Les 5 livres préférés de… Mazzie-Star !

« Les 5 livres préférés de… », c’est une rubrique qui vous présente cinq ouvrages phares d’une madmoiZelle : qu’ils aient changé sa vie, marqué son enfance ou l’aient sauvée d’un trajet ennuyeux, voici les bouquins qu’elle ne pourra jamais oublier !

Les 5 livres préférés de… Mazzie-Star !

Simetierre, de Stephen King

J’ai lu ce livre fois à l’âge de neuf ans, et je me souviens encore de certains passages par coeur.

Simetierre, c’est l’histoire d’une famille paisible qui déménage en rase campagne, celle de Louis et Rachel Creed ainsi que de leurs deux enfants Ellie et le petit Gage, ainsi que leur chat, Winston Churchill, alias Church. Peu de temps après leur emménagement, Louis va découvrir l’existence d’un cimetière indien, qui a le pouvoir de ressusciter les défunts qui y sont enterrés. Evidemment, lorsque ceux-ci reviennent, ils ont quelque peu… changé.

Ce ne sont pas tant les faits horrifiques contés par le King qui ont marqué mon imagination d’enfant, mais plutôt le récit d’un couple fou amoureux l’un de l’autre, et de leurs adorables enfants, qui vont se retrouver confrontés au pire.

L’histoire est contée parfaitement (en même temps, c’est Stephen King), sans chichis, et on peut s’identifier sans mal à cette petite famille ordinaire et ainsi croire plus facilement à l’existence de cet univers sombre qui entoure le Simetierre.

Le roman a été adapté au cinéma en 1989 par Mary Lambert. Inutile de préciser que j’ai préféré le livre : j’ai trouvé que film ne mettait pas assez l’accent sur la psychologie des personnages ainsi que l’amour qu’ils se portent les uns aux autres, préférant plutôt en faire un véritable film d’épouvante, ce qui n’a pas été mon ressenti en lisant le livre (certes j’avais 9 ans, et oui, j’aime les phrases à rallonges) .

Moi, Christiane F., 13 ans, droguée, prostituée de Christiane Felsherinow

Pour poursuivre sur une note joyeuse, je vous présente, si vous ne connaissez pas, l’autobiographie de Christiane Felsherinow alias Christiane F., ou plutôt de sa descente aux enfers. Son livre n’a pas pour but de vous faire la morale, ni de vous faire réaliser quoi que ce soit (d’ailleurs à l’époque, j’avais pu trouver certains aspects de sa vie trop cool par rapport à la mienne). C’est l’histoire de Christiane, point.

Christiane F., enfant maltraitée et malheureuse, va, pour intégrer une bande « cool », plonger progressivement dans le monde de la drogue puis finir par se prostituer à l’âge de 14 ans pour financer ses besoins en héroïne.

Ce livre a été une énorme claque dans la figure de mon moi de 12 ans. Déjà, parce que j’avais quasiment son âge en le lisant, et en plus ma vie se situait aux antipodes de la sienne et que je n’aurais jamais imaginé que des enfants de mon âge puissent faire le tapin dans les rues de Berlin pour se piquer.

Son histoire vous prend aux tripes, du début à la fin. Christiane, c’est une petite fille, c’est vous, c’est moi, prête à tout pour se sentir aimée et intégrée. Christiane, c’est cette gosse de 13 ans qui tombe amoureuse, qui se pique dans des toilettes toutes pourries de Berlin, qui couche avec de vieux pédophiles raffolant des petites de 13 ans en bas résille, pour payer sa came.

Tout au long de son récit, Christiane plonge dans la drogue, s’en sort, replonge, tout cela jusqu’à la fin du livre, qui est par ailleurs ponctué d’une confession très touchante de sa mère.

Son histoire a également été adaptée au cinéma en 1981 par Uli Edel. J’ai personnellement trouvé l’adaptation ratée : le livre est si profond et touchant que l’on ne peut adapter ce genre d’oeuvre au cinéma je pense.

Pour la petite histoire, Christiane a aujourd’hui 52 ans, semble mener une vie normale et ne se drogue plus.

Autobiographie d’une courgette, de Gilles Paris

Contrairement à ce qu’indique le titre, ce livre n’est pas une autobiographie, mais une fiction.

C’est l’histoire d’Icare alias Courgette, un petit garçon qui vit seul avec sa mère alcoolique et violente, depuis que son père est parti « faire le tour du monde avec une poule ». Un jour Icare voit sa mère hurler contre le ciel, et se saisit d’un revolver pour « tuer le ciel », responsable du malheur de sa mère. Malheureusement, il blesse mortellement celle-ci et va vivre dans un foyer pour enfant, aux « Fontaines », dans lequel il fera probablement les plus belles rencontres de sa vie.

Ce livre, raconté avec des mots d’enfants, est une véritable pépite. D’apparence gentillet et mignon, il est en fait une critique sociale du système français. On y découvre un aperçu de la vie des enfants orphelins en foyer d’accueil, de leurs traumatismes, mais également des liens qui se tissent entre eux, de la découverte de l’amitié et des premiers amours.

Il est difficile de ne pas verser sa petite larme en lisant certains passages. Courgette est un enfant adorable, attachant et son innocence ne peut laisser personne indifférent.

« J’ai plus envie de tuer le ciel. Et j’ai trouvé plus grand sur Terre. »

P.S : On me signale dans l’oreillette que le roman a été adapté en 2007 par Luc Béraud, en téléfilm, mais je ne l’ai pas encore vu.

Les Arcanes du Chaos, Maxime Chattam

Ou la théorie du complot. Comment vous rendre parano et avoir envie de partir à la chasse aux Illuminatis.

C’est l’histoire de Yaël Mallan, une Parisienne qui bosse dans un cabinet de taxidermie. Un jour elle sera contactée par d’étranges ombres fantomatiques à travers son miroir de salle de bains. Elle rencontre par la suite Thomas, avec qui elle sera amenée à résoudre d’étranges énigmes relatives au billet d’un dollar, ou à Kennedy.

Le livre est ponctué d’extraits du blog (fictif) de Kamel Nasir relatif au 11 septembre 2001, relatant des événements vrais, vérifiables et troublants concernant ces attentats.

Ce livre a changé ma vie. Je vois des Illuminatis partout et j’aspire à rentrer à Yale pour faire partie des Skulls and Bones. En attendant, je me contente d’un master 1 en droit des affaires à Toulouse !

Sérieusement, c’est un livre super bien écrit, racontant les mésaventure de Yaël et de Thomas au sein des plus grands secrets mondiaux. Les extraits du blog de Kamel Nasir permettent de prendre du recul par rapport à l’histoire, de se poser des questions par rapport à ceux qui nous gouvernent, aux « élites sociales ». Jusque là, rien de nouveau, mais je suis certaine que l’on n’est plus tout à fait le ou la même après la lecture de ce roman.

Histoire de Lisey, de Stephen King

Encore Stephen King, je sais, mais je ne pouvais sélectionner 5 livres qui m’ont marquée sans parler de Simetierre et de ce toufu Histoire de Lisey (ceux et celles qui l’ont lu noteront ma petite référence humoristique).

Lisey est une femme qui vient de perdre son écrivain à succès de mari, Scott Landon. Elle se retrouve seule pour affronter son deuil, la maladie de sa soeur et un harceleur fou. En rangeant le bureau de Scott, elle s’aperçoit que celui-ci lui a laissé un jeu de piste sous forme d’énigme, la forçant ainsi à se remémorer son passé avec lui, mais également à redécouvrir l’amour de sa vie avec qui elle a vécu pendant 25 ans.

Non non, il ne s’agit pas d’un roman écrit par Danielle Steel mais par Stephen King : Scott Landon n’était pas un homme comme les autres, il était doté d’un étrange pouvoir et a eu une enfance plus qu’atypique.

Avis aux amateurs : ce roman n’est pas un Stephen King comme les autres. L’histoire ne démarre vraiment qu’au bout de 400 pages environ et j’ai bien failli m’arrêter plusieurs fois de le lire tant l’intrigue est longue à se mettre en place.

Et j’aurais fait une énorme bêtise : ces 400 premières pages sont là pour nous poser le décor, histoire que nous comprenions bien la fusion et l’amour fou entre ces deux personnages, ainsi que leur langage secret, leurs codes et bien évidemment leurs personnalités afin de pouvoir mieux plonger dans l’univers effrayant et fantastique de Scott Landon.

Pourquoi j’ai aimé ce livre ? Grâce à l’amour et la confiance entre Scott et Lisey, qui pourraient avoir l’âge de nos parents, et au monde merveilleux de Scott, personnage atypique et formidablement attirant.

Tu veux aussi partager tes livres préférés ? Envoie la liste de tes cinq bouquins favoris, avec des photos si tu le souhaites, à mymy(at)madmoizelle.com !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 12 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Charuru
    Charuru, Le 14 août 2013 à 12h06

    Comme @denderah j'ai eu aussi du mal avec Simetierre, bon pas autant qu'elle mais c'est clair que je l'ai trouvé atrocement noir.

    Chattam j'ai déjà testé mais pas ce titre et pas du tout aimé donc il me tente pas, mais j'irais bien voir les autres quand même.

    En tout cas je vois que t'es livres préférés sont otus des livres pas joyeux joyeux :P

Lire l'intégralité des 12 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)