Les meilleurs génériques de séries télé #5

Jack Parker continue sa sélection des meilleurs génériques de séries télé avec une cinquième édition toute fraîche !

Les meilleurs génériques de séries télé #5

Cinquième édition du tour du monde des meilleurs génériques des séries, qui vous recouvre le visage de nostalgie et vous pousse à déterrer vos vieux coffrets DVD pour revisiter les aventures de vos personnages préférés !

Malcolm

Nous sommes toute une génération à avoir grandi avec Malcolm, série diffusée sur M6 de décembre 2001 à mars 2007 (et un petit million de fois supplémentaires depuis) (oui, c’était y a douze ans, allez hop, prenez-vous bien ça dans la face). Résultat, quand le générique de la série retentit, tout le monde se lève et se met à hurler YOU’RE NOT THE BOSS OF ME NOOOOW en coeur et le plus fort possible. Et si vous aimez Malcolm et que vous ne le faites pas, sachez que nous vous jugeons.

Le générique est à l’image de la série : bordélique, épileptique, plein de violence, de connerie et de gros bordel. À chaque épisode, la famille de Malcolm se surpasse et nous offre encore plus de boxon que la semaine précédente, sans jamais discontinuer ni se calmer, ni nous donner l’impression que “ça va aller, ça va s’arranger”. Les enfants ne se calment pas en grandissant, Lois ne s’attendrit pas spécialement au fil des saisons, Hal n’est pas moins pété du casque, Reese ne décroche pas de prix Pulitzer, mais on est toujours contents de les retrouver. Même pour la dixième fois. Malcolm reste une série vraiment bien écrite, avec un casting qui assure du début à la fin, et des épisodes de qualité tout au long de la série.

Et puis surtout, c’est toujours aussi drôle.

http://www.youtube.com/watch?v=tBI5VRkia3o

Oz

Histoire de vachement moins rigoler, direction le milieu carcéral avec Oz, une série brillante diffusée sur HBO entre 1997 et 2003. Sombre, violente, sans pitié, cruelle, cette série ne fait aucune concession et nous embarque dans la crasse noire du quotidien des prisonniers de l’Oswald State Correctional Facility. Y a peut-être pas vraiment moyen de se marrer devant Oz, mais la série reste d’une qualité quasi-irréprochable et se dévore à la chaîne, même si elle ne fait pas vraiment de concessions. Préparez un ou deux épisodes de Bob l’Éponge derrière, c’est plus prudent.

Côté générique, c’est sans surprise qu’il nous plonge directement dans l’univers carcéral, avec tout ce que ça implique, histoire de bien poser l’ambiance. Barreaux, combinaisons oranges, chaînes, tatouages, gangs, émeutes, sport, drogues, visites, repas, violence, mort – tout est représenté dans la petite minute et demie du générique. De quoi nous préparer au spectacle qui nous attend dans chaque épisode.

http://www.youtube.com/watch?v=LJqTmPrxgug

Mad Men

Diffusée depuis 2007 sur AMC, Mad Men se déroule dans les années 60 à New York et se concentre principalement sur la vie de Don Draper, directeur créatif, et tous ceux qui gravitent autour de lui. Mad Men a été beaucoup saluée pour son authenticité, le boulot qui a été fait sur les costumes, les décors et tous les détails qui rendent le retour en arrière crédible (beaucoup de films et séries se plantent lorsqu’il s’agit de placer le cadre dans une décennie passée, c’est pas si évident que ça au final).

Le générique, porté par l’intro de A Beautiful Mine de RJD2, nous montre un homme d’affaires dont le monde semble s’écrouler autour de lui, et qui tombe au milieu des gratte-ciels, passant devant d’immenses affiches publicitaires – on peut difficilement faire plus symbolique, et ça permet de bien présenter le personnage de Don Draper.

Les Simpson

Bah oui hein, forcément. Je ne pouvais pas laisser Les Simpson de côté dans cette liste – ça fait 23 ans que la série est diffusée en France et c’est pas encore prêt de s’arrêter. Nous sommes nombreux à avoir commencé à suivre les aventures de la famille à notre entrée en maternelle ou pas loin, donc on peut pas vraiment faire comme si la série n’existait pas ou n’avait aucune importance.

Plus qu’un générique, l’ouverture des Simpson est un rendez-vous – dès que la musique retentit, quelque chose change en nous et nous pousse à tout arrêter pour nous concentrer sur l’écran dont elle provient. Ensuite, il faut lire la punition de Bart, écouter le solo de Lisa, klaxonner en même temps que Marge et Maggie, crier en même temps qu’Homer et regarder le gag du canapé tout en se trémoussant sur le thème de Danny Elfman. Ça fait beaucoup de boulot pour un seul générique, mais c’est toujours un plaisir.

Le générique a été complètement remasterisé en 2009, avec de nouveaux détails et de nouvelles scènes, mais l’essentiel est resté intact. Et du coup bim, vous en avez deux pour le prix d’un.

http://www.youtube.com/watch?v=rb82TUYoa88

Et voilà qui referme le cinquième chapitre de ce grand voyage à travers les génériques !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 5 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Strawberry-fields-forever
    Strawberry-fields-forever, Le 24 octobre 2013 à 17h39

    OWI Malcolm & les Simpsons !!! keur keur keur

Lire l'intégralité des 5 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)