Najat Vallaud-Belkacem répond à des élèves dans le Petit Journal

Le Petit Journal a consacré une édition spéciale à la ministre de l'Éducation Nationale. Najat Vallaud-Belkacem était invitée à répondre aux questions envoyées par les élèves et les professeurs.

Najat Vallaud-Belkacem répond à des élèves dans le Petit Journal

Jeudi 25 septembre, Yann Barthès recevait la ministre de l’Éducation Nationale, après avoir largement diffusé sur les réseaux sociaux des appels aux questions : élèves, étudiant•e•s et professeurs avaient été invités par la rédaction du Petit Journal à envoyer leurs questions à Najat Vallaud-Belkacem.

Plus de 3 000 questions ont été reçues, selon une répartition présentée par Yann Barthès :

Durant toute l’émission, la ministre a été invitée à y répondre, entre deux reportages sur le système scolaire danois et la visite d’une école à Sedan, où l’on apprend dans le désordre que les enfants danois sont heureux, qu’ils apprennent le calcul en extérieur, et que Najat Vallaud-Belkacem a une addiction au café.

Attention, quelques questions troll se sont glissées dans le montage, dont certaines n’ont pas vraiment fait rire la ministre (vous me direz, elles n’ont pas fait rire grand-monde, en vrai)…

La ministre est revenue sur la suppression de la bourse au mérite, mais évoque également la réforme des rythmes scolaires, ses ambitions pour la réussite des élèves issus de milieux modestes, et l’exigence des Français•e•s vis-à-vis de l’école.

Un bonus pour le Web : encore des questions !

Après le tournage de l’émission du soir (qui est enregistrée dans les conditions du direct), l’exercice a été prolongée pendant une dizaine de minutes. Cette séquence est un bonus uniquement pour le Web, pendant laquelle d’autres questions ont été posées à la ministre.

Ce fut l’occasion d’aborder la réforme de l’évaluation, pour laquelle une consultation a d’ores et déjà été ouverte, mais aussi le problème des langues étrangères.

Mauvaise nouvelle pour Bernard Pivot, mais bonne nouvelle pour les amateurs de films et séries en V.O. : la ministre a répondu « réfléchir » à l’idée de diffuser ces programmes en version originale, comme dans les pays nordiques (où les enfants ont un excellent niveau d’anglais : on voit d’ailleurs dans le reportage qu’une élève de primaire est capable de répondre en anglais courant au reporter du Petit Journal).

À lire aussi : France TV se met à la VOST !

Dix minutes de bonus, ce n’est bien sûr pas suffisant pour faire le tour de 3000 questions reçues, mais les différents sujets abordés permettent déjà de se faire une meilleure idée du « programme », ou plutôt des ambitions de Najat Vallaud-Belkacem pour l’école !

Et justement, toi, qu’en as-tu pensé ? Quelles questions aurais-tu posé à la ministre, quels sont les sujets qui te tiennent à coeur ? Viens en parler dans les commentaires !

À lire aussi : Le redoublement à l’école en question

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Manyluang
    Manyluang, Le 28 septembre 2014 à 3h57

    Juste pour alimenter la question linguistique : J'y crois assez moyen finalement à ces familles linguistiques. Attention, je ne nie pas les faits scientifiques. Les langues germaniques ont des racines communes mais j'en parlais avec beaucoup d'amis américains et anglais qui disaient que les mots ont été tellement modifiés à travers les siècles qu'ils ne comprenaient pas un traître mot de l'allemand ou du suédois. Je pense qu'il est peut-être plus facile de passer de l'allemand à l'anglais que l'inverse. Après, il est très facile pour n'importe quel français de comprendre l'italien et l'espagnol, je ne peux pas remettre ça en question. Mais sérieusement, est-ce que passer d'un système linguistique latin à un système germanique est si ardu? Alors qu'on a le même alphabet? Je parle plusieurs langues asiatiques et là je peux vous dire que c'est le pompon! Bref, tout ça pour dire que ça part d'une accoutumance à l'apprentissage d'une langue étrangère et non pas d'une facilité innée selon notre langue maternelle (ok désolée il est 2h du mat!)

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)