Mélanie a réalisé son rêve en présentant la météo de France 2 !

Par  |  | 50 Commentaires

Mélanie, jeune femme trisomique de 21 ans, a enfin présenté la météo le 14 mars 2017. Un joli moment de télévision à voir ou à revoir !

Mélanie a réalisé son rêve en présentant la météo de France 2 !

Mise à jour du 15 mars 2017 — Mélanie Ségard l’a fait !

Mardi 14 mars, sur France 2 à 20h35, la jeune femme a présenté la météo. Une intervention que vous pouvez revoir ici :

Et si vous avez envie d’en apprendre plus sur les coulisses de cette météo, Télématin a diffusé un court reportage, visible ci-dessous, où l’on voit notamment le frère de Mélanie s’exprimer.

Mise à jour du 14 mars 2017 — Tou•tes à vos écrans ! C’est donc ce soir à 20h35 que Mélanie va présenter la météo sur France 2.

Alors, en attendant de voir le résultat, plein de bonnes ondes pour elle.

Mise à jour du 8 mars 2017 — Elle demandait 100 000 likes, elle en a obtenu le double ! C’est maintenant certain : Mélanie va présenter la météo sur France 2, le 14 mars prochain, à 20H35, dans le journal météo d’Anaïs Baydemir !

C’est dans un communiqué de presse que l’Unapei, la fondation qui soutien cette démarche, a annoncé la nouvelle ce mercredi 8 mars. On peut y lire :

« L’ensemble du service météo de France 2 est mobilisé avec l’Unapei pour accompagner Mélanie dans les meilleures conditions, en réalisant un véritable parcours d’apprentissage inclusif.

Elle sera reçue à plusieurs reprises pour appréhender toutes les dimensions de la présentation météo (…). L’objectif est de permettre à Mélanie d’exprimer le meilleur de ses capacités.

Mélanie porte un message qui va bien au-delà de son rêve : être considérée comme n’importe quelle autre personne dans une société qui lui offre les mêmes chances.

Aujourd’hui, pour certaines personnes en situation de handicap intellectuel, aller à l’école, avoir un travail, pouvoir être soigné convenablement, choisir un logement, accéder à l’information, constituent encore des rêves. »

Mise à jour du 1er mars 2017 — Cela fait maintenant 48H que la jeune Mélanie a lancé son défi sur Facebook de rassembler 100 000 likes pour présenter la météo à la télé… Et c’est déjà chose fait : à l’heure où j’écris ces lignes, la page comptabilise près de 120 000 likes !

Une question subsiste : sur quelle chaîne télé la jeune femme va faire ses premiers pas de présentatrice ?

Pour le moment la page n’a encore rien annoncé officiellement mais le site Pure Médias a de son côté trouvé non pas une mais bien deux chaînes qui sont prêtes à accueillir Mélanie.

Il s’agit de BFM TV et France 2, comme nous pouvons le voir dans les deux tweets suivant.

Article initialement publié le 28 février 2017 — Depuis hier, ma timeline Facebook fait défiler en boucle un visage qui m’était jusque-là inconnu. Ce visage, c’est celui de Mélanie, jeune femme trisomique de 21 ans.

La photo est accompagnée de ce message :

« #MélaniePeutLeFaire, à 100 000 likes, je présente la météo à la TV. »


Pour que ce défi soit réussi, il faut atteindre les 100 000 likes avant le 27 mars. À l’heure où j’écris ces lignes, 24H après le début de l’opération, la page a déjà été likée par 40 000 personnes.

C’est déjà un succès !

L’histoire derrière #MélaniePeutLeFaire

Alors bien entendu, tout cela m’a interrogée. Sur la page, on ne retrouve que peu d’informations, à peine cette vidéo de présentation du projet…

La vidéo se termine avec le logo de l’Unapei. Il s’agit d’une fédération d’associations qui représentent des personnes en situation de handicap intellectuel ainsi que leurs proches.

Au téléphone, on m’explique que Mélanie est une personne connue de l’Unapei. Comme beaucoup de gens, elle aime la météo. D’ailleurs son rêve c’est de la présenter.

Avec #MélaniePeutLeFaire, la fédération fait d’une pierre deux coups : elle donne la possibilité à Mélanie de travailler sur son projet et elle sensibilise le grand public sur le thème du handicap intellectuel.

#MélaniePeutLeFaire, l’occasion de sensibiliser au handicap mental

Ma correspondante à l’Unapei me le dit clairement : il n’y a pas de « révélation » à venir sur cette campagne, le but n’est pas de demander de l’argent ensuite.

L’idée est plutôt d’encourager au « don en like » : chaque personne qui va sur la page donne son soutien à une personne en situation de handicap intellectuel, Mélanie.

Ça lui envoie d’ailleurs un signal fort : elle est encouragée dans sa démarche.

L’Unapei milite pour une société inclusive et solidaire. Cela signifie qu’elle cherche à promouvoir un monde où chaque personne pourrait trouver sa place, que ce soit au niveau de l’éducation, du logement ou du travail.

Si cette action réussit, Mélanie deviendra peut-être la première personne en situation de handicap intellectuel au monde à présenter la météo.

Et il ne s’agira alors pas que d’un rêve qui se réalise. Ce sera aussi un symbole !

Pour soutenir Mélanie, rendez-vous sur sa page Facebook ici !

Et pour en savoir plus sur l’Unapei, consultez leur site officiel.

big-handicap-emploi-temoignages

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires
Forum (50) Facebook ()
  • Matouh
    Matouh, Le 20 mars 2017 à 9h49

    Alexandra David-Néel
    @Matouh Par rapport au "situation de handicape": je ne vois pas pourquoi elle n'ai pas en situation de handicape ?
    Cela n'a rien à voir avec le coté physique de la chose... A partir du moment où il y a des difficultés à effectuer des choses, ce sont des situations de handicape. Mélanie est touché par une forme de trisomie, avec des effets sur sa vie quotidienne, certes c'est pas comparable à une chaise roulante, mais cela reste des effets qui peuvent être gênants.
    Je suis une dys, avec des années de ré-éducation, et même si j'ai jamais aimé mon statue de "personne en situation de handicape", bah, parfois je ne pouvais pas le nier. A vivre dans le quotidien scolaire, c'est difficile.

    Et le "Et là Mélanie n'est pas en situation de handicap il me semble?! Alors embaucher la et arrêter les fausses fixettes!", je vais partie du principe que tu as mal communiquer, mais...... Si elle avait était en chaise roulante, elle n'aurait pas eue le "droit" d'être embauchée ? :shifty: Bah... enfaite, si.
    A non non j'ai pas du tout dit ça! :halp:
    En fait, pour moi, une "situation de handicap" c'est un moment précis, ce n'est pas tout le temps : une personne en fauteuil peut être en situation de handicap lorsqu'elle a besoin de se déplacer dans des lieux pas aménagés. Si tout le monde est assis autour d'une table (à la bonne hauteur) et qu'elle est autour de cette table, elle n'est, à ce moment là, précis, pas en situation de handicap (je schématise hein). Mais c'est mon point de vue.
    Je suis considérée comme handicapée par la société (rapport à une épilepsie et un déficit immunitaire). Dans la vie de tous les jours, si on mets la fatigue de côté, je ne suis pas en situation de handicap, je travaille (et j'ai bien de la chance), je tricote, fait du sport, fais à manger, je bavarde, je râle, je rêve, je flemmarde... Pendant/après une crise, quand je suis dans les vapes/que mon cerveau bug/etc... là oui je suis en situation de handicap : j'ai du mal à communiquer, à enregistrer, je peux pas prendre la voiture toute seule (j'évite surtout), ... Quand je faisais des méningites aseptiques aussi : impossible de vivre normalement, je ne fais que dormir et prendre des antidouleurs (et faire attention à ne pas pleurer de douleur).
    Je pense que Mélanie, peut, dans cette situation précise de présentation de la météo, le faire : elle semble impressionnée (mais je le serai aussi à sa place) mais on comprends ce qu'elle dit, je trouve que c'est l'essentiel.
    Je parle de Mélanie mais il faut généraliser : elle pourrait être atteinte d'un quelconque soucis de mobilité (que ce soit par les membres inférieurs/supérieurs/dos/etc), un trouble auditif ou visuel, un trouble dys, une maladie invalidante, un TED, une maladie psychique, un polyhandicap, un plurihandicap... elle devrait être embauchée au même titre qu'un(e) autre! (et comme cela se fait déjà dans certains pays).
    J'ai le sentiment qu'on ne veut pas laisser de responsabilités et d'autonomie à des personnes présentant un handicap comme si elles n'étaient pas capable d'en avoir. Je trouve qu'on est pas assez informés sur les handicaps de manière générale et qu'on serait probablement surpris(e) de voir ce qui est réellement possible ou non. Je pense qu'on devrait tous être éduqué de la sorte, accompagnés les personnes présentant un handicap vers un maximum d'autonomie et dédramatiser tout ça (comme ça se fait en Suède par exemple, où dès l'école les enfants valides et handicapés sont mélangés, où les professeurs sont formés à cela, où les écoles spécialisées et les ESAT tendent à disparaître sans qu'on ait eu à mettre en place des quotas comme ceux de la loi du 11 février 2005 instaurée en France).
    Sinon (HS mais) : courage pour ton dys :hugs:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!