Minority Report, la série, a un nouveau trailer !

Steven Spielberg va faire adapter son film Minority Report en série télévisée. Voici les premières images présentées par l'équipe !

Mise à jour du 18 août 2015 — La suite en série télé de Minority Report sera diffusée à partir du 21 septembre prochain. Autant dire très bientôt, car, oui, les vacances sont bientôt finies (j’espère que vous avez commencé à chercher votre nouveau cartable).

Pour fêter ça, et être au taquet dès la rentrée, la FOX dévoile de nouvelles images de la série. Une sorte de petit trailer agrémenté des commentaires de quelques membres de l’équipe et du casting. Meagan Good présente par exemple son personnage qui n’est pas là pour enfiler des perles, Vega, et Max Borenstein, scénariste et producteur, explique leurs choix scénaristiques.

Car il s’agit là d’une séquelle plutôt que d’une véritable adaptation, l’histoire de la série se situant plusieurs années après les évènements du film. La « PreCrime », la brigade qui anticipe les crimes, n’existe plus, mais des ancien-nes du programme peuvent et veulent encore prévenir plutôt que guérir courir après le criminel. La série s’éloigne ainsi sensiblement du long métrage de Steven Spielberg, et si elle surfe sur le même univers, certain-e-s fans de la première heure commencent à faire la moue. Que pourra bien valoir cette nouvelle série ?

La suite au prochain épisode. Le 21 septembre. Si vous avez suivi.

Mise à jour du 16 mai 2015 — Annoncée pour l’automne prochain sur la chaîne américaine Fox, la série Minority Report a son premier trailer ! On y découvre une série de science-fiction bien réalisée et très mouvementée, reprenant l’univers du film éponyme de Steven Spielberg.

Contrairement aux rumeurs, le personnage principal n’est pas une femme, mais un héros incarné par Stark Sands, acteur texan qu’on avait déjà pu admirer dans Inside Llewyn DavisOn trouvera à ses côtés Meagan Good, habituée des séries télévisées découverte entre autres dans Ma Famille d’abord, ainsi que Laura Regan et Wilmer Valderrama (That 70’s Show).

Une bonne série de science-fiction comme la Fox en a le secret !

À lire aussi : « X-Files » version 2015 a un nouveau trailer (et c’est palpitant)

Mise à jour du 12 septembre 2014 — Une nouvelle information bruisse sur la Toile, à propos de la future adaptation de Minority Report en série télévisée : le personnage principal devrait être une femme ! 

Joie, bonheur et félicité ! Ce sont donc les (més)aventures d’UNE détective de la PreCrime que nous pourrons suivre prochainement.

Allez Steven, on se dépêche s’il vous plaît, j’ai tellement hâte !

Article initialement publié le 22 août 2014 — Imaginez, une nouvelle série sur l’univers policier, après Les Experts (CSI Las Vegas, New York, Miami), Criminal Minds, The Mentalist, Castle, Body of Proof, The Shield, True Detective, etc. (oui je regarde beaucoup de séries policières, laissez-moi).

La différence, c’est que l’unité policière au centre de l’intrigue sera une brigade d’intervention du futur, tout droit sortie de l’univers de Minority Report.

Mais si, souviens-toi, Minority Report, ce très bon film de science-fiction de Steven Spielberg, sorti en 2002, bourré de technologie futuriste qui faisait (plus ou moins) rêver ! L’action se déroulait en 2054, dans des États-Unis quasi-exclusivement débarrassés de crimes.

Comment ? Pourquoi ? Les forces de l’ordre arrivent à intervenir AVANT que les crimes ne soient commis, grâce aux avancées technologiques, couplées aux prévisions de trois « PreCogs », des « humanoïdes » qui baignent H24 dans un bassin de liquide censé stimuler leurs capacités pré-cognitives : ils ont le don de voir le futur proche.

Après La Crim’, la PreCrime ?

La future série Minority Report pourrait donc se focaliser sur le quotidien de la PreCrime, la brigade d’intervention chargée d’empêcher les crimes d’être commis.

On peut suivre une telle opération dans les premières minutes du film, où Tom Cruise analyse une prédiction et conduit une unité sur le terrain pour appréhender un homme sur le point de tuer sa femme et son amant.

Franchement, la férue de séries policières que je suis (et grande fan de Minority Report devant l’Éternel) ne peut que se réjouir de pareille annonce. À un détail près : le nom du scénariste choisi par Steven Spielberg a été révélé par une source proche du projet, il s’agirait de Max Borenstein.

Là comme ça, le nom ne te dit peut-être rien. Mais si je te dis « Godzilla » ? Attention, pas le Godzilla cool avec Jean Reno, je te parle de Godzilla 2014, celui qui est sorti il y a quelques mois, que tu as peut-être vu… et regretté d’avoir vu, en fait.

À lire aussi : Tutotal #13 – Godzilla, le remake

D’après un sondage effectué sur quatre personnes dont moi-même, le scénario de Godzilla 2014 était… aurait pu être bien meilleur, voilà.

Alorss si c’est à ce scénariste que Spielberg entendrait confier l’adaptation du complexe Minority Report en série, je suis sceptique (alerte euphémisme) !

Je suis partagée entre la hâte de retrouver l’univers de Minority Report, et la crainte de le voir massacré tourné à la sauce Godzilla que j’ai, pour ma part, trouvée plutôt indigeste.

Mais je ne vais pas laisser ces craintes gâcher mon plaisir : Minority Report et ses dilemmes sur la justice dans un futur où la technologie repousse le doute toujours plus loin dans nos consciences pourrait bien revenir sur les écrans. Rien que pour ça, j’ai envie de croire que cette série ne me décevra pas.

Et toi, que t’inspire cette nouvelle ? As-tu été marquée par le film Minority Report ? Pourquoi ?

Plus de science-fiction sur madmoiZelle :

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Syam
    Syam, Le 18 août 2015 à 21h42

    Le pilot est sorti la semaine dernière il me semble, n'ayant pas vu le film (je vais remédier a ça) j'ai apprécié, et la musique aussi!

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)