La mode unisexe est-elle trop « masculine » ?

Si la mode unisexe prend de l'ampleur, les coupes ne proposent pas beaucoup de diversité... On dirait surtout des vêtements « pour mecs » sur des femmes, quoi.

La mode unisexe est-elle trop « masculine » ?Ligne unisexe H&M

En découvrant la collection unisexe d’H&M, vous êtes nombreuses à avoir exprimé votre déception : les collections dites unisexes reprennent seulement des coupes du vestiaire « masculin » et très peu, voire pas du tout, celles du vestiaire « féminin ».

La mode non-genrée monte et je trouve que c’est une très bonne chose, mais il semble y avoir encore beaucoup de chemin à faire…

Une mode trop unisexe, et pas assez… « multi » sexes ?

Dans les collections unisexes récentes comme celle de chez H&M, de chez ASOS ou encore celle de Justin Bieber, un seul et même « sexe » semble ressortir.

Comme s’il avait été décidé que tout le monde s’habillerait désormais avec le vestiaire masculin et que les coupes dites féminines seraient complètement effacées.

View this post on Instagram

Eytys x @hm releasing 24.1.19

A post shared by @ eytys on

View this post on Instagram

open house link in bio

A post shared by Drew House (@drewhouse) on

Quand je dis les coupes féminines, j’entends par là ce qui se vend dans le rayon femmes uniquement. C’est à dire les jupes, les crop tops, les décolletés, les robes…

Est-ce que se tourner vers des coupes connotées masculines ne serait pas un peu la facilité pour les marques, qui feraient en sorte de se donner une image progressiste, mais ne font en réalité que peu d’efforts ?

Car les filles ont déjà bien moins de mal à s’habiller avec des vêtements dont les coupes sont similaires à celles des garçons.

Un jean, un pull, des baskets… Ce sont déjà des pièces ultra-courantes, sont disponibles dans les deux vestiaires que propose la mode actuellement.

Une mode unisexe qui ne va que dans un sens ?

Évidemment, les vêtements communs aux deux vestiaires seront, chez les femmes, plus « féminisés » : les jeans seront plus moulants, les chemises plus cintrées…

Mais quand bien même une femme irait se servir chez les hommes, elle se ferait rarement lyncher.

Pour les hommes, c’est bien différent. Il est très rare de voir un mec intégrer dans une tenue du quotidien une robe, une jupe, des talons…

Il serait tout de suite regardé de travers. Car une fille qui s’habille « comme un garçon », ça ne pose pas de problème, n’est-ce pas ?

Par contre, lorsqu’un garçon s’habille « comme une fille »… mon dieu ! La régression, il s’abaisse au sexe faible… ce doit surement être une « tapette » ! (NON.)

Quand il s’agit de mode unisexe, j’ai donc l’impression qu’encore une fois, c’est le masculin qui l’emporte, et que les pièces plus « féminines » sont ignorées.

Les vêtements « féminins », une histoire de perception

Bien sur, tout est une question d’habitude. Aujourd’hui, les hommes portants les cheveux longs sont vus par certains comme « efféminés » alors qu’il y a à peine plus de cent ans, ces coiffures représentaient justement la virilité.

Chez les Grecs, les Romains, les Égyptiens, au Moyen Âge et même bien plus tard, les hommes portaient des robes, toges, tuniques, jupes…

Il fut un temps, à la Renaissance notamment, où un homme prouvait sa masculinité à travers ses ornements. Plus il était coquet, plus il était viril.

View this post on Instagram

This day in Tudor history- 28th January 1457- Henry VII was born and 1547- King Henry VIII died~ King Henry VII was born simply Henry Tudor, to Margaret Beaufort, who had him aged just 13! Henry’s Father was Edmund Tudor but he died before Henry was born of the bubonic plague. As a result, Henry was left under the guardianship of his uncle, Jasper Tudor. Jasper and Edmund were the sons of Catherine of Valois and Owen Tudor, but as they weren’t Henry V’s child they had no real claim to the throne. However, Margaret Beaufort arguably did through her grandfather. Margaret’s grandfather was the child of John of Gaunt and Katherine Swynford. John was the Father of King Henry IV, however Katherine and John didn’t have Margaret’s grandfather in wedlock, making him illegitimate, despite the fact they were later married. This means arguably, Margaret had no right to the throne along with the Tudors …………… King Henry VIII died on this day in 1547, at Whitehall Palace, aged 55. The day before his death Henry saw his confessor and received Holy Communion. The exact cause of Henry’s death was unknown, but his ulcers grew extremely painful later in life and he struggled with obesity. With Henry’s death, he died on his Father’s birthday, something that may have had some significance to him or rather none in his poor state. Henry left the throne to his son, the 9 year old Prince Edward. In his act of succession of 1546, Henry also allowed his daughters Elizabeth and Mary to inherit the throne, despite the fact he made them illegitimate after their mothers’ downfall. Edward being nine, didn’t rule alone and had Edward Seymour, his uncle as a Lord Protector, this didn’t last and John Dudley later replaced him. Edward had a short reign dying at the age of 15. 🏵🌹👑⚔️#otd #todayinhistory #thisdayinhistory #history #tudorhistory #tudorrose #tudor #tudors #henryviii #henryvii #catherineofaragon #anneboleyn #janeseymour #edwardvi #maryi #elizabethi #margaretbeaufort #henryvi #henryiv #henryv #catherineofvalois #owentudor #jaspertudor #edmundtudor #wales #england #historyofengland

A post shared by @ tudorhistory1485_1603 on

Ceci est un homme viril au 16e siècle

Et dans certaines cultures, les hommes portent toujours des robes, sans que leur virilité ne soit remise en question.

Tout est donc bien une question de culture, d’habitude et de perception des choses.

Il serait donc peut être temps de commencer à prendre tout ça en compte dans la mode « unisexe », non ?

La mode unisexe que j’aimerais voir

Une mode unisexe allant dans les deux sens est présente depuis un moment dans la haute couture.

Elle s’immisce, de-ci de-là, disparait, puis revient quelques années plus tard, sans jamais vraiment se trouver une place dans le prêt-à-porter.

Elle reste au sommet de la « chaîne » de la mode, sans jamais rejoindre la rue.

Margiela, juin 2018

View this post on Instagram

TUTU TUX & BIKER COMBO WHY YA GAGGING SO ? @moschino

A post shared by Jeremy Scott (@itsjeremyscott) on

Jeremy Scott, Janvier 2019

Je me dois d’inclure ici la Maison the Faux, spécialisée dans la mode non-genrée, assumée jusqu’au bout ! Cette marque n’est pas assez reconnue selon moi, et j’ai hâte de la voir défiler partout !

Une mode unisexe plus inclusive est en chemin

La  haute couture finit toujours par descendre dans la rue, non ? Peut-être que ce n’est tout simplement pas la « fin » du processus !

Le fait qu’il y ait de plus en plus de collections unisexes est déjà une avancée en soi.

Dans un monde où les consciences commencent à s’éveiller, et où tout va si vite, il est possible de se demander pourquoi certaines choses sont beaucoup plus lentes à intégrer que d’autres.

Mais avec un peu de patience, peut-être qu’il sera enfin possible de voir des changements. Ça arrive, ça paraît juste… un peu long. L’idée de se débarrasser des codes genrés doit d’abord faire son chemin dans les esprits avant d’être acceptée.

C’est pourquoi il me semble si important de mettre en scène des personnages tels que Eric de Sex Education, qui n’a pas peur d’assumer son style, pourtant jugé pas assez viril par certains.

Continuer à normaliser autant que possible la singularité à travers l’expression de soi dans la pop culture me paraît essentiel, car c’est aussi par ce biais-là que les mentalité sont influencées.

Avec la mode unisexe telle quelle et représentée aujourd’hui, j’ai plutôt l’impression qu’on est en train d’enfermer la mode toute entière dans un choix très limité de coupes un peu triste…

L’avantage du vestiaire féminin, c’est qu’il propose beaucoup de choix. La prochaine étape selon moi, ce serait d’en inclure davantage au vestiaire masculin !

Et toi, tu en penses quoi ? Es-tu favorable à cette mode unisexe minimaliste ? Ou préfèrerais-tu une plus grande variété de choix ?

À lire aussi : Les 11 moments qui ont fait avancer la mode en 2018

recap rigolo game of thrones s08e02

Caroline.A


Tous ses articles

Commentaires
  • _Alix09_
    _Alix09_, Le 7 mars 2019 à 18h55

    Ninae
    (Je n'ai rien contre les cis en personne mai en tant que communauté, ou ceux qui m'interdisent de faire de l'humour sur les cis au sein même d'une asso LGBT, par ailleurs c'était ironique ^^".) Aussi, tu peux juste dire "excusez-moi". Je sais pas, des gens m'interpellaient par des choses comme "eh la moche", alors bon, je pense qu'on peut faire large sur ce point ^^"
    Puis c'est facile de rectifier quand ça te fait pas mal de se faire mégenrer.
    Je ne comprend pas vraiment où est l'ironie. Ta remarque sur les cis qui ont un regard bionique pour déterminer le sexe d'un individu n'est-elle pas une façon de critiquer la manière dont la majorité des gens s'adressent les uns aux autres en s’appelant "madame ou monsieur" ?
    Ce n'est pas la première fois que j'ai cette discussion et je n'ai jamais eu de réponse claire sur la façon dont les militants LGBT voudraient que l'on s'interpelle. J'imagine qu'il n'y a pas de consensus. Mais en vrai je n'y connais pas grand chose. Si quelqu'un lit ce message et a des éléments de réponses, je l'invite à éclairer ma lanterne :)

    Pour répondre précisément à ton commentaire. Il me semble en effet justifier de s'excuser quand on mégenre quelqu'un. C'est une erreur que j'estime "peu grave" mais cela reste une erreur. Je suis bien désolée de lire qu'on ait pu t'interpeller "eh la moche", il s'agit là d'un manque de respect et de considération grave. Enfin je suis tout à fait d'accord avec toi, il est plus facile de rectifier quand ça ne fait pas mal de se faire mégenrer. Notre société a encore beaucoup à avancer sur ce point ! Puisqu'il n'est pas dégradant d'être un homme ou une femme, il ne devrait pas être dégradant pour un homme de se faire prendre pour une femme et vice-versa. Il ne devrait pas être dégradant, non plus, de ne pas avoir une identité de genre binaire. Là est d'ailleurs le fond de mon commentaire sur un monde où la fluidité de genre ne serait plus un problème. Quand ce ne sera plus dégradant, il ne sera pas grave de mégenrer quelqu'un et je ne vois donc pas la nécessité de retirer l'utilisation de "monsieur" et "madame" si la majorité de la population se reconnaît encore dans ces termes.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!