Sarkozy : la filière économique ES, « c’est une blague »

Notre Président trouvait sans doute qu’on s’ennuyait ces derniers temps dans les lycées, il a donc décidé de relancer cette bonne vieille polémique sur les filières du bac. Et pas mollement : « Il y a une filière économique pour vos enfants. C’est une blague » a-t-il déclaré, sans rire, hier à Châteauroux. Allons bon, et pourquoi […]

Sarkozy : la filière économique ES, « c’est une blague »

Notre Président trouvait sans doute qu’on s’ennuyait ces derniers temps dans les lycées, il a donc décidé de relancer cette bonne vieille polémique sur les filières du bac.

Et pas mollement : « Il y a une filière économique pour vos enfants. C’est une blague » a-t-il déclaré, sans rire, hier à Châteauroux.

Allons bon, et pourquoi donc ? « Parce que la filière économique ES, mettez vos enfants dedans, et ils ne peuvent pas se permettre de se présenter dans les meilleures écoles économiques. Qu’est-ce que cela veut dire ? On dit à ton gosse, fais la filière économique, tu pourras faire de l’économie et à l’arrivée ils ne peuvent pas se présenter. Ce n’est pas admissible ».

Les 30 % de bacheliers ES admis à HEC, (23 % à l’Essec et 31 % à l’ESCP-EAP) ne seraient que des miraculés du concours ? Les profs en charge de l’enseignement dans cette filière apprécieront sans doute cette façon originale de reconnaître leur travail…

Nicolas Sarkozy fustige, comme d’autres avant lui, la suprématie de la filière S : « Je ne peux plus accepter qu’au lycée, on aille dans la filière prestigieuse S pour des mauvaises raisons. Si on va dans la filière prestigieuse parce qu’on aime les maths ou qu’on veut être ingénieur parfait. Mais aujourd’hui, ce n’est pas le cas. Il y a 47 % des lycéens qui y sont. Parce qu’on veut mettre tous les bons élèves dans la filière S et tous ceux qui n’ont pas la chance d’avoir la bosse des maths dans les autres filières, comme ES ».

Ceux qui pensaient que Nicolas Sarkozy mettrait la pédale douce sur sa réforme des lycées en sont pour leurs frais. Il l’a redit hier : « on la fera ».

Et visiblement pas dans la dentelle !

Source : LeMonde.fr

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 93 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Denis
    Denis, Le 4 février 2009 à 23h22

    Voici un extrait du communiqué publié par l'Association des professeurs de sciences économiques et sociales à la suite de la déclaration de Nicolas Sarkozy.

    "il est incompréhensible que les performances de la série ES soient à ce point ignorées et décriées. Ainsi, contrairement à ce qu?affirme le Président, ces performances sont excellentes dans les filières les plus sélectives des cursus économiques. En 2006-2007, les bacheliers ES représentaient 43% des élèves des classes préparatoires Economiques et Commerciales et 37% des élèves intégrant 24 grandes écoles de la Banque Commune d?Epreuves, alors qu?ils ne représentent que 31% des bacheliers généraux et que les places qui leur sont offertes en classes préparatoires sont bien moindre que pour les bacheliers S. Par ailleurs, 60% des étudiants admis dans les écoles de commerce après le bac sont issus de la série ES, ainsi que près de la moitié des étudiants des Instituts d?Etudes Politiques".

    L'intégralité du communiqué est ici.

Lire l'intégralité des 93 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)