L’Oeil du 20h dévoile le bluff de Marine Le Pen sur les droits des femmes

Par  |  | 4 Commentaires

Marine Le Pen défend-elle réellement les droits des femmes ? L'Oeil du 20h de France 2 s'est penché sur le bilan de la candidate du Front National à l'élection présidentielle.

L’Oeil du 20h dévoile le bluff de Marine Le Pen sur les droits des femmes

Marine Le Pen est la deuxième femme à se qualifier au deuxième tour d’une élection présidentielle française, après Ségolène Royal en 2007.

Une femme qui réussit à se frayer un chemin dans un monde de pouvoir si masculin, c’est forcément une féministe, non ? Rien n’est moins sûr, effectivement.

Car la candidate du Front National n’a de féministe que quelques éléments de langage, et encore. Il s’agit plutôt de xénophobie, de rejet de l’Islam, que de véritables convictions pour la défense des droits des femmes.

Ce sont les propres positions et prises de paroles de Marine Le Pen, et des candidats officiels du Front National qui le confirment.

Suite à l’agression d’une femme en bikini à Reims, on se mobilise promptement pour dénoncer « l’islamisation des moeurs », pour un fait divers qui n’avait finalement absolument rien à voir avec la religion.

En revanche, pour ce qui est de défendre les droits des femmes au Parlement européen, où siège Marine Le Pen elle-même et tout un groupe Front National, il n’y a plus personne…

L’Oeil du 20h : Marine Le Pen affirme défendre les droits des femmes… Vraiment ?

L’Oeil du 20h de France 2 a consacré son sujet du 1er mai aux positions « féministes » de Marine Le Pen. Jugez plutôt.

Les journalistes ont recensé pas moins de 59 textes, présentés au Parlement Européen, pour la défense des droits des femmes.

Marine Le Pen a voté contre 17 d’entre eux, s’est abstenue 7 fois, était absente 32 fois. Et on ne lui demandait pas de soutenir des mesures portant sur l’accès à l’avortement ou le droit à la contraception.

Je ne me fais vraiment plus d’illusion, après les promesse de Marion Maréchal Le Pen de supprimer les subventions au Planning Familial, reprises par la quasi totalité des têtes de listes FN aux élections régionales.

Entre les intox de Marion Maréchal Le Pen sur les causes de l’avortement, et les promesses de Marine Le Pen d’abroger le délit d’entrave numérique à l’IVG si elle était élue, j’ai bien compris que le droit des femmes à disposer de leur corps n’est pas au programme du Front National.

Mais au Parlement européen, ce sont des mesures pour développer l’entreprenariat chez les femmes, l’accès à l’éducation des filles qui ont été opposées ou juste ignorées par Marine Le Pen.

Curieuse façon de défendre les droits des femmes…

Marine Le Pen réagit sur Twitter

À peine achevée la diffusion de l’Oeil du 20h, la candidate du Front National à l’élection présidentielle a répondu sur son compte Twitter.

Ce qui chagrine Marine Le Pen, c’est que l’Oeil du 20h n’a pas donné « la vraie explication » de son désintérêt pour les directives citées.

C’est donc de la faute de l’islamisme si Marine Le Pen ne vote aucune mesure en faveur des droits des femmes.

À lire aussi : Un arrêté « anti-burkini » suspendu par le Conseil d’État : vers la fin d’une indigne polémique ?

Marine Le Pen vs les droits des femmes, saison 12 épisode 394

L’équipe de l’Oeil du 20h est allée interroger Rebecca Amsellem, co-fondatrice de la newsletter Les Glorieuses (qui s’étaient notamment fait remarquer en lançant le mouvement #7novembre16h34 pour l’égalité salariale).

Les Glorieuses ont compilé sur une plateforme dédiée à l’empouvoirement féminin les bilans des différent•es candidat•es à l’élection présidentielle. S’il est compliqué d’isoler le meilleur d’entre eux, Rebecca Amsellem peut néanmoins identifier la pire candidate pour les droits des femmes : Marine Le Pen.

Le reportage réalisé par l’Oeil du 20h apporte une nouvelle démonstration, s’il en fallait encore une, que le féminisme de Marine Le Pen est une belle arnaque.

Plus on se rapproche du 2ème tour de l’élection présidentielle, et plus les promesses du camp Le Pen me font froid dans le dos. Ainsi, ce week-end, Marion Maréchal Le Pen l’affirmait sur BFMTV : elle se « portera garante » de l’abrogation de la loi mariage pour tous.

À lire aussi : Ma colère face au score du FN, et ce qu’elle m’a appris

Clemence Bodoc

Anciennement Marie.Charlotte, Clémence Bodoc a été jeune cadre dynamique dans une autre vie, avant de rejoindre la Team madmoiZelle. Elle s’intéresse à l’actualité et à l’écologie, aime la politique et les débats de société. Grande fan de sport (mais surtout à la télévision), et de cinéma (mais seulement en VO), son nom de scout est dinde gloussante azurée. Elle ne mord pas mais elle rit très fort.

Tous ses articles

Commentaires
Forum (4) Facebook ()
  • Yuyunaâ
    Yuyunaâ, Le 2 mai 2017 à 19h38

    Non mais putain...qu'elle soit contre les droits des femmes, c'est pas nouveau ( c'est elle qui avait parlé des "avortement de confort" en 2012 il me semble) mais "ces lois pour les droits des femmes visent en réalité à aider des migrants"....:mur::mur:
    Bon je parle même pas du fait que les migrants sont des être humains et que les aider est normal. En plus, en ce qui concerne les migrantes qui viennent de Syrie par exemple...est ce que les droits de femmes sont vraiment respectés en Syrie ?? C'est un pays ou un violeur n'est pas poursuivi s'il épouse sa victime !!!!
    Mais en plus c'est tellement d'une mauvaise foi...les lois citées dans l'extrait n'ont même pas comme but premier d'aider les migrants... bref, raaaaaaaaaaaaaaah ><

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!