Le « manspreading » VS les stickers mignons d’un Sud-Coréen plein de ressources

Par  |  | 17 Commentaires

Le manspreading c'est relou, alors un étudiant coréen a eu une idée sacrément chouette !

Le « manspreading » VS les stickers mignons d’un Sud-Coréen plein de ressources

En Corée, un mec a réalisé que si les gens se plaignent du manspreading dans le métro depuis un moment, c’est qu’il y a un problème. Le manspreading, c’est quand un type s’assoit dans les transports en commun en écartant ses cuisses au MAXIMUM sans laisser de place aux autres.

À lire aussi : 5 façons de punir l’enfoiré du métro

Parfois, c’est pour protéger leurs testicules en cristal, parfois pour « aborder » discrètement, histoire de maintenir le contact physique, mais la plupart du temps c’est juste qu’ils font pas gaffe.

big-mansplaining-explications

Du coup, un étudiant sud-coréen a pris les choses en main, et a eu l’idée de coller des stickers en forme de cœur sur le sol des wagons, devant chaque siège, histoire de rappeler aux passagers de serrer les jambes pour laisser la place aux autres. Les autorités ont kiffé !

Ces stickers sont un succès puisque certains hommes n’avaient pas conscience de la place qu’ils prenaient et font maintenant plus attention ! Une initiative aussi cool que mignonne qui devrait rendre les transports en commun un peu plus vivables.

À lire aussi : Typologie des gens relous dans les transports en commun

D’un point de vue personnel, ça me fait rire jaune de me dire que quand on s’en plaint en tant que meuf, la plupart des gens s’en foutent mais que quand un mec prend les choses en charge on l’écoute… Je serais curieuse de savoir si les passagers auraient aussi bien réagi si une femme avait été à l’origine de ces stickers.

Mais je vais pas faire ma mémé aigrie, je salue l’initiative qui montre qu’on peut tous agir à son niveau pour rendre la vie un peu plus cool !

À lire aussi : Typologie des usagers des transports en commun

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Margaux Palace

Prêtresse de la cuisine : comme dans les cités d'or mais avec du fromage. Ses cheveux sentent le chocolat et ses doigts l'échalote, mais elle mélange pas les deux ça va on est pas des bêtes.

Tous ses articles

Voici le dernier commentaire
  • MowPens
    MowPens, Le 12 décembre 2016 à 17h10

    Je me souviens d'un truc de quand j'étais gamine.
    Mon père avait un trafic, la grosse camionnette de boulot, quoi. Et ya deux places passagers en plus du conducteur. Ces deux places sont sur la même banquette.
    Et mon petit frère, du haut de ses 8/9 ans, prenait toujours la place du milieu.
    Perso ça m'arrangeait, je déteste être coincé entre les gens.
    Le truc c'est que quand il s'asseyait, il écartait ses jambes de manière complètement disproportionné, surtout du haut de ses 8 ans (on peut pas dire que ses couilles prennent de la place à 8 ans) donc moi je me retrouvait complètement coincée contre la portière, à croiser les jambes et a m'en couper la circulation du sang.

    Jusqu'au jour où j'en ai eu marre, j'ai piqué une gueulante, en montrant a mon père la différence d'espace vital que mon frère s'accordait et que moi j'avais.
    Le pire c'est qu'avant de faire intervenir mon père, j'ai essayer de dire a mon frère qu'il pourrait me laisser un peu plus de place, mais non, pas moyen de lui faire comprendre.
    Il ne voyait pas le problème et il disait même que c'est moi qui prenait trop de place.

    Bref, tout ça pour dire que la plupart des mecs font ça d'instinct et ne comprennent même pas qu'ils dérangent les autres.
    Moi dans le train je ne me génait pas pour écarter moi aussi les jambes, comme eux, histoire de marquer mon espace vitale a moi aussi. (pas en étant en jupe courte, hein, j'ai des limites quand même.)