Madame Mirage, de Paul Dini et Kenneth Rocafort

L’univers du comics et de ses super-héros est souvent regardé d’un oeil amusé, parce que bon, des mecs en collant qui sauvent le monde, faut pas abuser. Pourtant quand on accepte de ne plus faire une fixette sur les costumes vaguement ridicules, on peut vite être agréablement surpris. Pour Madame Mirage, c’est encore mieux, aucune […]

Madame Mirage, de Paul Dini et Kenneth Rocafort

L’univers du comics et de ses super-héros est souvent regardé d’un oeil amusé, parce que bon, des mecs en collant qui sauvent le monde, faut pas abuser. Pourtant quand on accepte de ne plus faire une fixette sur les costumes vaguement ridicules, on peut vite être agréablement surpris.

Pour Madame Mirage, c’est encore mieux, aucune combinaison moulante aux couleurs criardes ne viendra heurter ta sensibilité. A la place, une sublime pin-up aux mensurations surréalistes qui dézinguent tout le monde. Très Girl Power, on ne va pas s’en plaindre.

Mais qui est Madame Mirage ?

Dès la première page de cette bd, on entre dans un monde qui ressemble beaucoup au notre, mais en pire. Un futur proche qui aurait dérapé. Dans cet univers, les hommes et leurs fantasmes ont créés de vrais super-héros, mais leurs inventions leur ont échappées et il ne reste plus que des super-vilains, planqués, en costar-cravatte, dans chaque rouage de notre société. Politique, finance…Ils pourrissent le système autant qu’ils le souhaitent.

Un jour pourtant apparait cette sublime brune, aussi insaisissable que sans pitié, bien décidée à s’attaquer à la pire des organisations ‘Aggressive Solutions International’.

Une héroïne pas comme les autres

Si Madame Mirage était un jour adapté un film, j’imagine qu’Angelina Jolie serait toute indiquée pour le rôle principal. Canon et très très sexy, mais pourtant drôle et douée pour la baston, Madame Mirage prouve que les filles aussi  savent se défendre et ne sont pas vouées au rôle de victime pleurnicheuse que le beau héros à la crinière d’or et au sourire ravageur viendra sauver. Grâce à un dessin sublime, et à des dialogues bien écrits, on passe un agréable moment, même si j’ai été un peu déçue par quelques passages manquant un tantinet d’originalité. Cependant, ça fait tellement de bien de voir la demoiselle battre à plate couture tous ces mecs musclés et très méchants, qu’on ne va pas bouder son plaisir.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 2 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Antigonedream
    Antigonedream, Le 7 juillet 2009 à 16h10

    je pense que je vais me laisser tentée

Lire l'intégralité des 2 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)