Lola Dubini t’offre une pause artistique, à travers la vie et l’art de Niki de Saint Phalle

Par  |  | Aucun Commentaire

Pose-toi quelques minutes en compagnie de Lola Dubini qui te raconte la vie fulgurante de l'artiste engagée Niki de Saint Phalle.

Lola Dubini t’offre une pause artistique, à travers la vie et l’art de Niki de Saint Phalle

Prends deux femmes artistes de grand talent, mélange bien, tu obtiendras une vidéo à regarder tandis que tu te dores (peut-être) la pilule !

Je te parlais il y a quelques mois de l’excellent court-métrage sur Niki de Saint Phalle, 1971, Motorcycle Heart, de Stéphanie Varela.

L’artiste est à nouveau à l’honneur dans cette vidéo de Lola Dubini, qui raconte sa vie et sa thérapie par l’art, en partenariat avec le Centre Pompidou de Paris.

Lola Dubini parle de Niki de Saint Phalle et de sa rage de vivre

Lola raconte le parcours de Niki de Saint Phalle (née Agnès de Saint Phalle), de son enfance difficile marqué par le viol commis par son père à l’âge de 11 ans, à son histoire d’amour avec Jean Tinguely.

Elle met en lumière son travail féministe, puisqu’elle représente aussi bien sa vision personnelle de la femme (pensons aux fameuses Nanas) que celle propre à la société de son époque.

On retrouve Lola à l’intérieur du musée, évoquant certaines oeuvres emblématiques de l’artiste, notamment ses tableaux de Tir, exemple de la violence que Niki de Saint Phalle a su convertir en démarche artistique ainsi qu’en exutoire.

« Une artiste engagée qui a réussi à mettre toute la violence et la haine qu’elle a accumulé pendant toutes ses années au service de son art », comme le précise Lola.

Transformer ses émotions en quelque chose de positif

Au-delà de parler d’une artiste que Lola Dubini admire, son message est aussi tout doux comme un chamallow et plein d’amour, elle nous encourage à nous servir de notre vécu pour en faire quelque chose de positif, quel que soit le médium qu’on choisira.

Elle nous rappelle qu’on peut être ce qu’on veut, c’est notre propre choix. Je retiens finalement, que comme Niki :

« C’est toi qui a les clefs de la propre Kangoo de ta vie. »

Merci Lola pour ce joli moment ! Et toi, est-ce que tu te sers de l’art pour te sortir les tripes ? Tu fais quoi ?

À lire aussi : Je suis danse-thérapeute — Témoignage

Commentaires
Forum (0) Facebook ()

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!