Lettre à l’acné adulte de ma meilleure amie qui repointe son nez par surprise

L'acné est une maladie très répandue qui touche majoritairement les adolescents mais qui peut perdurer ou réapparaître à l'âge adulte. Manu écrit une lettre bien sentie à l'acné de sa meilleure amie qui est revenue il y a quelques mois, oklm...

bioderma

En partenariat avec Bioderma (notre Manifeste)

Chère Acné,

Encore que le terme « chère » soit exagéré car nous n’avons pas eu l’occasion de vraiment faire connaissance.

On s’est croisées à l’adolescence mais je ne t’ai pas trop fréquentée à l’époque, si ce n’est via mes potes. Et même là, pas trop, vu qu’ils n’avaient jamais l’air très ravis de te voir débarquer.

À lire aussi : L’acné, le regard des autres et moi

Acné, qui es-tu?

T’étais LA relou qui se pointe à la soirée, personne ne l’a invitée et surtout elle ne ramène que des embrouilles. Super personnalité, vraiment.

Par contre tu dois connaître Lydia. Tu vois qui c’est? Ma meilleure amie, que dis-je, ma soeur. On a fait toutes nos bêtises ensemble, on a découvert la vie ensemble et on se dit tout.

En gros c’est ma personne préférée et tu lui as pris la tête pendant toute l’adolescence.

Non, je t’apprécie pas trop, non.

Elle n’en pouvait plus de te voir quand elle se regardait dans un miroir, tu la suivais partout et sous prétexte de pics hormonaux tu prenais vraiment trop la confiance quand elle avait ses règles.

thor surprise

                                                   Surprise !

En plus tu lâchais rien ! Quand elle pensait s’être débarrassée de toi ne serait-ce que pendant un mois, tu pointais fièrement le bout de ton nez au moment où elle s’y attendait le moins.

En fait comme t’es une petite maline tu te faisais un peu plus discrète pendant quelques jours et tu montrais ton vrai visage lors des pics hormonaux. Malin.

Tu étais un de nos rares sujets tabous et vraiment c’était presque risible car on essayait de ne pas te mentionner, alors même que tu siégeais fièrement, comme son nez, au milieu de sa figure.

Je me sentais mal à l’aise et vaguement coupable de ne pas vivre avec toi au quotidien et je sentais bien que j’étais chanceuse par rapport aux autres. En même temps, c’était l’adolescence et j’avais aussi des soucis.

Et puis comme souvent Lydia et toi vous vous êtes perdues de vue à la fin du lycée. Tes visites se sont faites de plus en plus rares pour finir par s’arrêter définitivement.

Enfin…c’est ce qu’on croyait.

Le retour de cette acné qu’on n’attendait pas

Ma copine a réappris à vivre sans toi, à s’aimer sans toi, à se maquiller non pas pour te cacher mais par plaisir.

Mais tu n’en avais pas fini avec elle : tu es revenue alors qu’elle n’avait rien demandé et vraiment, c’était vache.

J’avais entendu parler de l’acné qui part à la fin de l’adolescence, de l’acné adulte qui reste toute la vie mais ton petit manège a été une nouveauté pour nous.

Maintenant que tu es là il faut bien qu’elle fasse avec et pour ça, elle a essayé de mieux te comprendre parce que je l’avoue, on t’avait mal jugée.

Plus jeunes, on pensait que tu étais sale, signe d’un manque d’hygiène, en tout cas c’est ce qu’on entendait autour de nous alors que c’est faux.

Aujourd’hui on sait que la poussée hormonale que Lydia a connu à la puberté a provoqué une surproduction de sébum (une hyperséborrhée) et ce sébum était de mauvaise qualité (dysséborrhée), ce sébum a bouché les pores de sa peau et tu en as profité pour t’installer au calme.

Dans son cas il n’y pas eu d’inflammation tu étais relativement gérable même si elle devait faire attention.

Rien à voir avec de la saleté donc mais malheureusement les idées reçues sur l’acné ont la vie dure. J’en suis pas fière mais au lycée tout le monde exprimait du dégoût à ton égard sans s’inquiéter de la personne qui se trouve derrière.

Ou alors on ne le faisait que lorsqu’il s’agissait de nos amis.

C’est naze hein ?

À lire aussi : « You Look Disgusting », l’émouvante réponse d’une youtubeuse beauté raillée pour son acné

Les techniques utilisées pour se débarrasser de toi

Lydia a essayé des trucs pour se débarrasser de toi durablement: des remèdes de grands-mères aux lotions vendues en grande surfaces. Mais comme son acné n’était pas trop sévère, elle n’a pas essayé tous les remèdes bien agressifs.

Par contre notre copain Camille a du prendre un traitement dermatologique lourd qui lui a asséché la peau drastiquement. Son visage pelait, il avait tout le temps les lèvres gercées et ça a duré des mois et des mois.

C’était dur pour lui et je me souviens qu’il nous disait souvent qu’il voulait arrêter mais à force de persévérance il a réussi à se libérer de ton influence. Cependant il en a gardé quelques cicatrices qui lui rappellent à quel point tu lui as gâché cette partie de sa vie qui devait être insouciante.

L’acné adulte : qu’est-ce qui change ?

Tel un Pokémon, tu as évolué pour devenir l’acné adulte.

Sauf que tu n’as rien de bien adulte.

Oui, tu n’es plus liée à la puberté et la contraception ainsi que les fluctuations hormonales ont probablement quelque chose à voir avec ton retour, par contre t’es toujours aussi relou.

Tu te manifestes toujours sans invitation, tu prends tes aises dans sa vie, tu la fais douter…mais moins qu’avant et ça, ça te plaît pas trop.

Lydia est maintenant une femme (ne le répète pas, elle n’aime pas que je dise ça !) forte, rationnelle, posée, beaucoup trop drôle, pleine de ressources, indépendante et oui, très belle.

Elle a vécu des choses, elle a grandi, elle est plus sûre d’elle et maintenant elle sait que ce ne sont pas 5 boutons (ou 15 ou 50) qui vont amenuiser tout le chemin parcouru, même si dans les mauvais jours ta présence lui pèse.

On peut avoir fini ses études, être indépendant·e financièrement, se marier (ou pas), avoir des enfants (ou pas)…et de l’acné.

C’est assez commun, nombreux sont les gens dont l’un·e des pote a de l’acné adulte, donc vraiment tout va bien.

Être adulte n’a vraiment rien à voir avec une idée toute moisie de la perfection. 

Qu’on soit en train de débattre sur les relations humaines, la politique ou qu’elle chante Shape of You d’Ed Sheeran à tue-tête, moi, c’est Lydia que je vois, pas toi (honnêtement je crois dur comme fer qu’elle est la seule à focaliser sur toi).

Si j’étais toi je ne m’installerais pas parce que dès qu’elle s’est rendue compte que tu étais là, elle est allée chez le dermatologue : et oui les remèdes de grand-mère c’était avant.

Il lui a prescrit un traitement pour peaux acnéiques et sensibles qu’elle suit avec assiduité tout en respectant quelques règles pour ne pas que ta présence se fasse plus envahissante. Elle n’essaie plus de faire sortir les comédons avec ses doigts, elle ne les triture pas, elle fuit les produits comédogènes et elle nettoie ses pinceaux de maquillage.

Si tu as une peau sensible à tendance acnéique comme celle de Lydia, consulte ton dermatologue car il existe des produits formulés spécialement pour  ton type de peau. C’est le cas de la Crème Sébium Sensitive qui va pouvoir apaiser, hydrater et matifier ta peau tout en traitant les boutons, rougeurs et cicatrices. En effet les peaux sensibles à tendance acnéique sont fragilisés par les traitements agressifs utilisés à l’adolescence et réagissent mal aux soins anti-acné. Elles ont donc besoin d’un soin spécifique.

La science te rattrape et j’espère que tu vas finir par disparaître, et cette fois pour de bon.

Cependant si ce n’est pas le cas…ça ne semble plus aussi dramatique qu’il y a quelques années car sa vie est tellement plus large que toi.

Franchement entre payer des factures, me voir, gérer son super job, me voir, passer du temps avec sa famille, me voir, aller au resto, me voir, trouver l’amour et tous les autres trucs (dont : me voir), tu es devenue un fond sonore, une vision furtive en périphérie de sa vie.

Et elle est toujours Lydia, ma personne préférée, extra à l’intérieur comme à l’extérieur, acné adulte ou pas.

Et ÇA, tu peux le lui dire.

À lire aussi : 5 chansons qui réveillent la meuf indépendante et combative en moi

Galveston, en salles le 10 octobre, présenté par Kalindi !

Commentaires
  • Nopauly
    Nopauly, Le 4 mai 2018 à 16h24

    L'acné reste selon moi une maladie de peau encore mal connue par certains médecins. J'ai récemment consulté, on m'a diagnostiqué de l'acné (alors que je n'en ai jamais fait durant l'adolescence, j'avais plutôt une peau atopique) après moult et moult crèmes et produits à appliquer mon visage était de plus en plus irrité, il s'avère que j'avais en réalité une dermite séborrhéique. Donc en fait, une réaction infflamatoire à une levure présente sur la peau. Je trouve cela dommage que l'acné reste encore mal diagnostiqué à notre époque. Bon je n'en souffre pas mais bon je compatis :)
    D'ailleurs pour en revenir sur les remèdes contre l'acné, il y a de plus en plus d'avis sur a bave d'escargot qui atténue les cicatrices. Je vous conseille cet article : Luttez contre l'acné avec la bave d'escargot

    Courage les filles les problèmes de peau ne nous auront pas ! :rire:

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!