Escalader des zizis, ça vous dit ?

Des designers branchés escalade ont conçu le mur le plus érotique que tu ne pourras jamais grimper.

Escalader des zizis, ça vous dit ?

J’ai fait mes études à Grenoble.

Vous l’ignorez peut-être mais à Grenoble, les gens font soit du ski, soit de l’escalade, soit les deux.

Je ne me suis guère laissée tentée par ces activités, notamment parce que ses promoteurs utilisent des mousquetons comme porte-clés.

Mais si ce mur d’escalade érotique avait existé, j’aurais sans doute sauté… le pas.

Un mur d’escalade aux prises érotiques

Les designers Bompas et Parr ont imaginé un mur d’escalade sexuel baptisé « Grope Mountain », soit à peu de choses près « la montagne du pelotage ».

En lieu et place des habituelles prises : une paire de fesses, un sein, une verge tendue…

Ah ben, tout de suite ça motive à aller plus haut.

Le projet a été inauguré en 2015 pour le Museum of Sex de New-York, dans le cadre de l’expo FunLand.

Conçue comme un véritable parc d’attraction érotique, on y trouvait un château gonflable en nichons, un labyrinthe à la recherche du Point G et ce mur aux prises tendancieuses donc.


Oh la belle prise

Escalader des zizis pour accepter son corps

Hormis la rigolade, l’objectif de cette création est de proposer une expérience originale de notre rapport au corps.

Pour le co-fondateur du studio de design Harry Parr, ce mur du tatonnage est un hommage à la beauté du corps et une façon d’accentuer la connotation érotique de l’escalade (qui m’avait pas frappée tout de suite à Grenoble) :

« Grope Mountain allie le sport et la sensualité à la joie de la réalité physique, à la sensation du toucher et au délice du corps dans des postures allongées. »


Un athlète heureux

Physique, marrante et subtilement érotique, c’est peut-être bien la meilleure idée de date de l’année. 

Alors jeune grimpeuse, tu montes ? 

À lire aussi : Il se pourrait que le Bungee Fitness soit le meilleur sport du monde

POURQUOI REGARDER THE HANDMAID’S TALE ALORS QUE ÇA MET BIEN LE SEUM ?

QueenCamille


Tous ses articles

Commentaires
  • Khyra
    Khyra, Le 3 décembre 2018 à 7h53

    Je me demande combien de grimpeurs hommes hétéros vont se prendre la tête pour escalader sans s'aider des prises en forme de pénis. Question tout à fait légitime quand on voit le nombre d'entre eux qui estiment devoir rappeler leur orientation sexuelle avant de dire que tel homme est beau et sexy. "Not gay but blablabla" :rolleyes:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!