Les 5 livres préférés de… Loxlady !

« Les 5 livres préférés de… », c’est une rubrique qui vous présente cinq ouvrages phares d’une madmoiZelle : qu’ils aient changé sa vie, marqué son enfance ou l’aient sauvée d’un trajet ennuyeux, voici les bouquins qu’elle ne pourra jamais oublier !

Les 5 livres préférés de… Loxlady !

Le cherche bonheur, de Michael Zadoorian

John et Ella sont retraités, ils s’aiment et font front ensemble face à la maladie, aux médecins, aux enfants un peu trop protecteurs et surtout face à l’oubli. Car malgré soixante ans d’amour, John oublie. Il oublie qui est Ella, qui est sa famille, ce qu’était sa vie. Alors avant la fin, Ella décide de kidnapper son mari et de partir pour un dernier road-trip à travers l’Amérique à la recherche de leurs souvenirs.

Ce livre est l’un des rares à m’avoir émue aux larmes. Je l’ai découvert l’année dernière et depuis je le glisserais bien chaque nuit sous mon oreiller si je le pouvais (mais on me dit dans l’oreillette que ça ne serait pas confortable). Comme j’aime le dire, que dis-je, le crier sur tous les toits, Le cherche bonheur est la plus magnifique histoire d’amour que j’aie jamais lue et aussi la plus triste. Amoureuse devant l’éternel des petits vieux (mon vice littéraire c’est les livres avec des personnages âgés), il avait tout pour me combler. Alors je vous le recommande chaudement, pour ma part il fait partie du top cinq des livres que je ne me lasserai jamais de relire encore et encore !

Level 26, de Anthony E. Zuiker

Dans la police du monde entier, il existe une échelle qui permet de graduer le potentiel de dangerosité des criminels. Cette échelle va de 1 à 25, 1 étant le petit voleur de supérette et 25 le grand psychopathe. Mais l’échelle va devoir s’agrandir avec la découverte d’un personnage qui atteint le level 26. Cruel et sanguinaire et surtout aussi insaisissable qu’une ombre, celui que l’on surnomme Sqweegel semble avoir jeté son dévolu sur Dark, un ancien agent fédéral. Pourquoi ? C’est une bonne question…

Autre claque dans mon petit museau de lectrice et surtout catapultage intégral dans le monde horriblement fascinant du thriller bien glauque ! Sqweegel fait désormais partie des serial killers que j’aime d’amour (oui bon hein) et j’ai glapi comme une pucelle lorsque j’ai découvert par hasard qu’on pouvait le retrouver dans un épisode des Experts vu que son papa est le scénariste de la série aussi (pour les intéressées c’est l’épisode 11 de la saison 4) ! Le tome 1 de Level 26 se dévore avec impatience et l’interactivité que l’on retrouve tout au long du livre grâce aux vidéos disponibles sur Internet nous immerge réellement dans le récit. Gros gros coup de cœur !

L’agent des ombres, de Michel Robert

Tout au long des tomes (7 parus pour le moment) nous suivons les aventures de Cellendhyll de Corvatar, un Adhan originaire du Plan de la Lumière qui, après avoir été cruellement trahi et laissé pour mort, a voué sa vie au Plan du Chaos. Sous la houlette de Morion, il est envoyé à travers les Plans et les Territoires Francs afin de répondre aux mystérieux besoins de son maître. Dans ses quêtes, accompagné de son fidèle ami Gueritarish, il croisera danger, amis et femmes, découvrant un imbroglio dans lequel il pourrait être impliqué bien plus qu’il ne le voudrait.

Cycle de dark fantasy par excellence, L’ange du chaos a tout pour me plaire : un héros torturé et sombre, de l’humour, de la baston, du sang, du sexe et de l’action à gogo. J’ai longtemps tourné autour de ces livres (leurs couvertures sont magnifiques) sans jamais franchir le pas jusqu’à ce que mon homme m’achète le tome 1, et là… c’était fini, je suis devenue accro (et lui aussi soit dit en passant) et j’attends désormais avec une impatience pieuse chaque nouveau tome ! L’auteur, en plus d’être excellent et surtout chaleureux et à l’écoute de ses fans, fait vraiment de bons livres : je vous les recommande tous !

Les larmes d’Artamon, de Sarah Ash

Trois royaumes se côtoient et s’affrontent. Au milieu se jouent la vie et surtout le destin d’un homme, Gavril, qui du jour au lendemain se retrouve propulsé à la tête d’une terre désertique et glaciale. Enlevé par « ses hommes » au pays ensoleillé de sa jeunesse, il se retrouve promu roi et, en plus de toutes les contraintes habituelles, investi de la malédiction paternelle : tous les rois d’Azhkendir ont en eux le sang du Drakhaoul, ô combien maudit, qui les transforme de jour en jour en dragons et qui réclame son lot de sang d’innocent pour survivre. Mais pour couronner le tout, les autres empires ont des vues sur son nouveau royaume et il devra se battre contre son démon mais aussi contre la cupidité des hommes qui souhaitent à leur tour mettre la main sur la puissance du Drakhaoul.

Trilogie de fantasy à couper le souffle, Les larmes d’Artamon se distingue des autres à mes yeux par toute sa dimension politique bien souvent absente des autres cycles du genre. Le récit est incroyablement fourni, précis et intriguant et nous porte tellement fort tout au long des trois tomes que l’on se retrouve épuisée et haletante à la fin : on voudrait en lire plus, on trépigne et on referme le livre sur un soupir. C’était bon. Très bon. Et on se jette sur le cycle annexe qui est une préquelle aux Larmes d’Artamon et qui nous raconte l’histoire du point de vue inédit de deux personnages forts de la première série !

Les seigneurs des runes, de David Farland

Dans un monde ancien règne un système de magie bien particulier : celui des runes de pouvoir. Ces runes ont la faculté incroyable de transférer les dons d’une personne (vue, ouïe, constitution, beauté, etc.) à une autre, la personne qui donne devenant le dédié de celle qui reçoit. À partir de là se montent les castes qui hiérarchisent la société et les cités sont défendues par des soldats d’élites bardés de dons. Mais l’ordre établi vacille et s’apprête à choir devant l’avancée d’un homme cruel et blasphémateur. Le Seigneur Loup, comme on l’appelle, a bravé les interdits de la magie en se servant d’animaux pour se conférer des dons. Et il est fermement décidé à envahir tous les royaumes. Face à lui, Gaborn Val Orden, petit seigneur sans prétention – malgré sa condition de prince – refuse depuis toujours de se voir attribuer des dons, mais il serait selon la prophétie le seul capable d’arrêter le Seigneur Loup grâce à une magie encore plus ancienne ….

Sans nul doute MON livre de fantasy préféré dans tout le monde entier et tout l’espace. Avec cette série, c’est une histoire d’amour qui dure depuis des années et qui a été ranimée depuis peu grâce à sa réédition. Pour la petite histoire, j’ai découvert la série dans une petite édition de poche qui la décomposait en plein de petits livres. J’avais donc acheté les 2 premiers tomes (correspondant aujourd’hui au tome 1 en format poche), m’était régalée de cette série et… N’avais jamais pu mettre la main sur la suite. Frustration, haine, rancœur, agonie littéraire, j’ai longtemps pleuré sur cette perte et j’ai fini par l’oublier jusqu’à ce jour divin où j’ai découvert un livre qui me disait quelque chose… Je ne vous cache pas que j’ai laissé échapper un petit glapissement de joie et d’incrédulité en plein milieu de la boutique : le Graal était entre mes mains ! Vous l’aurez compris, j’aime, j’adore, je voue un culte à cette série. Le premier cycle des Seigneurs des Runes (qui va du tome 1 à 4) retrace l’histoire de Gaborn, le second conte celle de ses enfants. Ce n’est pas aussi bon, mais je m’en fiche j’aime quand même !

Tu veux aussi partager tes livres préférés ? Envoie la liste de tes cinq bouquins favoris, avec des photos si tu le souhaites, à mymy(at)madmoizelle.com !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 4 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Manelisa06
    Manelisa06, Le 23 avril 2013 à 13h17

    Cette sélection à l'air vraiment super ! J'ai notamment hâte de lire le seigneur des runes mais je pense qu'il vaudrait mieux que j'attende la fin de mes partiels ... sinon adieu les révisions !

Lire l'intégralité des 4 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)