Les 5 livres préférés de… Sword !

Les 5 livres préférés de… Sword !
« Les 5 livres préférés de… », c’est une rubrique qui vous présente cinq ouvrages phares d’une madmoiZelle : qu’ils aient changé sa vie, marqué son enfance ou l’aient sauvée d’un trajet ennuyeux, voici les bouquins qu’elle ne pourra jamais oublier !

Les enfants de minuit (Midnight’s Children), de Salman Rushdie

midnights children Les 5 livres préférés de... Sword !

Je ne connaissais rien à l’Inde avant d’ouvrir ce livre (dont la lecture m’a d’ailleurs été imposée en cours). Et pourtant, Salman Rushdie m’a raconté 60 années de l’histoire de son pays dans toute sa richesse, à travers la vie du personnage principal, Saleem Sinaï (né le jour de l’indépendance de l’Inde) et de toute sa famille. Il est impossible de résumer l’histoire tant elle est grouillante et foisonnante : il s’agit en fait de l’histoire de l’Inde, qui prend corps à travers celle du héros : les déchirures politiques et religieuses du pays coïncident avec des blessures physiques pour Saleem, par exemple. Le roman appartient au mouvement du réalisme magique, c’est-à-dire que la magie et la réalité s’y mélangent de manière inextricable. C’est un roman très prenant, dont on ne ressort pas indemne.

Middlesex, de Jeffrey Eugenides

middlesex Les 5 livres préférés de... Sword !

Ce roman est avant tout le récit d’une famille de Grecs fraîchement immigrés aux États-Unis, dont on suit l’histoire sur trois générations. Mais le livre se centre en grande partie sur la vie de Calliope Helen Stephanides, une personne élevée comme une petite fille, qui découvre au moment de l’adolescence qu’il/elle est atteint·e d’hermaphrodisme, et décide de s’enfuir pour construire seul·e de son identité, loin du carcan féminin qu’on a choisi sans lui demander son avis. Le roman possède différents aspects (saga familiale, présentation de la culture grecque, cheminement identitaire et réflexion sur le genre…) qui sont tout aussi intéressants les uns que les autres et en font un bouquin qu’on dévore de bout en bout.

?Junk, de Melvin Burgess

junk Les 5 livres préférés de... Sword !

Ce livre est mon coup de cœur d’adolescente. L’histoire de deux jeunes ados anglais et amoureux (Nico et Gemma) qui décident de fuir leur vie misérable en quête d’un avenir meilleur. Dans l’Angleterre des années 1980, sur fond de musique grunge et de culture punk, on suit leur chute dans l’addiction à l’héroïne et tout ce qu’elle implique (destruction des rapports humains, violence, prostitution). Moins noir que Requiem for a dream, et malgré son sujet sombre, ce livre m’a laissé une image plutôt poétique, car il reste centré sur l’histoire d’amour entre les deux principaux protagonistes.

NB : Lisez-le en VO si vous en avez la possibilité, la traduction n’est pas des plus réussies.

?La Terre, d’Émile Zola

la terre Les 5 livres préférés de... Sword !

Quand on parle de Zola, on a tendance a présenter toujours les mêmes bouquins, qui ne sont pas toujours les plus marrants. La Terre est souvent oublié, et pourtant il s’agit d’un roman truculent et haut en couleur (Zola fut d’ailleurs accusé de pornographie lors de la sortie de l’ouvrage). On y découvre la Beauce du XIXème siècle, et l’attachement quasi charnel des paysans à leurs terres. D’ailleurs ce livre est sans conteste celui du corps et de la chair : qu’il s’agisse de l’effort physique du travail agricole, des festins gargantuesques de repas de mariage ou de l’accouchement d’une des héroïnes, à même la terre battue de sa maison, Zola dresse un portrait cru et sans concession du monde paysan, dans toute sa rusticité et sa brutalité.

?Vendredi ou les limbes du Pacifique, de Michel Tournier

vendredi Les 5 livres préférés de... Sword !

Les romans où il n’y a qu’un seul personnage sont parfois un peu intimidants, on a peur de s’y ennuyer. Ici il n’y a que Robinson et le lecteur, face à face sur une île brûlée par le soleil. Pourtant on ne s’ennuie pas une seconde, et je peux même vous dire que malgré sa solitude Robinson trouvera le moyen de tomber amoureux ! Il s’agit en fait d’une fable philosophique sur le rapport entre l’Homme et la nature, et l’écriture est vraiment très belle. Je le conseille vivement à toutes celles qui aiment les récits de survie et de naufragés.

Tu veux aussi partager tes livres préférés ? Envoie la liste de tes cinq bouquins favoris, avec des photos si tu le souhaites, à mymy(at)madmoizelle.com !

Tous les articles Culture , Livres , Moi, moi et moi
Les autres papiers parlant de Addiction , Découverte , Drogues , Inde , Les 5 livres préférés de... , Littérature
ça vous a plu ?
partagez !
Big up
L'actu de mad
gratuitement dans vos mails !
a lire également
Plus d'infos ici
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  • Epidaure
    Epidaure, Le dimanche 12 mai 2013 à 15h43

    La Terre :coeur:

    C'est aussi un de mes Zola préférés et je trouve très dommage qu'on n'en parle pas plus. Je me souviens d'une scène très explicite dans une meule, ça ne m'étonne pas du tout qu'il ait été inquiété pour ça à l'époque.

    Pour le reste, Vendredi m'avait ennuyée à mourir, et je ne connais les trois autres que par le titre, Middlesex a l'air d'être le plus alléchant.

  • Suomi
    Suomi, Le dimanche 12 mai 2013 à 15h55

    Mon prochain achat : Les enfants de minuit :d Je suis une adepte du réalisme et surtout de Zola, j'avais déjà entendu parler de La Terre mais je l'avais laissé dans un petit coin de ma mémoire... Ca me tenterait bien de le lire aussi !

  • Haku
    Haku, Le dimanche 12 mai 2013 à 16h16

    J'ai aussi adoré Junk :coeur:, Melvin Burgess est vraiment un bon auteur j'ai beaucoup grandi en lisant ses livres toujours empreints d'une belle poésie malgré les sujets dont ils traitent (violence, drogue, alcoolisme...) :worthy:.

  • MouahMD
    MouahMD, Le dimanche 12 mai 2013 à 18h21

    La description de junk me fait penser a Christina, 13 ans, droguée, prostituée. Ca m'avait bouleversé cette descente aux enfers.
    vendredi et les limbes du pacifiques me tente assez, je garde un bon souvenir de vendredi ou la vie sauvage (même si je me souviens plus de grand chose, @Mirmotte, tu n'es pas la seule:p )
    Et la Terre...lire la série des Rougon-Maquart est un vieux projet, peut être pour cet été. Mais quand j'ouvre un Zola je ne le quitte plus, je risque de devenir hermite si je me lance dans la saga^^

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !

Identifie toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !