LOLservatoire de la Présidentielle (17 février 2012)

LOLservatoire numéro 3, avec Marie.Charlotte, qui décrypte l’actualité de cette semaine du 17 février 2012 !

LOLservatoire de la Présidentielle (17 février 2012)

Vendredi

La nouvelle – the scoop – de ce vendredi est qu’aujourd’hui, j’ai quelque chose de positif à dire sur la com’ de Nicolas Sarkozy ! Après les fails présentés dans les 2 billets précédents, l’événement mérite d’être souligné. De quoi s’agit-il ? De la Timeline de Nicolas Sarkozy : un petit bijou de coolitude 2.0. On ne va pas non plus appeler la fanfare, ce n’est jamais rien qu’une page Facebook, mais les précédentes opérations com’ menées sur le Net côté UMP étaient au mieux cocasses (le clip « Courage ») au pire dérangeantes (« La question de la semaine » qui fout les pétoches). Cette Timeline qui reconstitue la vie politique et personnelle du Chef de l’Etat, enrichie de nombreux albums photos, est certes ‘partisane’ – aucune trace du « Casse-toi pauv’con » ni du « Dans 5 ans, plus personne ne sera obligé de dormir de la rue et d’y mourir », encore moins du « Maintenant quand il y a une grève en France, personne ne s’en aperçoit ! » Non, c’est de la com’, de la com’ partisane, mais de la com’ réussie. Cela méritait d’être souligné.

EDIT: la fameuse Timeline est d’ailleurs mentionnée dans cet article de Slate, s’interrogeant de savoir si « Facebook roule pour Sarkozy » ?

Week end

Dimanche soir, François Bayrou était l’invité de Laurent Delahousse au JT de 20h. L’occasion de faire un focus sur ce candidat, qui en est à sa troisième participation à l’élection présidentielle. Il était le « 3ème homme » en 2007, il aspire cette année à une qualification pour le second tour, où plusieurs sondages le donneraient d’ailleurs gagnant dans cette configuration, mais je n’ai pas trouvé de source fiable. Si on regarde les sondages publiés ce lundi, le pari du candidat MoDem est loin d’être gagné. Même s’il « repart à la hausse », il n’est jamais que 4ème dans une compétition où la finale se joue à 2.

Afin de pouvoir vous offrir ici une information de qualité, je paie de ma personne en m’inscrivant à tous les sites des candidats, à tous leurs comptes Twitter et leurs pages Facebook. Résultat : je suis spammée A MORT d’ e-tracts en tous genres. La palme revient d’ailleurs à notre candidat MoDem, suivi par EELV. C’est à dire que lorsque François Hollande fait une intervention télévisée/médiatique, son compte @fhollande publie un condensé de son intervention (phrases clefs), le compte @partisocialiste publie des compléments, petites phrases, liens vers des contenus ; c’est lisible. Même stratégie autour des interventions d’Eva Joly mais il y a tout de même pas mal de redites entre les comptes @EELV, @sav_evajoly (« Service Avant Vote ») et @evajoly.

Quant au MoDem, je vous annonce d’emblée que je ne pense pas tenir le coup jusqu’au 22 avril. Les comptes @bayrou, @modem et @nousbayrou retweetent en permanence tous les tweets ayant trait à l’actu MoDem, des messages de soutien d’anonymes divers, etc… Résultat, ma timeline est complètement spammée de tweets de gens que je ne connais ni d’Eve ni d’Adam, retweetés par les comptes officiels du MoDem. C’est comme ça que j’ai appris, mais alors, je le sais hein, je ne peux pas l’ignorer : les T-shirts de campagne de François Bayrou ont été produits en France et coûtent le même prix que les T-shirt de Marine Le Pen produits au Bengladesh ! BOUH !

Je vais donc changer de tactique pour suivre l’actu MoDem. Nous en reparlerons.

Lundi

Parmi les déclarations faites par François Bayrou dimanche soir au JT, il y en avait notamment une qui concernait Marine Le Pen et notre feuilleton des 500 signatures : interrogé sur la possible absence de Marine Le Pen au premier tour faute d’avoir réuni les précieuses 500, François Bayrou répond que cette absence poserait problème et ajoute que si l’intéressée rencontrait de réelles difficultés, les partis majoritaires (PS, UMP et MoDem) pourraient se réunir pour éventuellement filer un coup de pouce au FN. Ou dit plus clairement, faire passer à leurs élus respectifs la consigne d’accepter de parrainer le FN, ce que jusqu’à présent, ils rechignent à faire. Mais cette proposition du candidat MoDem a été accueillie fraîchement, c’est le moins qu’on puisse dire ! Voyez ici le résumé des réactions ; notez que l’intéressée elle-même dit ne pas avoir à appeler à l’aide, ce qui me conforte dans l’idée qu’elle bluffe – comme à chaque élection présidentielle depuis 1974, d’ailleurs.

Mardi

L’information – ou plutôt la spéculation du jour – est l’annonce imminente de candidature de Nicolas Sarkozy ! Le suspens insoutenable qui agite – que dis-je qui torture la France entière (Dom Tom compris) depuis plusieurs jours touche à sa fin. A quoi reconnaît-on une spéculation d’une information ? A l’usage abusif qui est fait du conditionnel dans un contexte où l’on est davantage en attente de faits, d’informations vérifiées. Laissez-moi vous dire qu’il est GRAND TEMPS que le Chef de l’État annonce officiellement sa candidature, que les médias puissent passer à autre chose. Libé titrait sur « Comment se déclarer » et se passe carrément du conditionnel sur cet article : ils ont l’air assez sûr de leur coup. Je ne vous cite pas trop le Figaro qui a déjà consacré son édition magazine au pré-programme du Président-candidat : voici la Une parue ce week end, et son fourbe détournement (hahaha!).

Jean Michel Apathie vous fait une synthèse cruelle mais assez juste du poids du ralliement de Christine Boutin. C’était mardi soir au Grand Journal.

Mercredi

Christian Vanneste va être exclu de l’UMP ! Le député du Nord qui avait déjà tenu des propos homophobes par le passé, va être exclu du parti pour des propos toujours aussi délicats, parus dans 20 minutes du 10 février. Cet article de Libération résume bien le pedigree de M. Vanneste, rappel des faits et réactions de tous bords à l’appui. Il perd de fait son investiture pour les élections législatives de juin – vous ne m’en voyez pas émue.

Ah, l’autre info – l’info que dis-je ! La surprise, le tremblement de terre du jour : NICOLAS SARKOZY EST CANDIDAT ! Voilà. Il a fait son annonce en direct à la télé sur le plateau des Guignols de l’Info… Ah non pardon, de TF1 ! Si vous voulez un résumé objectif de son intervention, je vous propose de croiser la version de sa marionnette aux Guignols avec sa prestation sur TF1. La vérité se situe, comme bien en souvent, quelque part au milieu… à chacun de placer le curseur selon ses convictions.

Les réactions ne se sont pas faites attendre : Marine Le Pen, François Bayrou, Eva Joly et Jean-Luc Mélenchon étaient en duplex du Journal de France 2 pour réagir en direct à l’intervention de Nicolas Sarkozy.

François Hollande, en meeting à Rouen, a ironisé sur l’entrée en campagne de celui que tous les médias ont d’ores et déjà désigné comme ‘son adversaire du 2ème tour’. Petite blagounette de François Hollande à la tribune, en meeting dans sa ville natale.

Jeudi

Sur Twitter, pendant l’intervention de Nicolas Sarkozy au JT de TF1, le hashtag #sarkocasuffit lancé par le PS a déferlé en tête des trendings topics mondiaux. Les jeux de mots vont bon train sur le slogan « La France Forte » avec l’Allemagne/Francfort ? saucisse de Franckfort… C’est pas encore cette semaine que le débat va décoller ! Ce que je n’explique vraiment pas, c’est que plusieurs semaines après la mise en ligne du générateur d’affiches et de slogans pour campagne électorale de Slate, de brillants communicants visiblement payés beaucoup trop cher soient capables de pondre ça comme affiche. Le slogan est le même que Valéry Giscard d’Estaing, sur fond de Mer… Grecque. Le même pays qu’il prend en contre-exemple pendant son intervention : personne ne veut que la France se retrouve dans la situation de la Grèce !

Une chose me chiffonne aussi : vous verrez que le Chef de l’État explique sa décision de se représenter en se comparant au capitaine d’un navire en difficulté. Alors que le naufrage du Costa Concordia est bien frais dans nos mémoires, ces images spectaculaires d’un navire de luxe échoué à quelques mètres des côtes, abandonné en plein naufrage par son capitaine, était-il judicieux de filer la métaphore maritime pour incarner le salut et la responsabilité ? En choisissant de surcroît un fond  d’horizon marin comme affiche de campagne ? N’est-ce pas tendre la perche aux détournements en tous genre ? Oui. LOL. De la part du candidat qui avait si bien maîtrisé sa communication de campagne en 2007, je suis surprise, voire inquiète.

Je vous renvoie cette semaine encore vers l’actu en patates pour en rire bien comme il faut : la métaphore du capitaine

Pour ceux qui suivent, j’avais prévu de faire un point ‘sondages’, mais priorité au direct comme disait l’autre, la semaine électorale a été chargée ! Ce jeudi ont également été lancés le site de campagne de Nicolas Sarkozy ainsi que celui d’Eva Joly. Je suis inscrite, je vous en parlerai.

BONUS : Sinon, vous vous souvenez des micro-candidats ? Petit zapping Libé pour se marrer un peu – et se souvenir à quoi servent les fameuses 500 signatures – en attendant la suite de notre feuilleton : que fera le Conseil Constitutionnel face à la demande de Marine Le Pen de rendre les parrainages anonymes ? Suspens… Mais dormez tranquille : peu importe le dénouement, la démocratie suit son cours… Voyez à ce sujet l’édito de Christophe Barbier, qui nous explique que l’enjeu de cette élection présidentielle est trop important cette année, compte tenu du contexte économique et sociale, pour laisser parasiter le débat par des partis qui ne sont de fait pas en capacité d’adresser les questions qui se posent.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Il n'y a pas encore de commentaire