La Liberté guidant le peuple vandalisée au Louvre-Lens

Le célèbre tableau d'Eugène Delacroix, La Liberté guidant le peuple, a été vandalisé hier au musée du Louvre-Lens. Une jeune femme a taggué une inscription au marqueur en bas de la toile.

Lors d’une visite au Centre Pompidou en 2006, j’ai assisté au planté de crayon d’un gamin de 5-6 ans dans une toile d’expressionnisme abstrait. Sous mes yeux, le conservateur du musée s’est émietté de la tête aux pieds. J’imagine que c’est ce qui a dû se passer hier, jeudi 7 février 2013, lorsqu’en fin de journée un agent de surveillance a surpris une jeune femme en train de gribouiller une inscription sur La Liberté guidant le peuple, le chef-d’oeuvre d’Eugène Delacroix.

L’artiste en herbe, âgée de 28 ans, a été interpellée sur place et placée en garde à vue en attendant qu’elle fournisse des explications sur son geste. En ce qui concerne le tableau, le musée se veut rassurant : l’inscription n’est que superficielle et pourrait être facilement « lavée ». Une équipe du département des peintures du Musée du Louvre, ainsi qu’une restauratrice spécialisée ont été appelées à la rescousse à Lens : elles vont examiner plus en détail ce matin l’état de la toile et décider ou non de réaliser la restauration sur place selon le degré de difficulté de la chose.

Cet acte de vandalisme fait bien évidemment une très mauvaise publicité au Louvre-Lens : ouvert depuis à peine quelques mois (Le Petit Reportage de Laystary en parlait), il se trouve que La Liberté guidant le peuple était l’oeuvre choisie pour apparaître sur tous les supports de communication pour l’inauguration du musée.

Depuis hier soir, Twitter se déchaîne en faisant des parallèles plus que douteux sur la sauvagerie des habitants du Nord-Pas-de-Calais, leur beauffittude bien connue et le fait qu’ils sont incapables de respecter quelque chose (Laystary vous en parle davantage sur son blog perso).

Une certaine idée de la mesure des choses.

Big up
Viens apporter ta pierre aux 75 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • MookieA
    MookieA, Le 11 février 2013 à 1h59

    celiinette;3916003
    Étant étudiante en histoire de l'art je suis dans un état... Déjà l'idée d'ouvrir ce musée à Lens je trouvais ça complétement aberrant mais alors là... Parce que bon décentraliser pourquoi pas mais pas n'importe où ! Lens c'est (j'allais dire "bien mignon" mais on ne peut pas dire ça) pas possible, s'il voulait à tout prix installer le musée dans le Nord, Lille aurait été plus judicieux ! Lens à par ce musée fraichement ouvert, y a rien ! Payer un aller retour de TGV juste pour ça, même avec des réductions, je dis non ! J'ai vu un reportage d'arte qui laissait la parole aux Lensois au sujet de l'ouverture du musée c'était triste, drôle et pathétique ! Moi même je viens du coin, je sais donc de quoi je parle, et j'assume mon opinion: ce musée n'a pas grand chose à faire à Lens ! Encore une décision uniquement politique.
    Tu as raison, c'est une décision politique. Mais parce que Lens est une ville défavorisée et abandonnée, il faudrait laisser les choses ainsi et ne faire aucun effort ? Le Louvre-Lens suit la même logique que Pompidou-Metz (dont la taille et l'histoire industrielle est proche de celle de Lens, d'ailleurs) : partager la culture et l'art. L'art appartient à tous, pas seulement le public qui correspondrait à des critères de connaissance suffisant. Aussi aux personnes qui sont étrangères à ce monde et qui, justement, pourraient apprendre tellement de choses.
    Je trouve cette volonté politique bien plus honorable que Louvre-Dubaï qui est motivée par l'argent. Le Louvre-Lens a d'ailleurs un grand succès depuis son ouverture. Les gens se déplacent ! Alors, ce sont beaucoup des personnes de la région, et je suis d'accord qu'il manque un accès TGV pour inciter d'autres personnes à venir, mais c'est un premier pas avant une revalorisation de la région. Parce qu'elle en a besoin, oui. Mais pour que cela arrive, il faut faire des efforts.

    Quant à Lille, c'est une ville (agglomération) qui a déjà une offre culturelle importante. Beaux-Arts, Lam, Moma, la Piscine... Implanter le Louvre dans cette ville aurait eu beaucoup moins d'impact économique d'une part, et culturel de l'autre. Le Louvre à Lens, c'est une mini-révolution, la preuve que la ville n'est pas à l'écart de tout, qu'il peut s'y passer des choses.

    Moi aussi, je suis de la région. Et je trouve cela dommage que tu considères que l'art n'ait pas sa place dans une ville comme Lens.

Lire l'intégralité des 75 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)