Mika au Stade couvert de Lievin – 04/05/2010

The Boy who knew too much Mika et moi, c’est une histoire qui débute en 2007, lorsque le premier single du jeune libanais commence à tourner sur nos ondes. L’univers pop et coloré du chanteur m’a tout de suite séduite, et ses passages télé réguliers ont fini de me convaincre d’aller le voir sur scène. […]

Mika au Stade couvert de Lievin – 04/05/2010
The Boy who knew too much

The Boy who knew too much

Mika et moi, c’est une histoire qui débute en 2007, lorsque le premier single du jeune libanais commence à tourner sur nos ondes. L’univers pop et coloré du chanteur m’a tout de suite séduite, et ses passages télé réguliers ont fini de me convaincre d’aller le voir sur scène. Alors quand j’ai appris qu’il allait passer pas loin de chez moi, j’ai sauté sur l’occasion !

Je m’attendais à un truc énorme, à m’en prendre plein les yeux et plein la tête, et pourtant…

Première partie : La Panthère Rose.

C’est un groupe Québécois que je découvre ce soir, et qui et censé chauffer le public. La chanteuse a une voix sympa mais sans plus, et chante des chansons dont j’ai du mal à distinguer les paroles. Le public autour de moi est majoritairement constitué de jeunes ado(E)s et je ne me sens pas à ma place !

Mais qu’à cela ne tienne, moi je suis venue voir Mika : j’y suis, j’y reste !

21 heures, c’est l’heure !

Les musiciens et les chanteuses font leur entrée sur scène, ou plutôt dans le salon. Ils s’installent autour de la télé pour regarder le lancement d’une fusée… Et oui, Mika part carrément à la conquête de l’espace ! Et soudain, malheur ! La fusée explose… Et nous voyons Mika dans sa tenue de cosmonaute, entrer tranquillement sur scène, ou plutôt voler au dessus de la scène !

Il se pose avec sa valise sur le rond central et le concert s’ouvre sur Relax, take it easy… Les jeunes filles / femmes présentes chantent ou déhanchent au son des tubes qui s’enchaînent : Big girls, Over my Shoulder, Billy Brown, Rain,… Mika fait le beau dans ses costumes, joue avec de nombreux accessoires dont il change régulièrement grâce à une trappe cachée dans le sol. C’est beau, ça bouge, mais rien à faire, moi je ne m’amuse pas autant que je l’avais imaginé…

Serait-ce dû aux 3 personnes qui n’ont pas arrêté de me boucher la vue, aux bouchons que j’avais mis dans mes oreilles pour préserver mes tympans, ou à l’âge plutôt jeune du public ? Je ne sais pas, mais je me sens déçue.

Et puis au milieu du concert vient We are Golden, avec des paillettes, projetées dans la salle par miliers. Le public explose et la seconde partie du concert en est d’autant plus haute en couleurs. Les décors, bien que sobres, changent régulièrement en couleurs, en images. Mika saute, cours, change de tenue, et au moment où je rentre enfin vraiment dans l’ambiance, c’est déjà la fin.

Le rappel est superbe. Mika profite du fait d’être en France pour chanter « La Solitude », et rajoute quelques titres. Lollipop signe la toute fin du concert, et c’est déjà l’heure de rentrer…

Finalement, je crois que j’en attendais de trop. Je n’avais pas été voir d’extraits sur internet pour garder la surprise entière, et de ce point de vue, j’ai bien fait de ne pas me gâcher l’arrivée sur scène (chose que vous venez de faire si vous avez lu cet article jusqu’ici :D ).

Mais au vue des prestations survitaminées de Mika à la télé, je crois que je m’attendais à un feu d’artifice, un truc de fou qui m’aurait mis sur les fesses, et j’ai juste eu la fête foraine quoi.

Le concert était vraiment sympa, mais j’étais sans doute trop loin de la scène et peut être un soupçon trop vieille pour faire autant la fête que celle que j’avais imaginé. Mika, la prochaine fois, fais moi rêver !

Hé ouais une tournée ça fatigue !

Hé ouais une tournée ça fatigue !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Chloé***
    Chloé***, Le 22 mai 2010 à 10h39

    Ben moi j'y étais la 3 mai à Strasbourg, et j'ai adoré.
    J'étais à fond dedans, et Mika bougeait tout le temps dans tous les sens, donc ça donnait envie de faire pareil.
    C'était la première fois que je le voyais en concert, même si je le suis aussi depuis le début.
    En ce moment, je négocie avec mon parrain pour qu'il m'emmène à la foire aux vins de Colmar pour le revoir, tellement ce spectacle m'a plu!

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)