La loi de Murphy et moi, de la haine à… la haine

loi-de-murphy

J’ai souvent eu envie de vous parler de la loi de Murphy, cette pourriture qui me poursuit au quotidien. Mais je me disais qu’en article normal, ça faisait un peu je-te-raconte-ma-life.

M’enfin, on est d’accord que cette récurrence, il n’y a pas que moi qui la subit ? Allez, pour toi public de la Pause Culotte, une petite exclu sur cette règle qui régit chacun de mes pas.

Qu’est-ce que la loi de Murphy ? Originellement baptisée du nom d’Edward A. Murphy Jr., ingénieur aérospatial américain, elle stipule que :

« Tout ce qui est susceptible de mal tourner, tournera nécessairement mal. »

Et on est d’accord que c’est flippant que ce soit un mec qui construit des navettes qui ait énoncée cette idée. La loi de Murphy désigne aujourd’hui une règle selon laquelle s’il t’arrive une connerie dans la journée, il t’en arrivera forcément d’autres. Et si elle ne poursuit pas tout le monde, moi, elle me colle au cul.

À lire aussi : Ces trucs chiants et absurdes de la vie qui m’agacent

Depuis que je suis gamine, je collectionne les problèmes. De fait, j’ai toujours eu l’air un peu bizarre, à l’Ouest.. C’est peut-être aussi parce que j’avais l’air aussi à la ramasse que je me cognais partout et que j’oubliais tout. En même temps, on est d’accord que c’est difficile de faire attention à cette bouche d’égout ouverte ou à cet énorme étron sur le trottoir quand on est fascinée par ce drôle de nuage en forme de papillon !

big-vie-maladroite-chaque-mouvement-risque

Encore aujourd’hui, je suis Miss Catastrophe. Si j’oublie mes clefs en partant le matin, soyez sûr•es que je ferai tomber mon sandwich par terre dans la rue à midi, que je postillonnerai sur une personne célèbre en interview, que je me casserai la figure contre un bord de trottoir en rentrant chez moi et que je renverserai un paquet entier de farine par terre une fois à la maison.

Dans ces moments-là, croyez-moi, le mieux à faire est encore de retourner se coucher.

Bien sûr, je ne suis pas en train de dire que les astres en ont après moi. En fait, la loi de Murphy a tout à voir avec les prophéties auto-réalisatrices. En clair, j’ai eu droit à une galère aujourd’hui, du coup je suis persuadée qu’une autre va me tomber dessus incessamment sous peu… Et fatalement, elle me tombe dessus.

À lire aussi : Pourquoi plus t’as peur, plus on viendra t’emmerder ?

big-croyances-limitantes-combattre

À force de se prendre des galères sur le coin de la tronche, on panique, on s’énerve, et on ne fait plus gaffe à ce qu’on fait. On avance tout droit pour terminer la journée au plus vite et on se cogne l’orteil dans un coin de meuble. On appuie sur la pédale d’accélérateur et on manque de renverser quelqu’un. Bon, ça ça ne m’est jamais arrivé mais ça POURRAIT vous arriver si vous pétez un câble.

La morale de cette histoire, c’est qu’il faut toujours garder son calme. Et vous savez quoi ? Le fait que ce soit moi qui vous le dise, c’est vraiment l’hôpital qui se fout de la charité.