Millenium Tome 1 (Stieg Larsson)

Voilà plus de 30 ans que Henrik Vanger tente de résoudre le mystère de la disparition de sa nièce, Harriet Vanger. Le roman débute sur l’anniversaire de ses 82 ans et c’est précisément à cette occasion qu’il se décide à lancer une ultime tentative : il aimerait pouvoir partir l’esprit apaisé. Il va donc faire appel […]

Millenium Tome 1 (Stieg Larsson)

Voilà plus de 30 ans que Henrik Vanger tente de résoudre le mystère de la disparition de sa nièce, Harriet Vanger. Le roman débute sur l’anniversaire de ses 82 ans et c’est précisément à cette occasion qu’il se décide à lancer une ultime tentative : il aimerait pouvoir partir l’esprit apaisé.

Il va donc faire appel au brillant journaliste Mikael Blomkvist. Mais pourquoi le célèbre « Superblomkvist » accepterait-il de sacrifier un an de sa vie dans une petite ville perdue du nord de la Suède pour essayer de résoudre une enquête qui n’a jamais été élucidée ? Justement, Mickael vient d’avoir quelques ennuis avec la justice. Il a été accusé et inculpé pour diffamation à l’encontre du grand industriel Wennerström et il a grand besoin de se faire oublier quelques temps, ne serait-ce que pour ne pas nuire à Millenium, le journal dont il est rédacteur en chef.

Pourtant, ce n’est pas l’attrait de l’exil sur cette petite île de Hedeby qui va le décider, ni la somme colossale que Henrik Vanger lui promet à la fin de son contrat, c’est la promesse qu’il détient une information compromettante sur Wennerström…

Sous couvert d’écrire une chronique familiale, Mickael va donc se lancer à corps perdu dans cette affaire. Mais voilà, ses recherches ne vont pas le mener exactement là où il s’attendait à tomber. Il va peu à peu démêler une enquête bien plus glauque que ce qu’il avait imaginé. D’ailleurs, il va réaliser progressivement à quel point celle-ci commence à gêner certains habitants de Hedeby.

Il sera alors épaulé par une assistante, la jeune et brillante hackeuse Lisbeth Salander. Certes, de premier abord, la jeune femme ne paye pas de mine : maigre à souhait, pleine de piercings et de tatouages, désaxée, on entre pourtant dans peu à peu dans son histoire personnelle et elle devient bientôt l’un des personnages phares du roman. Oui, l’une des réusiites du livre, c’est la façon dont le lecteur fait connaissance avec les personnages. On sent très vite qu’ils ne sont pas de simples prétextes à l’intrigue mais que l’intrigue finalement, c’est eux ! 

Ce qui est fascinant avec ce livre c’est que l’écriture n’est pas transcendante, l’histoire n’est pas plus originale que d’autres polars mais il y a quelque chose qui fait qu’on reste accroché aux pages. Je peux presque te garantir qu’une fois que tu te seras lancée dans la lecture, tu ne t’arrêteras pas avant la fin.

En tout cas, si tu veux te faire une idée de la trilogie, tu peux lire le tome 1 sans craindre d’être tenu de lire les deux autres : si celui-ci ouvre des portes, il y a bien la résolution de l’enquête à la fin du premier livre. 

Enfin, si tu as aimé les grandes « sagas policières » comme Le Da Vinci Code, tu aimeras Millenium.

Le seul regret que tu pourras avoir, c’est que passée la lecture des trois tomes, n’attends pas trop le quatrième : Stieg Larsson est décédé juste après avoir déposé son oeuvre chez l’éditeur !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 17 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Fouipin
    Fouipin, Le 22 janvier 2009 à 22h48

    Waa! comment je les ai dévorés! j'ai lu le premier tome dès sa sortie, ensuite j'ai du attendre pour lire les autres. Le troisième, en le lisant, j'avais un gout amère dans la bouche, parce que je savais que l'écrivain étant mort, j'aurais jamais la suiiiiite! Donc je l'ai pas vraiment savouré.
    Mais qu'est ce que j'aime le personnage de Lisbeth. Ah lala...
    Honnêtement, j'ai apprécié dans le sens ou j'avais du mal à poser le bouquin pour aller faire des trucs vitaux. Quel calvaire de devoir saisir le marque page pour aller manger...

Lire l'intégralité des 17 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)