Nabilla défile pour Jean Paul Gaultier : le couturier répond

Pondu par PerrineP le 9 juillet 2013     

Arrêtez tout, rien ne va plus : la fille au plus célèbre des shampoings est désormais l’égérie du créateur Jean Paul Gaultier !

Mise à jour du 9 juillet 2013 - Comme prévu, la présence de Nabilla sur le défilé a fait saigner la plume de quelques critiques mode. Tim Blanks, le rédacteur en chef du magazine Style.com, n’y est pas allé avec le dos du stiletto. Il a qualifié la bimbo des « Anges » de « bas-de-gamme » et l’a accusée de donner une « ardeur rutilante » au show de Gaultier. Jean-Paul n’a pas trop apprécié la critique et lui a répondu sur Twitter, dans une lettre ouverte bien sentie :

Nabilla défile pour Jean Paul Gaultier : le couturier répond lettre JPG

Voici la traduction de la prose de Jean-Paul :

Cher Tim,

Il fut un temps où tu aimais mes défilés mais « ce temps est véritablement dépassé » et je le respecte. Mais le Tim que je connaissais avant n’aurait jamais fait d’attaques qui sont plus personnelles que professionnelles. J’ai toujours eu dans mes défilés des filles de différentes strates sociales, traiter quelqu’un de bas-de-gamme est un peu facile.

Dans le futur, plutôt que de t’ennuyer à mes défilés, tu pourras utiliser ce temps pour faire quelque chose d’autre, par exemple réviser ton histoire de la mode, comme ça tu sauras que le « mille feuille de mousseline » ne fait pas écho à Saint-Laurent, il a été inspiré par une robe de Nina Ricci de 1967, en hommage à Gérard Pipard qui est décédé récemment.

Si tu es nostalgique de l’époque où j’étais considéré comme le seul et unique héritier du trône de la mode française, je te prie d’acheter un ticket pour mon exposition à Stockholm et bientôt à Brooklyn et Londres. Bonne visite.

Bien à toi, un ex-ami dans la mode,

Jean-Paul Gaultier

C’est l’apocalypse dans le monde de la mode : après Karl Lagerfeld qui shoote Zahia, voilà que Jean Paul Gaultier déraille à son tour. Jean Paul a toujours fait défiler des personnalités atypiques.

Quand ce ne sont pas des hommes déguisés en femme ou des octogénaires, le créateur parisien s’amuse à habiller des actrices ou des chanteuses : Madonna, Mylène Farmer, Beth Ditto, Valérie Lemercier, Florence Foresti, Lady Gaga, Kylie Minogue, Sheila ou encore Yvette Horner ont toutes incarné l’esprit festif, décalé et extravagant de la maison Gaultier. Mais voilà que Jean Paul va encore plus avec une nouvelle égérie qui me laisse perplexe.

Nabilla défile pour Jean Paul Gaultier : le couturier répond nabillaCertes elle est mignonne dans sa robe à plumes… mais il faut quand même qu’on m’explique ce qu’elle fait là.

Après Madonna et Lady Gaga, voici donc la star des Anges de la télé-réalité qui défile sur le podium du défilé Haute Couture de Jean Paul Gaultier.  Alors pourquoi avoir choisi cette fille-là plutôt qu’une autre ? Pour sa plastique de bimbo ? Créer la surprise ? Démocratiser le luxe ? Transformer madame tout le monde en mégastar ou juste provoquer le monde très fermé de la mode ? Chacun y verra sa petite explication, mais je crois fort en la théorie du buzz et c’est bien ce qui m’énerve : ce n’est pas trop la présence de Nabilla sur le podium qui me hérisse le poil mais ce choix du buzz pour le buzz. À mon sens, les défilés et les maisons de couture existent pour nous faire rêver avec leur part de prestige, d’inaccessible. Disons que j’ai du mal à prendre au sérieux un défilé haut de gamme avec une star de la téléréalité qui se trémousse au milieu du podium (je salue quand même l’évolution de la demoiselle : des Anges à Jean Paul Gaultier, il fallait le faire) mais ça n’engage que moi.

Nabilla sur un podium Haute Couture, ça vous inspire quoi ?

- via Now Fashion

Ça vous a plu ? Partagez !

132 BIG UP
 

Cet article a été pondu par PerrineP - Tous ses articles

Perrine est la spécialiste modasse de madmoiZelle depuis janvier 2013. Styliste de formation, le vêtement c'est sa passion. Ça, Londres, le vernis à ongles et le tiramisu.

Plus de PerrineP sur le web :

Tous les articles Créateurs, Icônes de Mode et aussi Magazine Mode
Les autres papiers parlant de , , , ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. Polly MaggooPolly Maggoo

    Le 09 juillet 2013 à 23:04

    Je trouve ça assez fort que certaines soient complétement outrées par cet article et s'en expriment de façon hyper violente (parce qu’apparemment on a que ça a faire si on s'exprime contre la présence de Nabilla chez Gaultier, mais pour défendre Nabilla là c'est tout à fait justifié d'écrire des pavés super incisifs surtout pour prouver à quel point on est tolérante) mais que ça ne pose aucun problème d'insulter l'auteure de l'article:goth:
    Elle ne fait que donner son point de vue…
    Personnellement j'aime bien Nabilla, mais je ne suis pas d'accord avec ce choix d’égérie d'une marque de haute couture.
    L'image publique de Nabilla c'est la télé-réalité (absence de culture revendiquée), une fille qui se réveille dans son vomi en direct à la télé:yawn:, un style très cheap et vulgaire que vous le vouliez ou non. Affirmer qu'elle est vulgos et que ce n'est pas compatible avec l'image de la haute couture, ce n'est pas du mépris, c'est un fait, arrêtez d'être de mauvaise foi pour jouer les hyper-tolérantes.
    Je ne pense pas que PerrineP considère Nabilla comme une femme de niveau inférieure juste parce qu'elle fait le constat du décalage des genres. Je pense encore moins que PerinneP considère Nabilla comme une femme de niveau inférieur parce qu'elle est surtout connue pour poser les seins à l'air, d'ailleurs je ne vois pas en quoi l'article pourrait laisser le doute là dessus (mais bon visiblement le jeu sur ce forum est de caser le mot "slutshaming" dont que qqn parle négativement d'une fille).
  2. Nasty WaspNasty Wasp

    Le 09 juillet 2013 à 23:10

    Ce qui me surprend un peu, c'est que vous êtes toutes là à parler de slut-shaming, à rappeler les principes du féminisme, à vous offusquer que Nabilla devenue star et toute la culture du vide qu'elle représente ça puisse faire grincer des dents, mais à aucun moment personne n'a parlé d'elle en tant qu'être humain. Parce qu'avant d'être une femme, c'est un être humain, quand même.

    Et on peut avoir un avis négatif sur cette personne ou sa "carrière" sans que ça ait un rapport direct avec le fait que c'est une femme. Parce que ceux qui ont donné leur avis négatif ou mitigé sur Nabilla ne sont pas forcément des personnes intolérantes ou qui n'ont rien compris au féminisme. Pourquoi dès lors que le sujet de discussion est une femme on en revient au féminisme ? Quand on parle d'un homme, on parle de l'homme, de lui en tant qu'être humain. Mais dès qu'il s'agit d'une femme, il faut de suite montrer patte blanche, soit l'encenser sans y croire, soit la descendre pour des conneries, mais dans tous les cas, il faut ramener ça au féminisme et prouver qu'on en est, par notre soutient ou notre rejet. On peut être femme sans avoir vocation à représenter ou défendre les consœurs, parfois on pense en tant qu'être humain, avant de penser en tant que femme, merci.

    Nabilla, chaque fois que je la vois à la télé ou autre, soit elle dit des horreurs sur les gens, soit elle montre ses fesses, soit elle dit des âneries. Grand bien lui fasse, son cas personnel me passe au-dessus très sincèrement. Mais on peut quand même comprendre que certaines personnes n'apprécient pas l'image qu'elle véhicule (et je parle bien d'image, on est d'accord qu'on ne la connait pas intimement). D'ailleurs c'est amusant, tout ceux qui la défendent s'empressent d'ajouter entre deux appels à la tolérance : "je suis sûre qu'elle est moins bête qu'elle n'en a l'air". Alors quoi, si elle était aussi bête qu'elle le semble elle serait moins défendable ? Peu importe qu'elle soit bête ou pas, c'est son fond de commerce. Et je pense qu'avant d'être maline ou idiote, elle est surtout bien entourée par une équipe de pros qui l'aide à monétiser son image à fond.

    Tout ça pour dire que je trouve personnellement dommage qu'une personne, homme ou femme, s'élève dans la société ou s'épanouisse en mettant en exergue les plus bas instincts des gens : le sexe, le trash, le voyeurisme, etc. Et de ce fait, je trouve dommage de voir Nabilla (et pas qu'elle) inspirer les enfants, parce qu'elle n'inspire pas à se dépasser, à croire en soi ou à se donner les moyens de ses ambitions, elle laisse simplement croire (malgré elle ou pas, peu importe) qu'avec un joli cul on peut tout obtenir. Et que ça devienne une sorte de normalité mis en avant par des créateurs de mode et compagnie, avant d'être génial ou dommage, c'est surtout vachement inquiétant pour ce que ça dit de nous, de la société et de la façon dont les choses évoluent.

    Qu'elle réussisse avec son cul si ça lui chante, et si ça marche, tant mieux pour elle, mais on peut aussi se dire que c'est dommage que ce soit ça qui fasse rêver les gens et les enfants : devenir célèbre à tout prix, mais surtout sans rien faire. En quoi c'est intolérant de trouver ça inquiétant ou un peu malsain ?

    Pour ce qui est de la légitimité ou pas, je pense aussi qu'il s'agit juste de créer du buzz et que Nabilla aurait été bien bête (pour le coup) de dire non.

    Concernant le bashing, je viens de lire tout le fil, et j'ai été surprise parce que 90% des messages soutiennent ou défendent Nabilla, tout en disant qu'elle est toujours attaquée. Visiblement pas, rien qu'ici, on voit qu'elle est très largement soutenue (et tant mieux pour elle).
  3. Geek-iGeek-i

    Le 10 juillet 2013 à 00:06

    Franchement, je n'aime pas Nabilla… Elle fait passer, selon moi, un message négatif des femmes, filles qui ont un rêve, etc…
    Mais quand je regarde la photo… je la sens très pros, pas fière, dans on élément quoi… Celui de la mode? D'être le centre du monde? Je ne sais pas, mais sur la photo, je la sens FEMME, et à chaque fois que je la regarde dans d'autre situation, je la voie fausse, surjoué, penser qu'à elle…
    Je n'aime pas Nabilla, je ne changerais pas mon avis, ma penser, quoi qu'on en pense, mais là, elle me fait presque rêver…

    Après, se que le critique pense, je comprend JP.G, certe, il a pris la plus grande greluche pour son défilé, mais elle semble avoir fait ses preuves, et il ne l'a pas pris que pour ses beaux yeux, donc notre ami n'a pas à la rabaisser ainsi. Ce n'est pas parce que je fais un chouinage pour une broutille, que je reste une greluche en toute circonstance.

    Donc voilà, j'espère qu'elle arrêtera ses gamineries et trouvera sa voie.
  4. ModeratModerat

    Le 10 juillet 2013 à 00:08

    Posté par dracula
    Au delà du sujet du slut bashing et du féminisme je ne peux pas m'empêcher de trouver ça lamentable que Nabila soit portée aux nu . Certaines disent que ce n'est pas important et que la mode est superficielle , pas tant que ça la mode est un reflet de la société de l'époque, et ici le reflet d'une société qui semble se vautrer dans la superficialité .

    Je suis plutôt d'accord avec toi, et même si je risque de m'éloigner du sujet de base de l'article, j'ajouterai que c'est le lien entre les médias et la télé-réalité lui-même qui me désole : pourquoi voit-on forcément des "produits médiatiques", des personnages tjrs comme eux (surtout des bimbo, qui me renvois à l'image de la vulgarité et de la provocation) en sortir et en faire du buzz sachant que (pour ce que j'ai vu en zappant sur les anges) ils passent leur temps à s’engueuler pour, ben pour de la merde.. C'est tellement creux! Après certaines me diront que c'est du divertissement, qu'on peut vite y prendre goût, etc. Mais tout de même, ça reste rien de plus que de la télé-poubelle, on pourrait avoir du divertissement tellement mieux que ça!
    En fait, je comprends juste pas comment les médias peuvent se préoccuper de ce qui se passe dans la télé-réalité. :wut:
    Et puis finalement, la seule chose que son parcours m'évoque c'est qu'elle le doit énormément aux médias, elle représente tout ce qui les fait croustiller. Elle n'a pas eu besoin de beaucoup de chose à part sa plastique et son culot, alors que d'autres personnes font des choses bien plus intéressantes et qui ont bien plus de valeur que de dire "Allô? machin shampoing"
    (Comme le créateur de la blague "-Allô? -A l'huile!" qui LUI, pour rester dans le contexte téléphonique, n'a connu aucun succès médiatique..! :gonk: WTF??)
  5. Do...Do...

    Le 10 juillet 2013 à 00:13

    En réaction à cet article, je pense que l'interprétation de ce choix de JPG par "le Buzz pour le Buzz" est un peu trop facile.

    La haute couture représente depuis longtemps (je pense) à la fois une lecture des tendances, envies, aspirations d'un lendemain proche, ainsi que l'inaccessible, ce à quoi l'on souhaite accéder (tant le vêtement que la classe sociale associée à cette catégorie de produit).

    Or aujourd'hui les stars, les personnalités mises en lumières par les médias, dont on parle et dont une partie de la classe moyenne envie la popularité, se trouvent être issues de mécanismes tels que la télé-réalité. Ce sont ces personnes que l'on scrute, d'un regard moqueur, certes, mais également coloré d'une certaine envie, amère.

    Ces personnalités font partie des égéries du monde d'aujourd'hui, et le fait d'intégrer un symbole de ce mouvement à un défilé de haute couture est selon moi le témoin d'une juste lecture de notre société, ainsi qu'une invitation à la réflexion sur celle-ci.

    On a tant reproché à la haute couture de vivre dans un monde déconnecté de la réalité que je trouve ironique le fait de critiquer l'intégration d'un phénomène médiatique tel que celui provoqué par Mlle Nabilla.
  6. velvetandchampagnevelvetandchampagne

    Le 10 juillet 2013 à 01:13

    Ca ne m'a pas tant surprise que ça au final. Après tout, la demoiselle est mannequin, si je ne m'abuse ? M'enfin… J'aurai préféré, dans une démarche de 'démocratie du luxe', voir une VRAIE madame tout le monde défiler. Enfin, personnellement, quand je vais faire mes courses, les femmes que je croise n'ont pas des ballons de basket à la place des seins. Elles ont des formes, certes, pas forcément harmonieuses mais NA-TU-REL-LES. Enfin, tmtc comment sont foutues les femmes de notre bas-monde.

    Alors qu'on ne vienne pas me sortir cette explication pourrie pour expliquer la présence de Nabi-Nabilla. Je refuse. Et je me borne-là.

    Mais je précise que je n'est rien contre le fait qu'elle est défilé, à vrai dire, ça me fait une belle jambe ! Je n'aime juste pas qu'on dise des bêtises (pas forcément toi lectrice, ou madmoizelle mais un peu tout le monde en fait) :test
  7. ChouchannaChouchanna

    Le 10 juillet 2013 à 03:41

    Pour ma part, ce qui en ressort de ce défilé, c'est que ce bon vieux Jean-Paul s'est trouvé un matériau idéal pour mettre en avant ses créations. Le rendu est pour moi très réussit (j'ai trouvé d'ailleurs Nabila super jolie sur la photo où elle sourit, alors que je la trouve clairement hideuse sur la fameuse vidéo du "ALLO"), et j'aimerais bien la re dessiner pour le fun (car je l'avoue, quand je dessine des personnages féminins, j'aime bien les faire plantureuses. Christina Hendricks reste mon plus grand fantasme esthétique @__@).

    Je ne pense pas que Nabila elle-même desserve la cause féministe, bien au contraire, je pense que c'est tout le tapage médiatique qui se fait autour: sérieusement, la demoiselle a choisit d'exploiter son corps pour faire ce qu'elle voulait de sa vie, et elle y est arrivé. A mon sens, elle prouve qu'une femme peut accomplir ses rêves (bon, attention, quand je dis "rêve", je fais plus allusion à la volonté de devenir celle que l'on veut, je sais c'est assez large, mais bon, j'connais pas assez la demoiselle pour parler de ses rêves, mais le mot reste concis), qu'elle soit nunuche ou future physicienne, elle a ses propres rêves, ses propres envies, et à ce titre, personne n'a le droit de les remettre en cause sous AUCUN prétexte. Le seul problème qui se pose, ça n'est pas tant l'image qu'elle renvoi de la femme (enfin si un peu si on est du genre à pas réfléchir au moins deux secondes sur ce qui se passe sous not' pif), au même titre que Zahia (que j'estime encore moins). C'est plutôt les réactions populaires qui en découlent et les raccourcis un peut trop faciles: car oui, beaucoup vont facilement faire l'amalgame entre la bimbo siliconée et le statut de la femme en général (ce qui est regrettable, elle n'est pas LA femme, elle est UNE femme - d'ailleurs, au fond, c'est quoi LA femme?). Au lieu de se focaliser sur le négatif populaire (féminisme VS femme objet), il faudrait songer à se concentrer sur le pourquoi du dit objet, et arrêter de dénigrer les choix d'une autre comme si elle nous trahissait toutes, chacune, personnellement, elle n'a de compte à rendre à personne, mercredi!!!

    Oui, aux premiers abords, elle donne une image de la femme qui n'est pas ragoutante (un peu co conne, authentiquement plastifiée et dangereusement vulgaire), mais si on pouvait changer un peu les opinions en mettant d'avantage en exergue son accomplissement personnel, le potentiel bonheur qu'elle peut ressentir de s'être affirmée en tant que modèle, même si ça n'est que l'espace d'un défilé (car c'est un fait: elle est mannequin, ok son apparence ne peut pas plaire à beaucoup de femmes, dont moi, mais elle défile pour un grand couturier, ce qui n'est pas rien, surtout pour elle je pense), ça pourrait selon moi changer beaucoup de choses.

    Dans mon utopie, on arrêterait de voir "Nabila la fille aux seins faussement réels qui a un poids chiche derrière ses lèvres botoxée", mais plutôt "Nabila, une fille qui a accomplit un de ses rêves, même si elle partait pas gagnante pour beaucoup".

    J'dis pas qu'il faut l'aimer à tout prix et se forcer à aller au delà de nos réactions naturelles (pour ma part, cette fille me sort par les binocles). On a tout à fait le droit de ne pas l'aimer, voir de la fustiger si cela nous permet de nous sentir mieux (comme traiter quelqu'un de "connasse" quand les nerfs finissent par lâcher, liberté d'expression, pas slut shaming, car pour moi, le slut shaming c'est avant tout le fait de critiquer, rabaisser quelqu'un sans jamais se remettre soi-même en question), mais le fait de ne pas aimer quelque chose, quelle qu'en soit la raison, ne justifiera jamais un lynchage 100% pure haine, quel qu'il soit.

    Si entre filles on ne se respecte déjà pas…
  8. RhapsodyRhapsody

    Le 10 juillet 2013 à 12:41

    Posté par augustine-p
    Mais c'est une égérie,justement. Elle pose avec les vêtements,elle est pas censée faire des conférences à Sciences Po,elle défile dans des robes,point barre…
    J'ignorais que pour ça,il fallait bac+7…

    :alloquoi: Non mais allô, si t'as pas au moins un doctorat, tu es une mauvaise représentante de la FÂÂÂÂÂMEUH, juste une pauvre cruche anti-féministe qui devrait restée parquée chez elle. :drama:
  9. ZalindaZalinda

    Le 10 juillet 2013 à 13:29

    J'ai une idée pour contenter tout le monde :cretin: : que Nabilla fasse une pub pour une marque de shampoing.
  10. loxladyloxlady

    Le 11 juillet 2013 à 16:19

    J'aime bien comme beaucoup de madz ont tiqués sur le "madame tout le monde" :moqueur:

    Je m'explique pour ce choix de terme : depuis quelques années la chirurgie esthétique s'est démocratisée et est sortie du simple carcan "reconstructrice" (bonne ou mauvaise chose, cela est un autre débat). Donc beaucoup de gens (hommes, femmes, chinchillas) y ont aujourd'hui recours. Qu'une dame se fasse un lifting, des injections de botox ou gonflé les seins, ça reste toujours madame tout le monde.

    Donc Nabilla rentre dans la norme actuelle. Donc pour moi c'est une madame tout le monde au même titre que moi ^^

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !