Revue BD : L’Honneur des Tzarom T1, Cellules familiales

Cette nouvelle série, parue cette semaine aux éditions Delcourt résulte d’un mélange improbable. La science-fiction, la comédie… et les tziganes ! Délirant, mouvementé et très très coloré, bienvenue dans le quotidien de la famille Tzarom ! Histoire de famille Les Tzarom, donc, c’est une famille de tziganes. Il y a Lubna, la mère, actuellement sous […]

Revue BD : L’Honneur des Tzarom T1, Cellules familiales

Cette nouvelle série, parue cette semaine aux éditions Delcourt résulte d’un mélange improbable. La science-fiction, la comédie… et les tziganes ! Délirant, mouvementé et très très coloré, bienvenue dans le quotidien de la famille Tzarom !

Histoire de famille

Les Tzarom, donc, c’est une famille de tziganes. Il y a Lubna, la mère, actuellement sous les verrous pour des actes qu’elle n’a jamais commis (même si les photos disent exactement le contraire) ; Toni, le père, bricoleur et magouilleur ; Rona, la fille, du genre très très jolie, qui sait autant faire usage de son charme que de ses flingues ; Molko, le fils ; et Django, le chien, qui n’a pas l’air très net. A eux tous ils forment une joyeuse bande d’escrocs intergalactique qui sévit de planète en planète. Gabriel, avocat, doit s’occuper de la défense de Lubna, et il galère un peu vu comme les preuves sont… irréfutables. Alors il vient voir Toni, pour discuter et trouver quels arguments avancer pour innocenter Lubna, et le voilà embarqué bien malgré lui dans le quotidien barré de cette tribu pas comme les autres. Et puis vraiment Rona est très jolie.

Avec les Tzarom, c’est du Mozart !

Lupano et Cauuet signent un premier tome qui tient ses promesses. Le dessin est excellent, les couleurs superbes, et on trouve tout de suite ses marques au milieu de cette famille aussi cinglée qu’attachante. L’univers, mélange d’extra-terrestres, de traditions roms, et d’un peu de justice intergalactique, tient carrément la route et on se retrouve plongé dans l’Honneur des Tzarom avec un plaisir certain. L’humour et les courses poursuites rendent le récit aussi léger que vivant, et on a hâte de voir comment nos héros vont se sortir du guépier où ils semblent s’être fourrés. Ce sera chose faite dans le second tome, car l’Honneur des Tzarom est un dyptique (et je ne le dirais jamais assez, les bonnes séries courtes, c’est le bien).

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre au seul commentaire !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Lucie85
    Lucie85, Le 8 janvier 2010 à 11h20

    ça a l'air vraiment sympa ! Le village me fait penser au village sur Tatooine dans Star Wars...

Aller sur le forum pour lire le seul commentaire

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)