L’Instant Putassier #15 – Les fantasmes masculins

Nom d’un chameau anorexique, est-ce que les fantasmes des hommes ne vous donnent pas envie de pleurer d’ennui ? Peut-on vraiment ne pas désespérer en entendant / voyant / lisant pour la énième fois un fantasme masculin ? Le FM est une entité bien connue de tous, à tel point qu’elle en devient cliché. Décryptage […]

L’Instant Putassier #15 – Les fantasmes masculins

Nom d’un chameau anorexique, est-ce que les fantasmes des hommes ne vous donnent pas envie de pleurer d’ennui ? Peut-on vraiment ne pas désespérer en entendant / voyant / lisant pour la énième fois un fantasme masculin ? Le FM est une entité bien connue de tous, à tel point qu’elle en devient cliché. Décryptage analytique des comportements masculins face au sexe :

Les lesbiennes : L’homme aime la femme qui aime les femmes, mais avant tout parce qu’il s’imagine alors prendre place dans leurs ébats, tel un Prince d’Arabie avec son harem de femelles constamment en rut. Il s’agit là du FM #1, probablement universel, excepté chez les Mormons où la polygamie est de rigueur et par conséquent où il n’y a rien à transgresser. Variante : les jumelles.

L’infirmière coquine : Donnez moi une corde qu’on en finisse. L’infirmière étant le symbole maternel par excellence puisqu’il s’agit d’une femme qui prend soin du pauvre petit malade, ce FM somme toute banal n’en est pas moins oedipien puisqu’imaginer l’infirmière amazone, chevauchant le corps du souffrant après avoir pris sa température, cela revient à imaginer qu’on couche avec sa mère. CQFD. Variante : la maîtresse qui donne des fessées.

Les combats dans la boue : Grand classique. L’homme aime voir des filles en bikini se battre dans une piscine de gadoue. Si elles peuvent être infirmières et lesbiennes bien sûr c’est un plus. Deux raisons à ce FM : la première, c’est que l’homme a le sentiment que ces femmes enragées pourraient se battre pour lui (ou plus exactement : pour lui faire l’amour) ; la deuxième est inspirée par Freud himself : la boue rappelle ce fameux stade anal où jouer avec son caca était rigolo. Variante : copuler dans la boue

Le sexe intégralement épilé : Outre les inconvénients pratiques (s’épiler à la cire = douleur : se raser = repousse désagréable), ne pas avoir un poil sur le caillou du bas est un FM majoritairement issu des films X où les actrices pornos ont un sexe chauve pour permettre à la caméra de zoomer et de rendre compte de tout ce qui se passe à cet endroit. Personnellement, et parce qu’à San Francisco du poil, j’en ai vu : le sexe intégralement épilé me rappelle trop mes 10 ans, quand je jouais aux playmobils et que je regardais le Club Sandwich avec Brenda et Denver le dinosaure. Variante : les gros nichons qui font bloup bloup quand la fille sautille.

L’éjaculation faciale : Ô humiliation et soumission, il s’agit d’un FM plutôt hardcore mais heureusement peu courant pour nos visages, car si Vincent McDoom s’est un jour laissé aller aux révélations dans une interview dans le magazine Public où il disait se faire – je cite – « des masques de sperme », il faut dire ce qui est : cette pratique est fort peu agréable, sans compter que vous pouvez devenir aveugle. Si si, je vous le dis. Variante : il n’y en a pas

Le non-port de culottes : L’absence de petite culotte sous la jupe ou le baggy est un FM récurrent, mais il nécessite souvent un élément en plus : avouer qu’on a oublié nos sous-vêtements au moment où l’homme s’y attend le moins (restaurant, métro, trampoline). A vrai dire, ce FM est ridicule tant le non-port de culottes est une pratique courante dans notre civilisation (et à la limite plus pratique que le string). Sharon Stone et Lindsay Lohan l’ont fait bien avant nous (Lindsay Lohan a commencé à 14 ans) Variante : se donner rendez-vous sur une plage nudiste.

Il existe nombreux autres FM clichés, comme faire zoupla boum dans un lieu public, mais ceux-ci restent les plus courants. Que faire alors si un copain, ou pire, notre copain, propose de réaliser un de ses FM ?

En premier lieu, il est important de rire et de se moquer de lui pour l’originalité débordante dont il fait preuve (« oh sans rire tu aimerais coucher avec moi ET Scarlett Johansson ? »), histoire de dédramatiser la situation (peut-être croyait-il effectivement que c’était un FM jamais vu auparavant et qu’il a rassemblé tout son courage pour vous le dire). Ensuite, si vous avez également envie de vous déguiser en soubrette et de lui prendre le pouls, parce que vous trouvez ça marrant d’essayer, allez-y gaiement.

Mais que faire si vous ne souhaitez pas réaliser son FM, parce que ça ne vous plaît pas, parce que vous êtes mal-à-l’aise ou tout simplement parce que ce n’est pas votre trip ? Tout d’abord riez très fort (« ah ah ah la bonne blague ») comme expliqué ci-dessus, puis face à son expression faciale on ne peut plus sérieuse, trouvez rapidement un prétexte (« mais où veux-tu que je trouve de la boue ? » ou « la boue transporte des maladies, je n’ai pas envie d’attraper un psoriasis géant, merci »). Si l’homme insiste, et il le fera car c’est un homme, mentez (« je suis allergique à la semence humaine ») mais n’inventez jamais un faux problème. Par exemple si vous dites : « on ne peut pas faire de truc à 3, toutes mes copines sont moches », l’homme entendra : « on peut faire un truc à 3 si on trouve une fille belle ».

Si enfin il persiste et s’obstine au point que cela en devient pesant, quittez-le. Vous n’êtes pas là pour vous forcer mais pour vous épanouir sexuellement, et visiblement vous n’êtes pas sur la même longueur d’ondes.

La prochaine fois je vous raconterai comment les gens qui disent « on fait attention » alors qu’ils ne se protègent pas et ne prennent aucun contraceptif me donnent envie de pleurer en me tapant la tête dans un coin.

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 20 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Clocharde
    Clocharde, Le 22 octobre 2008 à 18h23

    Bonjour,
    Le message est drôle et bien écrit, mais je n'y vois aussi qu'un ramassis de clichés on ne peut plus banals.
    Je dirais même que ce sont là bien les fantasmes des adolescents.
    Parceque pour ce qui concerne le cas de mon homme, c'est autrement plus complexe et raffiné et visiblement ses amis c'est le même genre d'après ses dires.
    Je ne ferai qu'une seule généralité. Peu importe l'age, les hommes sont majoritairement ancrés dans des fantasmes visuels.

Lire l'intégralité des 20 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)