Marine Le Pen, c’est notre Donald Trump

Par  |  | 13 Commentaires

L'équipe de madmoiZelle raconte son mercredi 9 novembre 2016, lorsque Donald Trump est devenu président des États-Unis, et pourquoi Marine Le Pen lui inspire une sidération comparable.

Marine Le Pen, c’est notre Donald Trump

On ne vous a jamais raconté cet épisode, parce que nos états d’âmes sont certainement futiles face à la gravité de l’Histoire. Mais cette anecdote risque de se répéter.

Mercredi 9 novembre 2016, Donald Trump est devenu le 45ème président des États-Unis. Et nous sommes tombées de haut.

Quoi, cet arriviste ouvertement misogyne et raciste va gouverner l’Amérique pendant 4 ans ? Nous étions en état de choc.

On s’accrochait encore à l’espoir qu’il ne mette pas en oeuvre les promesses fantasques et dangereuses qu’il avait semées pendant ses longs mois de campagne électorale.

La victoire de Donald Trump : une onde de choc

Dès sa première semaine aux responsabilités, Donald Trump nous a choquées, affligées, terrifiées.

Et nous ne sommes même pas directement touchées par ses décisions, qu’on suit et qu’on dénonce aussi souvent que nécessaire : lorsqu’il touche au droit à l’avortement, à l’accès à la contraception, lorsqu’il légitime le sexisme ordinaire, lorsqu’il marginalise davantage les femmes, et la liste est longue.

Donald Trump nous fait peur. Mais plus près de nous, Marine Le Pen aussi nous fait peur.

Il y avait beaucoup de Donald Trump dans le comportement de Marine Le Pen, mercredi 3 mai, pendant le débat de l’entre deux tours. La candidate du Front National à l’élection présidentielle a été véhémente, insultante, elle enchaînait les mensonges sans vergogne.

En direct, Les Décodeurs du Monde (entre autres) diffusaient des fact-checking contredisant ces fables.

Marine Le Pen et Donald Trump : même style de débat

Oui, il y a beaucoup de Trump dans l’irrespect de Marine Le Pen pour les faits, la justice, la vérité. Il y a beaucoup de la misogynie de Trump dans le programme et le bilan du Front National, contre le délit d’entrave numérique à l’IVG, contre les subventions aux associations féministes d’utilité publique, contre les droits des femmes en Europe, contre le Planning Familial, contre les droits des personnes LGBT.

Et que dire de la xénophobie, cette peur et cette haine de l’autre que le Front National érige constamment en bouc émissaire de tous nos maux ?

À lire aussi : Je suis une jeune femme noire, voici pourquoi je ne voterai pas pour vous, Marine Le Pen

S’il est une menace du Front National qui nous préoccupe plus qu’une autre, c’est sans doute celle qui pèse sur les plus vulnérables d’entre nous, toutes les personnes qui dépendent de la solidarité nationale : des aides financières tout autant que des valeurs d’égalité, de respect, de tolérance et de fraternité qui font la fierté et la beauté de la France.

Le projet de Marine Le Pen : une menace pour nous

Il a fallu moins d’une semaine à Donald Trump pour implémenter son #MuslimBan illégal et illégitime, déchirer des familles et déchaîner la xénophobie ordinaire aux États-Unis.

Combien de temps faudra-t-il à Marine Le Pen pour déchaîner une violence similaire chez nous ?

Clinton aussi avait dominé son adversaire lors du débat, mais pas dans les urnes

Alors, ce dimanche 7 mai, nous, les membres de l’équipe de madmoiZelle.com, nous irons voter contre notre Donald Trump à nous.

Contre celle qui consume les peurs et attise les haines, celle qui attaque directement les droits et la dignité des femmes, les droits et la dignité des personnes LGBT, les droits et la dignité des personnes d’origines diverses.

Nous sommes bouleversées par les crises politiques et humanitaires qui touchent nos voisins et voisines, nous sommes hautement concernées par l’urgence écologique, qui conditionnera notre avenir.

Nous voterons contre Marine Le Pen le 7 mai…

Le 7 mai, nous voterons Emmanuel Macron, pour diverses raisons qui nous appartiennent individuellement, et pour une raison qui nous rassemble, collectivement : contre Marine Le Pen.

Pour éviter que dimanche 7 mai, à 20h, le nom de « Le Pen » s’affiche à nouveau sur nos écrans, et cette fois-ci, pour 5 ans.

Nous ne savons pas de quoi l’avenir sera fait sous une présidence d’Emmanuel Macron, mais nous avons cette conviction : Marine Le Pen, c’est notre Donald Trump.

On ne sait pas ce que l’avenir nous réserve, mais on ne veut pas qu’elle en fasse partie.

…Pour que le 8 mai ne devienne pas notre 9 novembre

Ce fameux mercredi 9 novembre 2016, on s’est fait une promesse : celle de ne plus subir ça, ne plus vivre cette gueule de bois d’incrédulité et d’incompréhension, de choc et de surprise.

Alors depuis, on s’engage, par nos plumes. On s’engage déjà depuis longtemps à vrai dire, sur de multiples sujets, à titre individuel, dans le milieu associatif, en politique, et toutes ensemble au quotidien, en construisant madmoiZelle.com.

On a écrit et on écrira encore contre Trump et ses assauts répétés contre les droits des femmes.

On a écrit et on écrira contre la Manif Pour Tous et ses assauts contre les droits des personnes LGBT

On a écrit et on écrira contre le Front National, et ses assauts répétés contre les valeurs piliers de madmoiZelle : l’égalité, la liberté, la tolérance, le respect.

On changera ce monde ensemble

Ne lisez ici aucune injonction à nous imiter : si nous avons décidé de prendre collectivement la parole aujourd’hui, à trois jours du deuxième tour de l’élection présidentielle, c’est parce qu’il était important pour nous de rendre notre engagement public.

Pas uniquement notre vote, qui n’est, au final, qu’une participation ponctuelle à une décision collective. On tenait à partager notre engagement permanent, constant.

Dimanche 7 mai, il s’exprimera par le bulletin qu’on glissera dans l’urne.

Et dès le lendemain, il reprendra les formes multiples qu’on ne cessera de déployer jusqu’à ce que notre société ressemble à cet idéal qu’on refuse d’abandonner, quels que soient les obstacles qu’il faudra dépasser. Ensemble.

À lire aussi : Politique, société, démocratie… et si, plutôt que de se résigner, on se retroussait les manches ?

8 surprises choisies par la rédac
18.90€ + 4€ de livraison

La Rédaction


Tous ses articles

Commentaires
Forum Facebook
  • Kyubey
    Kyubey, Le 5 mai 2017 à 21h18

    Je me demande si l'auto-sabotage du débat n'aurait pas justement pour but de faire baisser la garde à ceux qui compte faire barrage et donc de faire grimper l'abstention :hesite:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!