« Love Magazine » transforme les mannequins Louis Vuitton en prostituées

Le magazine anglais "Love" a dévoilé son dernier court-métrage, mettant en scène les mannequins les plus en vogue façon filles de joie dans les rues de Paris !

Louis Vuitton Love Magazine transforme les mannequins Louis Vuitton en prostituées

C’est Katie Grand, l’éditrice en chef de Love Magazine, qui a demandé à James Lima, une pointure du film de mode, d’exprimer sa vision du dernier défilé de Louis Vuitton. Les nuisettes satinées, les manteaux de fourrure et les pyjamas vintage lui ont inspiré un univers très sombre plutôt surprenant pour une marque de luxe et de prestige. Cara Delevingne, Georgia Jagger et leurs copines se pavanent en pleine nuit dans les rues de Paris, perchées sur des talons de 15. Entre les poses lascives et les petites tenues, elles nous font comprendre assez vite qu’elles ne sont pas là pour veiller à la régulation du trafic routier.

Je suis bien d’avis que l’univers de la collection inspire une ambiance un peu sinistre façon motel vintage, mais pourquoi avoir transformé ces icônes de mode en filles de joie ? Est-ce que le magazine cherche à dénoncer cette hypersexualisation des mannequins en créant ce parallèle ? En les voyant défiler sur le podium après s’être trémoussées lascivement, doit-on comprendre que les modèles se « prostituent » pour la mode ou que les prostituées ne sont vues que comme des objets de la sexualité ? Je ne crois pas qu’une maison comme Louis Vuitton ait besoin d’une telle comparaison pour vendre ses collections. Certains parlent de coup marketing, d’autres défendent la thèse d’une création purement esthétique, les avis divergent déjà sur Twitter.

twitter Love Magazine transforme les mannequins Louis Vuitton en prostituées

* La vidéo très controversée mais sexy de Louis Vuitton par James Lima

Louis Vuitton insiste bien sur le fait que le magazine a réalisé cette vidéo indépendamment de la marque et que cette création originale n’a pas de lien direct avec la maison de couture. Pourtant, Love remercie tout spécialement Marc Jacobs à la fin de la vidéo. Tout ceci est bien louche, mon cher Watson.

Buzz provocant ou vraie création artistique ? Est-ce que cette vidéo porte préjudice à la marque selon vous ?

-via

Tous les articles Créateurs , Débats et des Modes , Magazine Mode
Les autres papiers parlant de Court-métrage , Louis Vuitton , Polémique , Prostituée
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 14 commentaires !

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)

  • Lux[Anne]
    Lux[Anne], Le jeudi 21 mars 2013 à 17h36

    Love...quel rapport entre amour et prostitution ? L'amour des fringues peut être ? Bof

    Edit : Nieh je viens de comprendre que c'était le nom du magazine...

  • JanyJane
    JanyJane, Le jeudi 21 mars 2013 à 18h35

    Mince, elles sont toutes maigre!

  • Zola
    Zola, Le jeudi 21 mars 2013 à 18h40

    J'ai trouvé ça très beau et très touchant. Je m'en suis fait une opinion toute autre que celle de la prostitution, mais je pense qu'au final chacun peut l'interpréter comme il veut et y voir le message (ou non message) qu'il veut.

  • Maw maw
    Maw maw, Le jeudi 21 mars 2013 à 18h55

    mouarf, je trouve cette vidéo pas très intéressante, c'est un peu vu et revu ce genre d'ambiance porno-chic.
    Après c'est pas cool de glamouriser la prostitution mais je suis pas non plus ultra-choquée parce que ça reste une démarche artistiques (même si y'a du marketing derrière) et qu'on devrait pouvoir faire ce qu'on veut ou presque avec l'art, et puis ça se présente pas du tout comme étant la réalité.

  • Pitseleh
    Pitseleh, Le jeudi 21 mars 2013 à 19h08

    beth-greene;3999506
    Je ne sais pas ce qui m'énerve le plus dans l'histoire...

    Encore une fois on "glamourise" la prostitution, c'est so chic, c'est transparent, c'est dentelle, c'est talons aiguilles, c'est so sexy. Oui ben non, ça va 5 minutes ce genre de discours, la prostitution ce n'est pas ça !

    En plus, on a encore droit à la soi-disante démarche artistique sulfureuse et subversive alors qu'on est là clairement dans du marketing et du cul pour vendre, c'est pas nouveau. C'est pas créatif du tout, c'est de la paresse intellectuelle !

    :bomb:
    OUI, oui, Oui c'est Exactement ça! Merci @Beth-greene pour cette pertinence:clap:

  • Berlin_Est
    Berlin_Est, Le jeudi 21 mars 2013 à 23h38

    Bof. C'est juste un court métrage qui se voudrait chic et choc mais qui est finalement assez médiocre. J'vois pas tellement ce qu'on pourrait en dire/ en tirer de plus.

  • Apaloosa
    Apaloosa, Le vendredi 22 mars 2013 à 02h09

    Esthétiser un phénomène subversif, voire tabou, pour frapper l'opinion, rien de très nouveau sous le soleil... Mais quand il s'agit de viol (voir la campagne de pub Dolce & Gabanna) ou de prostitution, tout de suite on crie au rabaissement de la femme. Il y a aussi plein d'oeuvres qui subliment le meurtre, le vol, la guerre, et je ne sais quoi d'autre, et même si sur un plan purement esthétique ça se critique, personne n'en fait tout un foin.

    Je trouve que les réactions outrées à ce genre de chose ne riment à rien, voire sont contre-productives, car elles prêtent le flanc aux critiques des abrutis qui tiennent les féministes pour des hystériques paranos.

  • Beth-greene
    Beth-greene, Le vendredi 22 mars 2013 à 09h32

    apaloosa;4000737
    Esthétiser un phénomène subversif, voire tabou, pour frapper l'opinion, rien de très nouveau sous le soleil... Mais quand il s'agit de viol (voir la campagne de pub Dolce & Gabanna) ou de prostitution, tout de suite on crie au rabaissement de la femme. Il y a aussi plein d'oeuvres qui subliment le meurtre, le vol, la guerre, et je ne sais quoi d'autre, et même si sur un plan purement esthétique ça se critique, personne n'en fait tout un foin.

    Je trouve que les réactions outrées à ce genre de chose ne riment à rien, voire sont contre-productives, car elles prêtent le flanc aux critiques des abrutis qui tiennent les féministes pour des hystériques paranos.
    Mais quand DG utilise esthétise le viol pour vendre des fringues, j'espère bien qu'on crie, même qu'on hurle ! :)
    Pourquoi peut-on esthétiser (j'aime bien ce mot) la guerre, le meurtre mais pas les agressions sexuelles et le viol ? Je n'ai pas vraiment de réponse à cette question. Peut-être que parce que dans le premier cas, ça concerne tout le monde, tandis que dans le cas second on parle de crimes spécifiquement commis contre les femmes (oui je sais, ça peut aussi concerner les hommes mais j'ai jamais vu une pub qui utilise des femmes agressant sexuellement un homme). De plus, je pense que certaines associations militent contre l'utilisation du meurtre à des fins marketing mais on les entend sans doute moins.

    Enfin, réagir contre ce genre de choses n'est pas contre-productif pour les féministes, ni pour toutes les femmes en général d'ailleurs (les féministes ne militent pas pour elles-mêmes mais pour toute la société je le rappelle). Il ne faut rien laisser passer, car ce le sexisme c'est un ensemble de choses qui va du viol, de la violence conjugale au publicités sexistes, en passant par la discrimination salariale.

  • Apaloosa
    Apaloosa, Le vendredi 22 mars 2013 à 16h53

    beth-greene;4000802
    Peut-être que parce que dans le premier cas, ça concerne tout le monde, tandis que dans le cas second on parle de crimes spécifiquement commis contre les femmes (oui je sais, ça peut aussi concerner les hommes mais j'ai jamais vu une pub qui utilise des femmes agressant sexuellement un homme).
    T'inquiète, on y vient, doucement mais sûrement ;)

    [​IMG]

  • Beth-greene
    Beth-greene, Le vendredi 22 mars 2013 à 17h39

    Oh purée, il a pas l'air rassuré le pauvre ! :yawn:

Lire l'intégralité des 14 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)