L’Instant Putassier # 4 – La télé réalité

Mamie libidineuse et serial killer fan de Jordy, tous les profils possibles et seuls imaginables par un esprit endemolien n’ont pas encore été vus sur nos écrans plasma, et les queutards de moins de 20 ans ont encore de beaux jours au bord d’une piscine de loft devant eux : la télé-réalité n’est pas morte.   […]

L’Instant Putassier # 4 – La télé réalité

Mamie libidineuse et serial killer fan de Jordy, tous les profils possibles et seuls imaginables par un esprit endemolien n’ont pas encore été vus sur nos écrans plasma, et les queutards de moins de 20 ans ont encore de beaux jours au bord d’une piscine de loft devant eux : la télé-réalité n’est pas morte.  

Eté 2000, Graines de Star n’excite guère plus Laurent Boyer himself et Laurent Cabrol a lâché la Nuit des Héros depuis bien trop longtemps pour qu’on puisse croire en un retour triomphant – salaud de météorologiste, tous les mêmes à trahir notre confiance. 

La télé-réalité était immaculée telle une extension fraîchement posée à la racine des cheveux de Loana, la foule s’embrasait sur ce nouveau concept orwellien, on débattait comme au temps de mai 68 sur les plateaux de France Télévisions, les jeunes se fédéraient autour d’un programme plus graveleux et moins niais qu’Hélène et les Garçons, et pour cause : il n’y avait pas de scénario, pas de script, rien n’était déterminé ou si peu. Une expérience humaine incroyable s’accordent-ils à dire dans le confessionnal – seul endroit de la maison, avec les toilettes, où ils peuvent s’isoler des autres membres de l’expérience humaine incroyable – avant de sortir et de découvrir que tout leur passé serait vomi à la une des journaux. 

A partir de là, la débandade : on se moque d’Armande Altai, on se moque de Kamel Ouali, on se moque de Raphie, on se moque de Nikos, avant d’étirer la catégorie « real tv » comme un vieux chewing-gum durci sous une table de classe, chaque émission dure 3 mois, ça n’en finit plus, les candidats en ont marre, ils veulent quitter l’île, ils veulent quitter le jeu, ils se font chier alors on leur donne de l’alcool pour les calmer, parce que s’il fallait compter sur la masturbation pour ça, autant ne pas braquer les caméras sur leurs sourires crispés. 

Ce fut l’âge d’or de la télé, PPDA aurait déjà dû être viré à l’époque, il ne servait plus à rien puisqu’on accordait plus de crédit à Mia Frye. Accéder à la célébrité en portant des lunettes de soleil tous les jours et en appelant le présentateur par son petit nom (« salut Benjiiii »), recevoir l’attention des médias sur un plateau d’argent et capitaliser en présentant une émission de télé-shopping sur le câble à sa sortie, tout le monde ne rêvait que de ça. Les gens se sont rués aux portes des castings. Si au départ même le prof de philo agrégé aurait été crédible en prime time, au fil des années les candidats ont perdu de leur feu sacré. Armé d’un QI d’écureuil épileptique, le profil du candidat-type a commencé à se dessiner, révélant au cours des portraits filmés un seul et unique plan de carrière : 

 

Si vous avez entre 15 et 24 ans, que vous réfléchissez à comment gagner beaucoup d’argent en ne foutant rien, un conseil : répondez plutôt à ce M. Johnson Colman, fils du chef Paul Colman de Sierra Leone qui vous a envoyé un mail pour que vous l’aidiez financièrement à survivre. La prise de risque est moindre. 

Comme le montre cette frise chronologique, le postulant au jeu de télé-réalité souffre d’un manque évident de confiance en lui (alcool), d’une mauvaise image de soi (« je peux chanter comme Priscilla ») et d’une figure paternelle inexistante (« je considère Jean Roch comme mon père »). Sur ce dernier point, la production s’en délecte d’avance puisqu’elle lui permettra d’avoir un cheval gagnant, un personnage central autour duquel les autres candidats agiront en simples figurants. Le quasi-orphelin stimule en effet 75% des émotions chez le spectateur, derrière le souffreteux, qui lui va jusqu’à exciter 95% (Grégory LeMarchal suscitant plus le pathos que George-Alain). 

Mireille Dumas l’a bien dit et répété au cours de ses interventions télévisées, de même que Jean-Luc Delarue : la télé-réalité est un concours, beaucoup de candidats et peu d’élus pour le CDI. Si aujourd’hui on ne connaît pas les répercussions sur les spectateurs de moins de 8 ans, nous sommes en mesure de pouvoir prédire l’avenir du candidat éphémère. Selon le montage de la quotidienne et les commentaires apposés en bas de l’écran, deux possibilités : 

  • Le candidat éphémère n’est pas détesté du public, et il retombe dans l’anonymat
    -> dépression 
  • Le candidat éphémère est la personne la plus haïe de France pendant plusieurs semaines (à son retour il retrouve des menaces de mort sous son paillasson)
    -> dépression 

Parfois la dépression est telle que même leur chien fait une TS.

Ce qu’on peut comprendre aisément : imaginez être Marjolaine dans Greg le Millionnaire ou Vincent McDoom dans La Ferme, seriez-vous prêts à ce qu’on vous traite de fille de joie alors que vous achetez des protège-slips pour strings à Franprix ? Imaginez passer plusieurs semaines sous l’œil des caméramans aussi dépités que vous, et qu’une fois rentré sur Perpignan tout le monde s’en foute quand vous menacez de vous casser d’un endroit (« je me casse de ce taxi, il sent le kebab »), comment le vivriez-vous ? 

Tant que les modèles d’intrusion dans l’intimité des gens seront déclinés (« je vais fouiller ton placard Nadine, et t’aider à ne plus avoir un look de cul »), que des personnes tenteront leur chance à la télé (« je chante depuis que j’ai 26 ans, je crois en moi ») et qu’ils se trouveront des prétextes pour y participer allégrement (« je viens représenter les transsexuels de France »), Super Nanny laissera un bel héritage à ses propres enfants et Valérie Damidot continuera à peindre des murs en violet. 

La prochaine fois je vous raconterai comment recevoir des chaînes par mail m’incitant à faire des vœux et à utiliser la fonction CC me donne envie de voir leurs auteurs constipés, afin que je puisse leur envoyer un bon vieux « si tu souhaites faire un souhait concernant ton transit intestinal, envoie cette lettre à 350 personnes, c’est vraiment incroyable ! – PS : tu ne dois pas photocopier cette lettre si tu veux que cela marche » 

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 8 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Eileen-Holmes
    Eileen-Holmes, Le 13 février 2010 à 14h43

    si je regarde, c'est juste pour les embrouilles entre candidats.
    c'est toujours sympa de voir que, à la télé ou pas, une crotte reste un crotte ( avec plus ou moins de célébrité temporaire).

Lire l'intégralité des 8 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)