Finis l’été en matant « Nik Summer », une mini-série qui se moque des loses de vacances

Par  |  | 1 Commentaire

L'automne est presque là, l'été n'est presque plus... C'est donc l'heure de s'amuser allègrement de tous les fails qu'on a connu la saison dernière grâce à la série Nik Summer !

Finis l’été en matant « Nik Summer », une mini-série qui se moque des loses de vacances

De mon bureau d’où j’écris ces lignes, je vois la pluie. Il fait gris.

Aujourd’hui, j’ai même sorti un gros manteau pour ne pas attraper froid. Je sais que nous sommes le 13 septembre, que techniquement, c’est toujours l’été. Je sais que les règles sont les règles… Mais non, là, je me sens en automne (ce qui tombe bien car COMME DE PAR HASARD notre box madmoiZelle octobre a pour thème la nourriture automnale OLALA que de coïncidences).

Et c’est dans cette ambiance là que j’ai découvert Nik Summer. Cette web série a été créée par Tom Goyon, alias Tomdapi, un ancien graphiste de madmoiZelle.com et trois de ses ami•es : Oscar Aubry, Elie Martens et Héloïse Solt.

Il y est question de se moquer (avec délice) des loses de l’été

Nik Summer : trois épisodes pour se moquer de l’été

Il y a trois épisodes qui durent entre 1 minute 30 et 2 minutes. Et à chaque fois, on se marre bien !

Vous reprendriez bien un peu de crème solaire ?

Comme vous le voyez, je ne déconnais pas avec l’aspect lose de l’été. Et ça continue ici :

Interview de Tom Goyon, à l’origine du projet Nik Summer

Tom Goyon m’a expliqué que dès le départ, les quatre avaient décidé de prendre un ou deux semaines de l’été pour faire un projet en équipe.

« Avant même d’avoir une idée de ce que l’on voulait faire, il y avait une contrainte de temps de production et une contrainte de style : il fallait trouver un style graphique qui plaît et correspond à chacun. (…)

Alors on s’est dit : tiens, si on faisait un genre de mise en abîme : on est des copains en vacances qui animent des copains en vacances !

L’intérêt de ce format zapping, c’est qu’il nous permettait d’avoir un truc fini quoiqu’il arrive : tant pis si on faisait que 3 plans, tant mieux si on en faisait 100.

Quoiqu’il en soit, on était tous autant décisionnaires les uns que les autres, ce qui nous a appris à faire de nombreux compromis. »

Sans surprise, l’organisation était un peu chaotique, à base de petits déjeuners brainstorming à 15H et d’apéros à 3h du matin.

Le gros de la production s’est fait lors d’une grosse semaine passée au fond de l’Ardèche.

« On créait nos personnages au fur et à mesure qu’on leur inventait des histoires. Certains animaient les histoires tandis que d’autres continuaient à en écrire… (…)

Les différentes étapes d’animation en gif

Avant tout, ce qui motivait notre écriture, c’était de trouver un équilibre entre quelque chose qui parle aux gens ; des sensations liées à l’été comme la lenteur, la chaleur, les trucs chiants à différentes échelles — et quelque chose d’absurde, qui nous fait sourire, qui provoque un peu la gêne. »

Et cet équilibre a été trouvé avec succès !

À lire aussi : Tomdapi présente « Négatif », un court-métrage inspirant et touchant

7 surprises culinaires personnalisées par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Anouk Perry

Anouk est rédactrice Sexe, Société et Feel Good ! Sa devise dans la vie ? YOLO. Si elle a l'air d'avoir un balai dans le cul, ne vous inquiétez pas. Il s'agit en fait d'un aspirateur.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • Onamam
    Onamam, Le 13 septembre 2017 à 19h38

    Super ! Je viens de regarder ça pépouze chez moi, en pyjama et gros pull. Parfait :) J'adore l'été mais y a des trucs bien chiants quand même. Merci pour la découverte !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!