Lettre à Manu, 15 ans : « N’aie pas peur de vivre »

Par  |  | Aucun Commentaire

Manu écrit une lettre à cette ado peu sûre d'elle dont elle se souvient bien. Une lettre pleine d'espoir et d'encouragements...

Lettre à Manu, 15 ans : « N’aie pas peur de vivre »
« Lettres à l'ado que j'ai été »Lettres à l’ado que j’ai été, c’est un recueil de lettres publié chez Flammarion, sous la direction de Taous Merakchi aka Jack Parker, contributrice historique chez madmoiZelle.

À notre tour, nous publions une lettre à l’ado que nous avons été. Et toi aussi, si l’envie ou l’inspiration te prennent, n’hésite pas à poster ta propre lettre sur le forum ou via #madmoiZelleArmy !

Pour te procurer l’ouvrage, rendez-vous sur Place des libraires, la Fnac et Amazon !

Sorti le 14 mars !

Lettre à Manu, 15 ans

Ma Manu,

Aujourd’hui je suis adulte et je pense souvent à toi. En fait j’ai l’impression de t’avoir quittée hier avec un goût d’inachevé. C’est pourquoi je t’écris cette lettre avec humour et tendresse.

Bon premièrement, je ne tricherai pas dans cette lettre : promis, juré, la vérité et rien que la vérité.

Pas TOUTE la vérité cependant car je n’ai pas l’intention de spoiler ta vie. Ah oui, spoiler ça veut dire gâcher en dévoilant des infos critiques ; tu verras ça va devenir un énorme problème qui va cliver le monde entier.

Je ne parlerai pas avec toi des leçons décisives qu’on a apprises depuis, parce que je pense que tu dois les découvrir toute seule et les vivre afin d’en retirer les enseignements.

Si je t’explique, déjà tu vas pas m’écouter parce que t’es la personne la plus têtue, en plus ça va être naze. Mais comme je ne suis pas une totale crevarde, je vais t’aiguiller sur 3 ou 4 points.

De l’art de se réinventer

Après l’année de 3e que tu as vécu où tu t’es sentie très abandonnée,  à l’âge de 15 ans tu arrives au lycée, avec des étoiles plein les yeux et surtout l’envie d’être différente.

Le lycée que TU as choisi après un bras de fer de plusieurs semaines avec papa.

Bras de fer que tu as gagné et qui n’est que le début d’une respectable série de victoires. Je suis fière de toi car même si ça a été dur, ton avenir était en jeu et tu as tenu bon.

ado

Ouais tu rigoles pas

Non seulement papa ne t’en respectera que plus mais c’est peut-être le signe que tu y tiens à ton avenir, finalement.

Mais la chose dont je suis le plus fière pour toi, pour nous deux, c’est le changement que tu es en train d’opérer dans tes rapports avec les autres et avec toi-même.

Pendant tout le collège tu étais en colère et tu en avais le droit : tes conditions de vie et ton environnement familial étaient compliqués.

Mais le problème avec la colère c’est qu’elle consume tout sur son passage et les gens que tu aimes ne savent pas comment t’aider.

C’est fatiguant mentalement et tu commences à le voir que ça t’isole alors que tu aimes tant être entourée.

Tu es en train de te réinventer donc continue : c’est une des meilleures choses que tu vas faire. Ça va te permettre de profiter de toutes les expériences de l’adolescence plus sereinement.

Déjà tu vas arrêter de refiler des gifles à tous les gens qui t’agacent et trouver des réparties de fo-lie. Moins de violence, plus d’humour. Un credo qui te poursuivra toute la vie.

De l’art de faire des trucs

Je suis heureuse de pouvoir t’écrire cette lettre aujourd’hui à l’âge que j’ai, toi qui ne te projetais pas dans l’avenir parce que c’était plus simple d’envisager les choses à court terme.

Parce que quand on fait des projets, c’est qu’on veut faire des choses et quand on veut faire des choses, on risque d’échouer et pour toi l’échec était impensable.

Néanmoins tu es toujours dans la réserve, tu t’auto-censures, tu ne demandes pas les choses qui te font vraiment plaisir. Meuf, l’adolescence est faite pour être croquée à pleines dents et tu te forces à mordiller.

Pourquoi ? Tu veux faire des réserves pour plus tard ? C’est pas possible et les trucs que tu as envie de faire et que tu ne fais pas sont autant de regrets que je me tape maintenant.

Ne me fais pas ça steuplé !

Va voir ce mec pour lui dire que tu veux sortir avec lui par exemple. Oui le mec mignon, qui fait du judo, de la guitare, qui est super drôle. Je sais de source sûre qu’il te trouve aussi très intéressante, drôle et qu’il adore parler avec toi.

Je te connais un peu, donc pour étouffer tout scepticisme, je vais nommer ma source sûre : ce mec. La vie c’est pas un épisode des Frères Scott mais parfois les histoires d’amour ça marche.

Passe les concours qui t’intéressent aussi : oui ça demande du travail, oui il y a un classement et oui, oui, tu peux rater. Mais si tu rates ça veut juste dire que ce n’était pas pour cette fois-ci. Ou qu’il faut essayer ailleurs.

Ça ne diminue pas la valeur de ce que tu as fait. Quelle drôle d’idée…

De l’art de conclure

Des années après je te remercie pour ces souvenirs du lycée que je chéris particulièrement. Je m’en souviens comme d’une époque insouciante où je commençais à savoir qui je suis.

Et surtout j’ai Lydia. Alors qu’on avait du mal à la blairer jusqu’à la 4e, c’est devenu une bonne copine et maintenant c’est la meilleure de toutes.

Dans cette lettre je n’ai pas voulu aborder les grandes leçons de vie parce que j’ai peur de l’effet papillon. Si je te parle de ces choses peut-être que tout changera et que tu ne deviendras pas moi.

Ce serait dommage parce que j’ai galéré pour aimer cette version de moi et je veux pas réduire ce taff colossal à néant.

Donc je te laisse avec ces quelques conseils cryptiques, mais t’es une petite fûtée tu comprendras. Je te donne juste un indice : nous sommes en 2018 et je m’amuse beaucoup.

Je te claque la bise et disons qu’on se retrouve dans 5 ans, pour une autre lettre histoire de voir où on en est ?

Bisous, bisous mon chat, on se retrouve bientôt.

Avec plein d’amour, Manu du turfu.

À lire aussi : Lettre à Clémence, 15 ans : « Je suis fière de toi »

Valeur : + de 40€
18.90€ + 4€ de livraison

Commentaires

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Désactive ton bloqueur de pub ou soutiens-nous financièrement!

Gestion des cookies

Partages sur les réseaux sociaux

Grâce à ces cookies, nos articles peuvent être directement partagé sur les réseaux sociaux via des boutons de partages. Ces cookies sont gérés par l'éditeur de chaque réseau social.

Facebook, Twitter, Pinterest, Whatsapp
facebook
twitter
pinterest
whatsapp

Mesures d'audience

Nous mesurons les visites de manière anonyme sur les différents articles pour comprendre les intérêts de nos lectrices.

_ga, _gaq, _gid,
_ga, _gaq, _gid
cb

Stream

Nous faisons parfois des lives sur Youtube ou Facebook. On utilise ce cookie pour ne pas afficher les streams si tu ne souhaites pas les voir sur le site.

hideStream

Publicitaires

Ces cookies sont déposés par Smart AdServer et DFP, les outils que nous utilisons pour afficher des publicités sur le site. Ces publicités servent au financement de madmoiZelle et sa rédaction.

smartadserver, doubleclick
smartadserver
doubleclick

Close your account?

Your account will be closed and all data will be permanently deleted and cannot be recovered. Are you sure?