Nettoyer la plage pendant ses vacances le défi éco-responsable de Nina

Par  |  | 3 Commentaires

Nina, lectrice de madmoiZelle, profite de ses vacances au bord de l'eau pour nettoyer la plage des déchets qui la pollue. Une initiative indépendante pas si anodine.

nettoyer-plage-vacances

Nina est passée à la rédaction il y a quelques semaines pour parler de ses fringues dans un Street Style spécial zéro déchet.

En la recontactant elle m’explique qu’elle s’est toujours sentie concernée par la protection de l’environnement et essaie chaque jour d’adapter son comportement pour limiter ses déchets.

Elle raconte :

« Cela fait 5 ans que je suis vraiment à fond dans l’écologie et la réduction des déchets, et de mon empreinte carbone. »

Elle l’a fait en transformant son rapport à la mode, en changeant de régime alimentaire et elle aspire à s’améliorer encore et encore dans ce mode de vie.

« Je me suis beaucoup documentée sur Internet, en lisant des articles, des bouquins sur le sujet. J’ai même suivi une formation en éco-geste il y a 3 ans avec l’association Spirit, » ajoute-elle.

Elle poursuit :

« Je suis maintenant apte à conseiller les gens sur les gestes à adopter pour consommer de manière plus écologique, dans leur maison cela peut-être sur l’isolation par exemple. »

Ramasser ses déchets partout, un premier pas

L’autre habitude qui vient agrémenter son quotidien, c’est le ramassage des déchets qu’elle croise, peu importe où.

« Du métro pour aller travail, jusqu’au parc, ou en se rendant chez des ami·es, tout le monde sort de chez soi durant la journée.

C’est déjà super si chacun et chacune peut ramasser un déchet rencontré sur la route. »

La jeune belge de 26 ans essaie de le faire tous les jours, et ce depuis 5 ans.

Et cet été, elle a rejoint le mouvement de son ami Benjamin Carboni nommé #CleanWalker (union de deux mots anglais qui signifient « nettoyer » et « marcher »).

Le principe : sensibiliser tout le monde à ramasser les déchets qui jonchent les sols lors de leurs balades.

Nettoyer la plage, un geste quotidien

Depuis le début du mois d’août, Nina s’efforce de le faire chaque jour au moins 30 minutes sur la plage de La Panne, une station balnéaire en Belgique.

« Je pars en vacances à La Panne depuis plus de 20 ans et comme ce n’est pas très grand et que je vais chaque année au même endroit sur la plage, je connais beaucoup de personnes sur place. »

Accompagnée de sa petite sœur, elle marche le long de la plage à la recherche de déchets laissés à l’abandon.

Toutes les deux se munissent de vieux gants de jardins pour éviter de se couper en récupérant du verre ou des morceaux de métal rouillés et d’un sac.

Parfois elles trouvent un sac plastique déjà sur place et le jettent avec les déchets, mais elles pensent plutôt trouver un vieux seau qu’elles pourront laver après chaque ronde.

Attentes VS Réalité.

Elles sont rejointes par les gens du coin qu’elles connaissent bien, et parfois par des inconnu·es qui souhaitent mettre la main à la pâte bien que cela reste ponctuel, assure Nina :

« La dernière fois, des dames âgées nous ont rejointes et nous ont aidées toute la journée, puis on ne les a plus jamais revues. Mais je trouve ça déjà énorme de pouvoir compter sur ces personnes.

Même si c’est pour cinq petites minutes, de l’aide est toujours la bienvenue ! »

Nettoyer la plage avec #CleanWalker

Nina pratique ce ramassage de déchets sur la plage de La Panne depuis des années, mais c’est la première fois qu’elle le partage sur les réseaux sociaux avec les hashtag #CleanWalker et #5MinutesBeachClean.

« Avant je le faisais dans mon coin, dit-elle, mais cette année j’ai décidé de rendre public cette pratique.

Je suis arrivée à un stade où je suis sûre du chemin de vie que je veux prendre et je pense être devenue assez sensible à cela pour partager ce que je fais. »

Il est possible de retrouver les péripéties de Nina et de son initiative à nettoyer la plage de La Panne sur Instagram.

Elle y poste des photos de ce qu’elle ramasse chaque jour.

Grâce à sa mobilisation qu’elle diffuse sur les réseaux sociaux, elle espère informer à la fois les gens qu’elle rencontre sur la plage et les gens sur Internet.

« Les gens sont très réceptifs, raconte-elle. Certains ont été impressionnés par ce qu’on a fait avec ma sœur à La Panne alors ils sont allés à la mairie pour voir si ce serait possible de créer quelque chose afin de remédier au problèmes des déchets sur la plage.

Au début, c’était purement altruiste, je le faisais pour la nature, parce que cela me tient à cœur. Mais si mes gestes peuvent aboutir à des initiatives à l’échelle de la mairie ce serait une belle surprise ! »

Des randonnées pour nettoyer la nature

Après ses vacances à La Panne, Nina partira du 9 au 13 septembre à Roanne en France avec Benjamin Carboni, initiateur de CleanWalker, et sa meilleure amie.

Tous les trois organisent une première randonnée jusqu’à Lyon, soit 70 km, pour ramasser des déchets. D’ailleurs, elle est à la recherche d’un endroit où poser sa tente.

« On cherche un bout de jardin pour y camper, donc si des gens veulent nous contacter, n’hésitez pas à m’envoyer un message sur Instagram, ce serait génial ! ».

Le mouvement #CleanWalker sera très bientôt décliné en chaîne sur YouTube afin d’offrir des vidéos d’astuces et de conseils dans le comportement éco-responsable.

En adoptant cette initiative totalement indépendante dans le nettoyage de la plage de ses vacances, Nina m’a convaincue de faire la même chose, même si c’est juste un bout de plastique au parc, ou sur un trottoir.

Et si toi aussi tu veux faire comme Nina, poste tes photos de ramassage de déchets sur les réseaux sociaux avec le hashtag #CleanWalker !

Retrouve Nina sur Instagram ici et son Street Style ci-dessous : 

Si tu souhaites la contacter pour l’aider lors de sa randonnée à la rentrée, envoie-lui un message sur Instagram ! 

À lire aussi : Comment Aline, 21 ans, a réussi à réduire 6 mois de déchets au contenu de ce petit sac

JulietteGee


Tous ses articles

Commentaires
  • Lafillelabas
    Lafillelabas, Le 20 août 2018 à 9h23

    Ce que je vais dire n'est pas tres constructif mais: Serieux, c'est qui les abrutis qui prennent la plage pour leur poubelle? Ils aiment se baigner dans les ordures ou ils pensent juste que leurs dechets se degradent tout seuls en une semaine?

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!