Little, p’tit bout de chanteuse

Avec sa bouille malicieuse, on la croirait tout droit sortie d’un dessin animé. Haute comme trois pommes, peut-être quatre, Aurélie, de son vrai prénom, semble à peine majeure. Elle a pourtant vingt ans et déjà tout d’une grande. Sous son bras, une guitare, dans ses poches, des textes qui rappellent les têtes brûlées, ces bonbons […]

Little, p’tit bout de chanteuse

littleAvec sa bouille malicieuse, on la croirait tout droit sortie d’un dessin animé. Haute comme trois pommes, peut-être quatre, Aurélie, de son vrai prénom, semble à peine majeure. Elle a pourtant vingt ans et déjà tout d’une grande. Sous son bras, une guitare, dans ses poches, des textes qui rappellent les têtes brûlées, ces bonbons de quand on avait huit ans : acidulés au premier contact, piquants lorsqu’on les laisse fondre. Le rendez-vous a lieu dans les bureaux de Source etc, le label sur lequel elle vient de signer et qui abrite, entre autres, Rose (interviewée il y a quelques mois dans cette même rubrique) et Herman Düne. Rencontre sous le signe du « cool » !

madmoiZelle.com : Comment es-tu tombée dans la musique ?
Little :
J’ai toujours aimé … Wouah, c’est tellement bateau ce que je vais te dire (rires) Nan, en fait, j’ai toujours aimé écouter des chansons, de celles qui restent, qui te racontent des histoires. Je les reprenais à ma sauce mais sans jamais me dire que j’en ferai mon métier. J’ai commencé la guitare à 15 ans, pareil, à l’arrache, sans penser « oooouais, je vais être une rock-star ». Elle appartenait à mon frère qui, à l’époque, comme tous les lycéens, voulait monter son groupe. Je me suis mise à en jouer comme ça, dans mon coin, et voilà.

madmoiZelle.com : Tes influences, ton environnement musical à cette période ?
Little :
Ce n’est plus forcément ce qui me plaît maintenant mais quand j’ai débuté à gratouiller, c’est vrai que j’aimais bien les p’tites minettes comme Avril Lavigne ou Michelle Branch. Elles avaient 16 ans, s’éclataient, je trouvais ça cool.

madmoiZelle.com : Ton style en quelques mots ?
Little :
Simple. Léger. Pop, dans le sens où c’est accessible, facile à retenir et à fredonner. Je ne parviens pas vraiment à me situer sur la scène française. Peut-être qu’on me comparera à une Pauline Croze ou à une Anaïs sous prétexte que moi aussi, j’ai une guitare, moi aussi, j’écris mes textes mais en fait je ne me sens pas proche de ça. Ce n’est pas ma culture. La mienne est plutôt anglo-saxonne.

madmoiZelle.com : A quoi ressemble ton processus de création ? Comment tu bosses ?
Little :
Pour mes textes, je ne m’impose pas de thème précis, je laisse couler. En général, je suis chez moi, je prends ma guitare, je sors des mots, des petits bouts d’idées puis je laisse tomber, je travaille sur un autre titre, je reviens sur le précédent, etc. C’est un peu la jungle, l’anarchie.

madmoiZelle.com : Tes sources d’inspiration ?
Little :
Mon quotidien, mon imaginaire et les autres surtout. J’aime beaucoup regarder les autres, les écouter. Les textes présents sur la démo (enregistrée en juin dernier, ndlr) sont hybrides. C’est un peu autobiographique, souvent romancé. Parfois ce sont des choses qu’on me raconte et que je retranscris. En tout cas, je suis tout le temps en éveil, continuellement à l’affût d’une petite histoire.

madmoiZelle.com : Ton premier concert ?
Little :
C’était en 2005, dans un bar, devant mes potes.

madmoiZelle.com : Depuis, tu as pas mal bourlingué. Je pense notamment à des salles comme la Flèche d’Or et la Boule Noire à Paris ou l’Aéronef de Lille. Ta confrontation avec le public, comment tu la vis ?
Little :
J’essaie de me faire plaisir avant tout. Je n’ai jamais vraiment angoissé. Je me dis qu’au pire, je vais me planter. Et alors ? C’est pas grave. Personnellement, que ce soit devant 2 ou 200 personnes, c’est pareil, je me comporte de la même manière, je suis dans ma bulle. Peut-être un peu trop d’ailleurs. Il faudrait que je communique davantage.

madmoiZelle.com : Ton meilleur souvenir sur scène ?
Little :
J’ai fait la première partie d’Ayo en octobre dernier, à l’Aéronef de Lille. Il y avait près de 1000 personnes. Un public vraiment chaleureux. En un mot : impressionnant. Et puis, c’était la première fois que j’avais une loge aussi, avec le frigo, les boissons… C’était cool.

madmoiZelle.com : Comment s’est passé l’enregistrement de ta démo ?
Little :
On se serait cru en vacances. C’était à la campagne, au début de l’été. Très pépère. Un ami de mon manager nous avait prêté son home studio. On a fait huit titres en une journée. C’est pas arrangé, mais on est très content du résultat.

madmoiZelle.com : La chanson à laquelle tu es la plus attachée ?
Little :
« Petite Coccinelle ». Quand je la joue, je suis dedans à 200%. Il y a une ambiance particulière.

madmoiZelle.com : Parle moi de ta signature chez Source etc.
Little :
Mon manager avait envoyé la démo un peu partout, à plusieurs maisons de disques. Les retours étaient bons. On a même eu le luxe de choisir avec qui nous allions travailler. On s’est tourné vers Source car c’était une petite structure. Humainement, ça a collé direct.

madmoiZelle.com : Où en est l’album ?
Little :
On a les chansons. On bosse dessus avec les directeurs artistiques. Il n’y a pas de date de sortie définie. Peut-être fin 2007. Ce sera un poil différent de la démo mais toujours sobre, toujours dans l’esprit Little.

madmoiZelle.com : Avec qui rêverais-tu de jouer ?
Little :
Han, tellement de monde (réflexion, ndlr) … Euh (réflexion bis, ndlr) … Allez, Raphaël parce qu’il est beau (rires)

madmoiZelle.com : Le dernier concert auquel tu as assisté ?
Little :
Mayane, au Réservoir.

madmoiZelle.com : Dernier disque acheté ?
Little :
Un vieil album des Cardigans

madmoiZelle.com : Tu t’es fait connaître sur Myspace. Parmi les artistes qui y grouillent, il y en a dont tu aimerais parler ? Un coup de coeur ?
Little :
Mention spéciale pour Soko qui commence à très bien marcher. J’adore la voix de la chanteuse ainsi que sa façon d’écrire. Dans quelques mois, ils partent en tournée avec Keren Ann.

madmoiZelle.com : Attention, question-qui-fout-la-pression : Et si la musique ne marchait pas ?
Little :
Je suis très détachée par rapport à tout ça. Si les gens n’accrochent pas, tant pis, ça aura été fun. Je poursuivrais mes études. Je suis actuellement en école de graphisme.

madmoiZelle.com : Qu’est ce qu’on peut te souhaiter pour 2007 ?
Little :
Plein de concerts. Et puis, j’exige la paix dans le monde aussi. Oui, note ça, je vais passer pour une fille cool (rires). Nan sérieusement, je veux que mes proches soient heureux. Idem pour les lectrices de madmoiZelle !

Little en concert le 16 février à la Salamandre, à Chaville (92). Plus d’infos sur son Myspace (Précipite toi sur sa démo : 10 euros, frais de port inclus)

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 41 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Miss London
    Miss London, Le 12 septembre 2007 à 23h09

    MaliciaNeko
    Je vais me jetter sur son album dès sa sortie !!
    Oui moi aussi ! J'aime vraiment beaucoup !!

Lire l'intégralité des 41 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)