Ma mère, le ménage et moi

Qu’elle soit prévue ou non (la valeur fréquentielle est effectivement fonction de la distance qui sépare les spécimens de manière inversement proportionnelle : plus la distance est courte, plus la fréquence prend des proportions exponentielles…), la visite maternelle soi-disant bien intentionnée peut vite se transformer en cauchemar. Il semblerait en effet que nos mamans soient tentées […]

Zone de Texte:  Qu’elle soit prévue ou non (la valeur fréquentielle est effectivement fonction de la distance qui sépare les spécimens de manière inversement proportionnelle : plus la distance est courte, plus la fréquence prend des proportions exponentielles…), la visite maternelle soi-disant bien intentionnée peut vite se transformer en cauchemar.

Il semblerait en effet que nos mamans soient tentées parfois -sous couvert d’être les reines du chiffon, éponge et autres balais-brosses- de faire acte d’infanticide prémédité à coups de bombe Décap-four… Peut-être est-ce dû à un désir d’éradiquer de manière définitive un complexe d’Œdipe qui tarde à se résoudre… Va savoir…

Le principe est simple : renverser le processus d’adoration du papa vis-à-vis de sa fifille en la faisant passer pour une souillon. La scène du crime : bien évidemment, l’appartement de cette dernière, rendu d’autant plus intéressant lorsque la dite fifille vit en couple. Le spectacle se transforme alors en véritable corrida avec mise à mort devant l’être aimé qui, pieds et poings liés, ne peut venir nous sauver sur son beau cheval blanc… La déception s’ajoute alors à la honte… Et s’ensuit une bien méritée scène de ménage (tiens, le revoilà).

Les manifestations de désapprobation sont multiples, car la bête a de l’expérience et nous connaît par cœur, ce qui rend les choses encore plus faciles. Les remarques sont d’une acidité variable, selon l’humeur du bourreau…

  1. Tousser de manière répétée en prétextant une allergie soudaine à la poussière que même notre père, qui partage la vie de la personne concernée depuis 25 ans, découvre sous nos yeux ébahis…
    Réponse maternelle : « Mais tu le sais bien pourtant : quand on était en vacances en Egypte, j’ai pas arrêté de tousser pendant tout le séjour parce que la chambre était dégueulasse ! » … Et vlan ! Premier round  ! Tout le monde se rappelait qu’elle avait passé des vacances minables à cause de la salmonelle chopée en mangeant du poisson pas frais et passé 8 jours dans les toilettes en revenant, mais l’allergie, personne ne s’en rappelait… Bizarre…
  2. Passer gentiment et sûrement la main sur la rampe d’escalier, puis s’assurer que la dose de poussière récoltée est proche de zéro. Cet appareil miraculeux porte le joli nom de détecteur à poussière manuel, disponible uniquement pour les ménagères expérimentées.
  3. Insister pour ranger les tasses dans le lave-vaisselle pour constater l’état de l’intérieur de ce dernier et décider en conséquence si elle sera malade la nuit suivante ou pas.
  4. Refuser catégoriquement de boire un verre d’eau (même le café semble avoir du mal à passer). On s’attend limite à ce qu’elle s’étouffe en l’avalant, alors qu’on a récuré les verres à la javel… Oups, c’est peut-être de là que vient le problème…
  5. Ne peut s’empêcher de réfréner un « bah dis donc, tes carreaux, on voit à peine à travers… » Bah oui ma p’tite dame, à l’heure où je rentre du travail, il fait déjà noir alors comment veux-tu que je m’en rende compte ?

Le statut social de la-dite maman peut également être un facteur capital dans l’acidité des remarques. D’après un sondage mené par moi-même sur 5 personnes interrogées (je ne prétends pas non plus être l’INSEE), les mômans qui ne travaillent pas s’avèrent être à 80% de véritables bêtes de la chanson dans le tube d’aspirateur… Ce qui les met en pole position au classement de la missive décapante façon Cif avec javel. Les mamans qui travaillent se montreraient en revanche beaucoup plus compréhensives (exception faite de celles qui travaillent assez pour avoir une femme de ménage… Pire de toutes les espèces en matière de critique ménagère).

Quand je pense que j’ai passé une semaine à la diète (parce que les remarques s’appliquent à tout, y compris ma petite personne qui n’a rien demandé et encore moins à avoir une mère proche d’un croisement entre une Geneviève de Fontenay-sans-chapeau et un dogue allemand), sans voir personne pour pouvoir récurer mon intérieur à fond ! Tout ça pour que la commandante en chef de l’aspirateur central (parce qu’elle le vaut bien !) puisse effectuer son inspection générale…
Je me suis en effet surprise à penser à tout, y compris aux rebords de fenêtre que je ne fais jamais, ou au ridicule bout de carrelage qui se trouve derrière les toilettes, à un endroit où jamais personne ne va voir, sauf la reine-mère en croisade pour conquérir au plumeau la fifille qu’elle a si mal éduquée. Fifille dont elle avoue « ne pas croire avoir montré un tel exemple à sa fille, qui –à 25 ans- ne repasse toujours pas ses affaires… » Et bah non, désolée, j’ai autre chose à faire de ma vie que passer mes samedis après-midi à repasser mes sapes en regardant le reportage animalier de la cinquième.

Ah, que je rêverais d’avoir une maman qui aurait une vison sélective, une vision qui l’empêcherait de voir la poussière ! Comme la mère d’une de mes copines dont la maison ressemble plus à une porcherie qu’à un lieu de résidence pour êtres humains (et pourtant je suis loin d’être une grande consommatrice de Paic Citron)… Cela m’aurait évité le désagrément de tomber malade lorsque j’allais chez eux quand j’étais ado… Et oui : le manque de bactéries naturelles dans un intérieur rend le système immunitaire paresseux !

Et non ! Je ne fais pas l’apologie de la crasse, je dis juste que j’aimerais bien, lorsque ma mère vient me voir, avoir l’esprit zen et reposé, être simplement contente de passer un moment avec elle. Parce que oui, je t’aime maman, je ne te remercierai jamais assez de m’avoir appris à faire du chausson-patin comme personne… Mais je t’aimerais encore plus sans balai dans le cul.

Big up
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 13 commentaires !

Lire l'intégralité des 13 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Ckizo
    Ckizo, Le Saturday 16 September 2006 à 11h55

    Excellent article!
    Quand j'étais plus petite, ma mère était franchement maniaque, tous les samedis elle nettoyait la maison du sol au plafond. Si j'avais le malheur de laisser trainer un seul jouet, c'était la fessée assurée. Le désordre et la poussière était ses pires cauchemars.
    J'étais bien sur obligée de l'aider dans toutes ces taches ménagères. Puis vers 14-15ans, jme suis rebellée, car elle m'a dit "ça serait tant que tu te repasses ton linge", et comme dit dans l'article " Et bah non, désolée, j?ai autre chose à faire de ma vie que passer mes samedis après-midi à repasser mes sapes en regardant le reportage animalier de la cinquième". Là ça a été le choc, surtout que je refusais de la suivre dans son rituel du ménage hebdomadaire. Bref, on s'est vraiment engueulé, elle m'a traité de tous les noms "souillon", "mal propre", "tu vas vivre dans une porcherie"...
    Bref, le temps à passer, et ma mère s'est calmé, elle est devenue plus cool consernant le ménage, mais évitait de rentrer dans ma chambre. Et puis jsuis partie vivre 2 mois avec mon copain, et là j'ai bien été obligé d'avouer que je comprennais ma mère. Quand on doit s'occuper d'une maison, préparer le diner, laver le linge (avec toutes les chemises de monsieur à repasser ensuite!) et tenit la maison un minimum propre, c'est pas toujours facile. Heureusement que mon copain m'aidait !
    Quand je suis rentrée chez moi, j'ai eu pitié de ma mère qui faisait tout toute seule, et je m'en suis voulue de ne pas avoir voulu l'aider. Donc aujourd'hui on s'entend super bien, et je l'ai autant que je peux, car il y a une limite d'aide à ne pas dépasser. Essayer de cuisiner avec ma mère à coté, c'est horrible! lol

  • Breso
    Breso, Le Saturday 16 September 2006 à 13h56

    Chez moi, ma mère n'est pas spécialement maniaque, mais elle veut que se propre, normal koi. Mes parents travaillent les deux, donc j'ai ma chambre à ranger et des tâches ménagère à faire toutes les semaines, elle me donne surtout des nettoyages... pas beaucoup de repassage car c pas mon fort.. lol. C'est chiant mais bon!!

  • AnonymousUser
    AnonymousUser, Le Saturday 16 September 2006 à 14h07

    Iaoranamoana
    Exactement comme Maureen XD Ma mèr eest une vraie maniaque, s'en est hallucinant des fois. Amoins que ça soit moi qui soit très ... lâche on va dire question rangement :P
    huhu mais moi le pire c'est ma chambre elle me dit que c'est le bordel et me demande tous le temps de la ranger ... le problème c'est que ma chambre est rangée et propre. En fait elle est quasiment vide. Il y a les meubles, j'ai du batailler pour pouvoir accrocher quelques photos au mur hinhin. Le seul endroit un peu en bordel c'est mon bureau ... mais en meme temps je travaille dessus c'est normal qu'il y ait quelques livres et quelques feuilles qui trainent. Quand j'en parle à Sosou meme elle le dit "qu'est ce que tu veux ranger ta chambre est vide" hinhin c'est malheuresement vrai. j'aimerai qu'un jour elle entre dans une vraie chambre d'ado ... ce jour là, elle m'embrassera.

  • Syb45
    Syb45, Le Saturday 16 September 2006 à 16h08

    Y'adore l'article :d

    Ben moi, pareil, toujours chez Môman, maniaque, moi pas du tout, conflits au quotidien et comparaisons atroces du genre "Et me dis pas que c'est parsque t'as pas le temps, ta soeur aussi était une super élève, et ça l'empechait pas de récurer la Lune tous les soirs!" ... :rolleyes:

    Le pire c'est que ma soeur est comme ma mère, et elle vit avec quelqu'un qui est un membre actif de la Lutte J'Veux Q'ça Brille. Alors du coup, elle subit pas ces inspections, puisque c'est déjà tout propre.

    En revanche, arriver après une fille aussi dingue de la propreté que ma frangine pour une bulleuze comme moi... Enfin, voilà quoi :rolleyes:

  • Holy-Virgin
    Holy-Virgin, Le Sunday 17 September 2006 à 16h13

    Ma mère n'est pas du tout comme ça. Un aspirateur, elle ne sait même pas ce que c'est, ni une machine à laver, ni un fer à repasser... Heureusement pour moi je ne vbis pas avec elle.

    Mais mon père est du genre maniaque. Dès que je fais quelque chose ( ce qui est rare, j'avoue), du genre faire la poussière, il repasse derière moi... Resultat: je ne fais plus rien.

    De toute façon mainetant je suis chez moi, et il peut bien me faire des reflexions sur l'état de mon studio, je n'en tiendrais pas compte, car de toute façon, à part ma chambre chez moi qui ressemble à une porcherie, mon studio est propre.

  • Cassandre
    Cassandre, Le Monday 18 September 2006 à 02h55

    Là-dessus, elle est complètement faux-cul ! Lorsqu'elle vient me voir, elle me dit « te décarcasse pas hein, je viens te voir, pas visiter ton appart » mais si je brique pas j'aurais droit à « comment tu fais pour vivre dans un bordel pareil ? » :P

  • Just-aud
    Just-aud, Le Monday 18 September 2006 à 21h30

    Je suis une grande maniaque mais aussi une grande malade. Et un peu bordélique. Mais le genre de bordel propre. :s

  • Euphoria
    Euphoria, Le Tuesday 19 September 2006 à 17h38

    L'article m'a beaucoup fait rire aussi :P

    Chez moi, je fais toujours le ménage de ma chambre, et comme je suis maniaque, je n'ai pas besoin que quelqu'un me dise de le faire.

  • Ainsi-soit-je
    Ainsi-soit-je, Le Wednesday 27 September 2006 à 20h54

    Chui fan de cet article y a des trucs qui sont tellement vrais.. presque la totalité à part que je suis assez maniaque donc que notre chez nous est propre
    mais la reine mère étant triple maniaque en chef ça lui suffit jamais ...
    ah là là

    peut-être une façon de dire "z'aurez toujours besoin de votre vieille mère sales momes" ?

  • Tobi
    Tobi, Le Sunday 29 July 2007 à 22h29

    Voila le cauchemar que je vais commencer à vivre à la rentrée en ayant mon premier chez moi à moi ! Déjà quand je vois la manière dont ma môman réagit en voyant ma chambre qui est rangée et propre... Alors elle viendra dont mon appart ca sera coup de stress assuré avec l'inspection générale... Rien que d'y penser... Aïe !... Je vrrais bien, mais ce ne sont pas les moments que j'attends le plus de ma future vie d'étudiante...