La manif contre le projet de loi anti-IVG en Espagne : reportage vidéo

La manif contre le projet de loi anti-IVG en Espagne : reportage vidéo

Léa et Marie-Charlotte étaient à la manifestation parisienne pour la défense du droit à l'avortement en Europe, et notamment en Espagne où il est directement menacé.

Entre 3 000 et 30 000 personnes selon la police ou les organisateurs : nous étions certainement plus de 3 000 au plus fort de la manifestation, sur l’avenue du Président Wilson et autour du rond-point du Trocadéro.

Beaucoup de femmes composaient les rangs du cortège : des très jeunes, inquiètes qu’on puisse les priver d’un droit qui leur était acquis, mais aussi des aînées, y compris celles qui ont connu l’avant loi Veil, lorsque l’avortement était encore un crime.

Sous les fenêtres de « La Manif Pour Tous »…

Le cortège de la manifestation pour la défense du droit à l’avortement passait par l’avenue de Suffren, à la limite entre les 7ème et 15ème arrondissements. Des drapeaux de la Manif Pour Tous flottaient à quelques balcons. Leurs habitant-e-s sont sortis, et certain-e-s ont fait de la provocation à l’encontre des manifestant•e•s.

Une femme et son fils d’une dizaine d’années dansaient sur leur balcon en agitant les drapeaux roses et bleus. Une dame âgée s’est mise à faire des bras d’honneurs à la foule (photo ci-dessous) pendant qu’une autre aspergeait la manif.

À part ça, personne ne remet en cause le droit des femmes à disposer de leur corps en France… à part ces quelques personnes qui revendiquaient leur appartenance à la mouvance « Manif Pour Tous », et une poignée d’élus à l’Assemblée Nationale

Le front des « plus jamais ça »

Plusieurs associations féministes et plusieurs partis politiques ont participé à la mobilisation pour la défense du droit à l’avortement : le PS et les jeunes socialistes, europe-écologie les Verts, mais aussi le Front de Gauche, la CGT, Médecins du Monde, ainsi que quelques personnalités politiques, parmi lesquelles Anne Hidalgo, candidate à la mairie de Paris, Caroline de Haas et Yvette RoudyLes FEMEN étaient également présentes dans le cortège, elles ont fait un happening seins nus sur le pont d’Iéna.

La tête du cortège était menée par le Collectif Droits des femmes à l’initiative de cette mobilisation, avec entre autres l’ANCIC, la CADAC, le Collectif Ténon et le Planning Familial.

Revenir sur le droit à l’avortement serait un recul considérable pour les droits des femmes en Europe. C’est pourtant bien ce qui risque d’arriver en Espagne, si le gouvernement Rajoy venait à faire voter son projet de loi.

En France, si le droit à l’avortement est garanti, son accès l’est beaucoup moins. La nouvelle loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes prévoit de renforcer le délit d’entrave à l’avortement.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Leshayaa
    Leshayaa, Le 4 février 2014 à 16h54

    Désolée ça n'a rien à voir avec l'article (fort bien au demeurant)

    "ta loi dans mon vagin, mon point dans ta gueule"...
    Et c'est loin d'être la première vidéo avec des fautes dans les sous-titres, vous faites pas relire les sous-titres de vidéo à @Mymy avant de les publier?? Ça pourrait être utile je pense :) (autant dans un article c'est facile à corriger autant dans une vidéo déjà en ligne c'est chiant)

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)