Pourquoi Marion Cotillard devrait incarner Hedy Lamarr dans son biopic — Le casting idéal

Ce lundi 16 octobre, c’est au tour d’Hedy Lamarr d’être présentée en 3 minutes 30.

Déjà présentée dans les planches dessinées de Pénélope Bagieu dans Les Culottées, voici que la formidable actrice et, excusez du peu, inventrice du Wifi débarque sur ARTE, dans la version animée des Culottées !

Hedy Lamarr, le génie et la superbe

Lien de l’épisode Les Culottées depuis la chaîne YouTube d’Arte, ou player embed du site d’Arte.

Trois minutes, ce n’est clairement pas assez pour rendre justice à cette femme de caractère et de génie.

Je propose donc qu’on lui consacre tout un biopic, parce que si Jordan Belfort mérite le sien avec Leonardo DiCaprio dans le rôle titre, alors l’histoire d’Hedy Lamarr aussi a sa place sur grand écran, avec une actrice au moins aussi badass et méritante !

Voici pourquoi ça devrait être Marion Cotillard, sans aucune forme d’objectivité autre que : ces deux femmes sont fantastiques, réunissons-les à l’écran. Merci.

Hedy Lamarr est un personnage féminin fort

Si Hedy Lamarr est devenue actrice, c’est parce qu’elle y est allée au culot : elle a fait le mur, elle s’est présentée dans un studio, elle a décroché un rôle, puis un autre…

Ça vous rappelle quelqu’un ? Déjà, moi, ça me rappelle les débuts d’Edith Piaf, chanteuse de rues et de cafés, qui finit par connaître la gloire.

C’est aussi ce rôle qui a propulsé Marion Cotillard sur la scène internationale, avec l’obtention d’un Oscar. C’est la première Française à décrocher cette statuette pour un rôle en langue française dans un film étranger.


De rien ma star c’est mérité ♥

Les débuts de Marion Cotillard au cinéma me font fortement penser à ceux d’Hedy Lamarr : c’est dans un rôle de potiche/pimbêche que l’actrice a fait ses premières apparitions (dans Taxi), avant de crever le grand écran grâce à d’autres rôles.

Marion Cotillard aussi s’est rapidement distinguée par son talent. Elle a obtenu le César de la meilleure actrice dans un second rôle pour sa prestation dans Un long dimanche de fiançailles, où elle avait moins de dix minutes d’apparition !

Hedy Lamarr ne se laisse pas arrêter par un destin qui la dépasse

D’abord trop jolie pour être autre chose qu’une future épouse, ensuite trop sexy pour être autre chose qu’une femme-trophée, Hedy n’est pas restée enfermée dans les rôles auxquels son époque (et les hommes de son entourage) entendait la cantonner.

Son biopic devrait être l’histoire d’une femme forte, déterminée, combative sans être agressive. Son interprète devra donc incarner cette force sourde, une résilience à toute épreuve.

Des personnages féminins complexes, blessés par la vie, soumis à l’adversité mais toujours debout, Marion Cotillard en a incarnés plus d’un, et elle les a sublimés.

Que ce soit Mallorie dans Inception, Stéphanie dans De rouille et d’osou encore Sandra dans Deux jours une nuit des Frères Dardennes, Marion Cotillard rend ces femmes extraordinaires.

De victimes de leur destin, certaines deviennent de véritables héroïnes.

Hedy Lamarr était sublime, et Marion Cotillard est sublime

Faut-il vraiment développer ce point ? Hedy Lamarr était d’une beauté remarquable, à tel point que cela lui portait préjudice : une jolie femme, c’est fait pour être jolie, pas pour être intelligente, hein, hé, ho !

Il est donc nécessaire que l’actrice chargée de l’incarner sur grand écran soit elle-même d’une beauté incontestable. Donc, sortons les pièces à conviction.

Fin du débat, merci à tous.

BONUS : Marion Seclin

Si Marion Cotillard n’est pas disponible au moment du tournage, je propose Marion Seclin en plan B de qualité. On reste sur la détermination, l’attitude je-m’en-bats-les-ovaires-du-destin-et-je-trace-ma-route, et on garde le côté regard de braise.

Nuit blanche juste pour son live et demain la même

A post shared by Marion Seclin (@brenda_seclin) on

Il me tarde de voir ce biopic enfin réalisé et diffusé en salles, pour le plus grand bonheur de tou•tes.

À lire aussi : Pénélope Bagieu nous parle des Culottées en interview