5 mots désuets à souhait pour briller en société

5 mots désuets à souhait pour briller en société
Alfrédette vous présente aujourd'hui cinq termes absolument délicieux, malheureusement couverts de poussière et oubliés depuis des lustres. Il ne tient qu'à vous de les remettre au goût du jour !

Aujourd’hui, nous allons causer de mots délicieux, mais tombés en désuétude depuis la seconde Révolution Industrielle, qui te permettront de briller en société ou au près de tes amis imaginaires. Tu aimes le vieux françoué au point d’appeler tes poissons rouges Céladon et Choderlos ? Tu chéris le vocabulaire au point de dresser un autel à Bernard Pivot dans ta salle de bain ? Voici une liste de cinq mots mignons en diable qui devraient ravir ton petit palpitant. C’est parti Johny.

Cacochyme

Mention spéciale pour ce mot doux et tendre qui désigne une personne de santé fragile. Si on décidait de changer le monde et de remplacer le mot « malade » par celui-ci, les chansons de Serge Lama auraient un charme indéfinissable.

Exemple concret (et pertinent) : « Ce matin, je me sens cacochyme, complètement cacochyme. Beaucoup trop pour aller en cours de Droit International, d’ailleurs. Désolée les gars. »

Méphistophélique 

Dans la langue de Plaute et d’Astérix, « mephisticus » signifie « haleine pestilentielle ». Dans la langue de Goethe*, Méphistophélès est le septième Prince des Enfers. Coïncidence ? Je ne pense pas. Toujours est-il qu’aujourd’hui, une personne méphistophélique est habile, froidement ironique et méchante.

Exemple concret (et pertinent) : « Charles-Kévin, ne sois point méphistophélique et file-moi un bout de ton Kinder Bueno au lieu de me regarder d’un air fourbe en le dégustant à la vitesse d’un escargot sous laxatif. »

* Qui a écrit une sublime version de Faust dans laquelle notre luron joue un rôle non négligeable. D’ailleurs, si tu aimes le cinéma muet, cours voir Faust, une légende Allemande de Murnau.

Coquecigrue  

Attention, la révélation qui va suivre est digne d’un scoop made in BFM TV : une coquecigrue n’est pas qu’une sorte de hibou existant ou ayant existé dans Harry Potter. En effet, ces quatre délicieuses syllabes désignent balivernes, sornettes et sottises. C’est tellement beau que j’aurai presque envie de donner ce nom à mon hypothétique future descendance.

Exemple concret (et pertinent) : « Les candidats des Ch’tis à Las Vegas sont de fervents adeptes de la coquecigrue. »

Ergastule

Ce joli mot, qui évoque à qui l’entend un champignon vénéneux ou un pittoresque village du Lot-Et-Garonne, désigne pourtant une prison ou un cachot. La langue française a ses raisons que la raison ne connaît point.

Exemple concret (et pertinent) : « Jean-Charles, si tu continues à prononcer le mot « swag » en 2013, je te rosserai le séant avec du bois vert avant de t’enfermer dans quelque ergastule. »

Ithyphallique

J’ai toujours aimé ce mot : l’ayant découvert en lisant Le Coeur Volé, de Rimbaud, en classe de quatrième, et, ne l’ayant point compris, j’avais demandé à mon vénérable prof de français sa signification. Imaginez la joie de l’auguste agrégé de lettres classiques lorsqu’il dut prononcer les mots « sexe en érection » devant une trentaine d’ados prépubères et rigolards. Ambiance.

Exemple concret (et pertinent) : « Pour des raisons inconnues, René la Taupe me rend tout ithyphallique. Je devrais peut être aller consulter, en fait. »

Et toi, quels mots désuets aimes-tu placer comme ça, au hasard d’une discussion ?

Tous les articles Culture , Insolite , Je Veux Comprendre
Les autres papiers parlant de Culture G , Découverte , Vieux françois
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 19 commentaires !

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Asaly
    Asaly, Le dimanche 3 février 2013 à 18h57

    J'en ai appris des choses, j'ai toujours cru que méphistophélique voulait dire diabolique ou quelque chose comme ça, par rapport au Faust de Goethe justement 
    Donc merci Alfredette :) 

  • Flabbergasted
    Flabbergasted, Le dimanche 3 février 2013 à 21h56

    myriam-h;3905171
    sisley;3905157
    Je ne vais pas dire que j'emploie énormément le mot ithyphallique (sinon on va croire que je suis bizarre), mais dans les études d'art, c'est un mot très fréquent qu'on utilise souvent dans les descriptions de statues, surtout celles religieuses.
    Souvenir, souvenir :shifty:
    On utilise souvent un mot désignant un sexe en érection dans les statues religieuses ? :oo: Mais genre de la religion chrétienne ?
    Pour être étudiante en Histoire de l'Art (enfin je suis "historienne de l'architecture", mais bon c'est de l'art quand même, et comme tous les étudiants en histoire de l'art j'ai fais de l'archéo, étudier la peinture, la sculpture, etc., enfin bref), je confirme que le mot "ithyphallique" est très utilisé, et notamment dans les religions païennes, mais aussi dans la religion chrétienne, il y a certainement des endroits où on peut le placer (ça peut être très coquin ce qu'on trouve dans les églises ;) )

  • Selenicereus
    Selenicereus, Le lundi 4 février 2013 à 12h33

    Eh ben moi, "méphistophélique", je l'ai découvert en écoutant Reflets d'Acides :taquin:
    (avec la fort sympathique Tricheliade dessus, "Méphistophallique. -Non, on dit méphistophElique ! -Ah, ça sonne moins bien pourtant...")

  • Telcontar
    Telcontar, Le lundi 4 février 2013 à 23h13

    sisley;3905157
    Je ne vais pas dire que j'emploie énormément le mot ithyphallique (sinon on va croire que je suis bizarre), mais dans les études d'art, c'est un mot très fréquent qu'on utilise souvent dans les descriptions de statues, surtout celles religieuses.
    Souvenir, souvenir :shifty:
    Copine! D'autant que je suis spécialisée dans l’Égypte ancienne... de l'ithyphallique, il y en a à la pelle.

    Sinon, je dis souvent psychopompe (qui guide les âmes des défunts) et psychostase (qui opère à la pesée de l'âme), surtout l'année dernière, quand je bossais sur de l'iconographie funéraire. Maintenant, je dis trèèèès souvent cynégétique (relatif à la chasse), et aussi tératologie (étude des monstres), ou thanatologie (étude de la mort), du fait de mes sujets d'étude de cette année. J'aime bien poliorcétique (art de mener un siège) aussi, mais ne faisant pas d'archéo ou d'histoire militaire, j'ai un peu plus de mal à le caser dans la conversation courante. :lol:
    Comme expression désuète, j'aime bien Ventre saint Gris, aussi. Surtout si on sait que ventre=bas-ventre (organes reproducteurs, tout ça, tout ça), et que saint Gris=saint François d'Assise.:yawn:

  • Lune Bleue
    Lune Bleue, Le lundi 4 février 2013 à 23h47

    Hihi cacochyme je connaissais déjà <3
    Mais j'adooore cet article et découvrir de nouveaux mots comme  ça !
    Alfrédette tu n'envisagerais pas d'autres articles sur le même thème par hasard ? :)

  • Lune Bleue
    Lune Bleue, Le lundi 4 février 2013 à 23h50

    flabbergasted;3905971
    myriam-h;3905171
    sisley;3905157
    Je ne vais pas dire que j'emploie énormément le mot ithyphallique (sinon on va croire que je suis bizarre), mais dans les études d'art, c'est un mot très fréquent qu'on utilise souvent dans les descriptions de statues, surtout celles religieuses.
    Souvenir, souvenir :shifty:
    On utilise souvent un mot désignant un sexe en érection dans les statues religieuses ? :oo: Mais genre de la religion chrétienne ?
    Pour être étudiante en Histoire de l'Art (enfin je suis "historienne de l'architecture", mais bon c'est de l'art quand même, et comme tous les étudiants en histoire de l'art j'ai fais de l'archéo, étudier la peinture, la sculpture, etc., enfin bref), je confirme que le mot "ithyphallique" est très utilisé, et notamment dans les religions païennes, mais aussi dans la religion chrétienne, il y a certainement des endroits où on peut le placer (ça peut être très coquin ce qu'on trouve dans les églises ;) )
    Oui c'est vrai mais je comprend aussi Myriam parce que faut avouer que dans la religion chrétienne, ce qui a trait au plaisir charnel et au corps bah c'est un peu tabou en général! Enfin ça doit dépendre des endroits et des personnes aussi je suppose.

  • Myaou
    Myaou, Le mardi 5 février 2013 à 14h40

    Snif, moi je dois les connaître, ces mots, pour mes concours d'orthophonie ! Ils revivront grâce à l'orthophonie, vous verrez ! :supermad:
    J'avoue que j'avais déjà coquecigrue et ergastule dans mon répertoire de vocabulaire, mais je m'en vais de ce pas noter les autres ! Merci. ^^

  • MookieA
    MookieA, Le mardi 5 février 2013 à 22h36

    Oh Coquecigrue ! C'était l'un de mes animaux préférés dans Harry Potter. Pauvre Ron qui devait supporter ses piaillements incessants.
    Mais du coup, j'avais cherché ce que cela voulait dire ;) Ginny a eu de l'humour en choisissant ce nom...

    CACOCHYME. :lalala: Merci pour ce nouveau mot de vocabulaire, et cet exemple est parfait, j'utiliserai juste plutôt "droit européen".

  • Arabelle
    Arabelle, Le mardi 5 mars 2013 à 16h57

    J'adore utiliser des mots comme ça surtout quand je suis avec des gens particulièrement barbant !! Merci de m'avoir ajouter un nouveau vocabulaire !

    J'aime par dessus tout utiliser l'expression "diantre ventre saint gris" qui veut autrement dire bordel de merde.. C'est tout de même plus chic ! Et je ne sais guère me passer de mon cher "vil pleutre" !

  • MadMalou
    MadMalou, Le dimanche 27 juillet 2014 à 02h53

    Un mot un peu désuet que j'aime bien c'est amphigourique. Ca veut dire inintelligible, incompréhensible (se dit surtout d'un style). Ca rabat le caquet aux arrogants qui aiment écrire des choses simples mais de façon compliquées.

    Et sinon dire mièvre je trouve ça plus joli que fade!

Lire l'intégralité des 19 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)