Les 5 livres préférés… d’Eriador !

« Les 5 livres préférés de… », c’est une rubrique qui vous présente cinq ouvrages phares d’une madmoiZelle : qu’ils aient changé sa vie, marqué son enfance ou l’aient sauvée d’un trajet ennuyeux, voici les bouquins qu’elle ne pourra jamais oublier !

Les 5 livres préférés… d’Eriador !

Les rivières pourpres, de Jean-Christophe Grangé

Ce livre, qui a été adapté au cinéma deux ans après sa sortie, est le premier roman policier que j’ai lu et j’étais bien tombée car aujourd’hui encore je le compte parmi mes plus gros coups de cœur. Par la suite je me suis sentie obligée de lire tous les romans de l’écrivain, et chaque année je cours à la librairie la plus proche pour acheter son nouveau bouquin. J’ai évidemment découvert d’autres pépites (Le vol des cigognes et La ligne noire) sur lesquelles je ne m’épancherai pas aujourd’hui.

Pour ceux et celles qui ne connaissent pas ce livre, l’histoire nous plonge au cœur de deux intrigues qui n’ont a priori rien en commun, celle du commissaire Niémans d’un côté et celle du jeune lieutenant Abdouf de l’autre. La première enquête oblige Niémans à aller jusqu’à Guernon, une petite ville de l’Isère, pour y découvrir un cadavre mutilé et suspendu dans les airs, alors qu’Abdouf enquête sur une sépulture profanée. Rien à voir je vous dis, et pourtant les deux affaires vont se réunir et nous entraîner dans une formidable histoire pleine de secrets. Comme d’habitude, Grangé manie le suspense avec habileté et relate les faits comme dans un très bon film policier.

Le Hobbit, de J. R. R. Tolkien

Un livre qui date quand même de 1937 et pourtant très actuel puisqu’il fait l’objet depuis peu d’une saga cinématographique par Peter Jackson. Bilbon Saquet, oncle adoptif du jeune Frodon (qui aura son heure de gloire quelques années plus tard dans Le Seigneur des Anneaux), se voit embarqué dans une folle aventure aux côtés de Gandalf le magicien et treize nains, avec lesquels il devra récupérer un fameux trésor gardé par le dragon Smaug. Rien que ça. Rassurez-vous, Le Hobbit est beaucoup (beaucoup) moins fastidieux à lire que Le Seigneur des Anneaux ou Le Silmarilion de Tolkien puisqu’à la base c’est un livre pour enfants.

La Planète des Singes, de Pierre Boulle

Encore un roman adapté au cinéma (ainsi qu’en série et en B.D), La Planète des Singes de Pierre Boulle (écrivain français) m’a profondément marquée. En l’an 2500, trois hommes et un chimpanzé embarquent dans un vaisseau spatial direction l’étoile Bételgeuse. A proximité, ils découvrent une planète ressemblant étrangement à la Terre et décident donc d’aller l’explorer. Sauf qu’une fois là-bas ils se rendent compte que les singes sont des êtres dominants et intelligents ayant l’ascendant sur les humains.

Je l’ai lu en étant déjà une fan inconditionnelle de ses adaptations au cinéma donc je savais de quoi il était question, mais quand même, j’ai compris pourquoi ce livre avait suscité un tel engouement.

Debout les morts, de Fred Vargas

Fred Vargas fait aussi partie de ces auteurs que je suis avec attention, guettant à chaque fois la sortie d’un de ses romans policiers. Chez elle, ce n’est pas tant les enquêtes que je trouve alléchantes mais plutôt les personnages qu’elle sait rendre très attachants. Debout les morts met en scène trois amis chercheurs, un préhistorien, un médiéviste et spécialiste de la grande guerre, venus en aide à leur voisine qui s’inquiète de voir surgir un jeune hêtre dans son jardin. Plus tard la voisine disparaît et l’enquête commence vraiment.

Peut-être que cette histoire ne vous dit rien, mais Fred Vargas est davantage connue pour d’autres de ses romans adaptés à la télé avec Jean-Hugues Anglade (L’homme aux cercles bleus, L’homme à l’envers…).

Les contes, de Charles Perrault (illustrés par Gustave Doré)

?Je n’ai pas lu Les contes de Charles Perrault illustrés par Gustave Doré lorsque j’étais
?petite, non, je l’ai découvert l’année du baccalauréat en cours de littérature. Le recueil comporte ?Le petit Chaperon Rouge, Barbe-Bleue, La Belle au bois dormant, Peau d’Âne, Les fées, Le Chat botté, Riquet à la Houppe, Le petit Poucet et Cendrillon. Je connaissais déjà la plupart des contes d’après le point de vue de Disney, donc j’étais contente de connaître les histoires originales de Perrault puisqu’il existe quand même quelques divergences entre les deux. Dans cette édition, les contes sont rattachés aux très jolies illustrations de Gustave Doré.

Tu veux aussi partager tes livres préférés ? Envoie la liste de tes cinq bouquins favoris, avec des photos si tu le souhaites, à mymy(at)madmoizelle.com !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 7 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Pepitozcrokett
    Pepitozcrokett, Le 25 mars 2013 à 11h41

    Pour Fred Vargas je vous conseille aussi Dans les bois éternels, et Pars Vite et reviens tard, grandiose (un des 1ers où l'on voit émerger les personnages récurrents vargassiens si charmants).

Lire l'intégralité des 7 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)