas.
    - c'est adapté à la marche, à la randonnée, à la course à pied, mais tous les autres sports sont comptabilisés très approximativement et bien sur, impossible de le prendre à la piscine. Ca, c'est vraiment un point que je trouve dommage, on devrait, si on veut pouvoir indiquer le sport pratiqué, puis la durée pour que les données soient plus exactes.

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)