Le point sur les fake news autour de la loi Schiappa, en 5 minutes

La loi Schiappa a généré moult rumeurs et mensonges. HugoDécrypte fait le point dans une courte vidéo.

Le point sur les fake news autour de la loi Schiappa, en 5 minutes

On t’a régulièrement parlé de la loi Schiappa sur madmoiZelle, avant et après le vote.

Elle a réveillé de nombreuses peurs, notamment chez les conservateurs religieux de tous poils.

Certains s’imaginent qu’on va apprendre aux enfants à se masturber à l’école, d’autres que l’on facilite la vie des pédophiles…

Créant des situations compliquées lors de la rentrée des classes :

Que dit la loi Schiappa ?

Si tout cela est un peu flou pour toi ou si tu connais des personnes qui ont des inquiétudes mais pas le temps de lire de longs articles décryptage, HugoDécrypte a réalisé une vidéo très intéressante !

Elle résume bien les enjeux autour des différentes rumeurs qui ont circulé :

De nombreuses rumeurs et fake news sur la loi Schiappa

Les enfants se masturbent à l’école

Hugo aborde point par point les rumeurs les plus persistantes, au premier rang desquelles ce qui concerne l’éducation sexuelle à l’école.

On parle beaucoup de nouveaux cours d’éducation sexuelle à l’école, or, il ne s’agit en aucun cas d’une nouvelle législation mais simplement de l’application d’une loi qui existe depuis… 2001.

Hugo explique dans sa vidéo que les cours ne démarrent qu’au collège et au lycée. C’est effectivement ce qui est indiqué.

Les contenus dédiés aux plus jeunes ne font, eux, pas l’objet de séances spécifiques. Ils sont intégrés à la vie de la classe et ne contiennent pas d’instructions précises et explicites : il s’agit d’en apprendre plus sur son corps, sur le respect de soi-même et des autres.

A priori, rien qui ne pervertirait les jeunes générations, mais au contraire de quoi éduquer tout le monde au consentement et éviter les agressions sexuelles entre enfants.

La loi Schiappa rend la vie facile aux pédophiles

L’autre point de crispation est la qualification des violences sexuelles commises sur des enfants de 15 ans et moins.

Hugo résume très bien le problème : les associations voulaient qu’en dessous de 13 ou 15 ans l’acte soit automatiquement considéré comme une agression sexuelle ou un viol.

« Le problème c’est que le Conseil d’État, la juridiction la plus élevée dans l’ordre administratif français, a jugé cette mesure comme potentiellement incompatible avec la Constitution. […]

Cela remettrait en cause le principe de présomption d’innocence. »

Finalement, une autre technique a été adoptée.

D’une part, l’allongement de la peine encourue en cas d’atteinte sexuelle. D’autre part, on a instauré l’idée que la différence d’âge entre le mineur et le majeur, ou une autorité de fait du majeur sur le mineur peut être vu comme une contrainte morale, et cela permet donc de qualifier l’acte en viol plus facilement.

Pour en savoir plus :

Le délai de prescription sur les mineurs

Autour du même sujet, la loi Schiappa a permis l’allongement du délai de prescription — c’est-à-dire la durée pendant laquelle on peut porter les faits devant la justice — pour les agressions sexuelles et viols commis sur des mineurs.

Avant il était de 20 ans, aujourd’hui il est de 30 ans.

Une chose qui n’est pas précisée dans la vidéo, ce délai court à partir de la majorité de la victime. Ce qui signifie qu’elle a jusqu’à ses 48 ans pour rapporter les faits à la justice.

Le harcèlement en question

Finalement, cette loi contient un volet sur la pénalisation du harcèlement de rue ainsi que sur le harcèlement.

Pour en savoir plus : 

HugoDecrypte poursuit sa route à la radio

Je précise en cette fin d’article que si les contenus d’HugoDécrypte te plaisent, sache qu’outre sa chaîne Youtube, son chatbot sur Messenger, son compte Instagram, il est désormais également sur Europe 1 !

À lire aussi : « Je suis poussée par une forme d’urgence à agir » — Une heure avec Marlène Schiappa

COMMENT AVOIR UN TEINT PARFAIT ?

Esther

Esther est tombée dans la marmite de madmoiZelle quand elle était petite. Elle n’a pas grandi, mais elle a depuis développé de fortes convictions féministes. Au croisement de la rubrique actu et de la rubrique témoignages, elle passe de temps en temps une tête à l’étranger pour tendre son micro aux madmoiZelles du monde entier !

Tous ses articles

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!