Les jeunes lesbiennes accèderaient plus facilement aux entretiens d’embauche

Pondu par Sophie-Pierre Pernaut le 3 juillet 2013     

Les jeunes homosexuelles auraient plus de chances d’accéder aux entretiens d’embauche, selon une étude menée en Belgique.

Une nouvelle étude, relaté par RTBF.be, vient taper à ton carreau en cette fin de journée : selon le chercheur Stijn Baert, les jeunes lesbiennes seraient plus facilement retenues pour les entretiens d’embauche — du moins en Belgique, là où l’expérience a eu lieu.

Il a en effet fait le test en envoyant 576 candidatures différentes (et fausses) à diverses entreprises situées en Flandre. Toutes les candidatures étaient émises par des femmes fictives, toutes indiquaient qu’elles étaient mariées — la moitié à un homme, l’autre à une femme.

Il a choisi de mener cette expérience pour « repérer les éventuels traitements discriminatoires sur base de l’orientation sexuelle ». D’un autre côté, pour déceler les discriminations sur l’âge et la maternité, il a également réparti les candidatures en quatre catégories :

  • les femmes de 25 ans avec un enfant
  • les femmes de 25 ans sans enfant
  • les femmes de 37 ans avec un enfant
  • les femmes de 37 ans sans enfant.

Avant toute chose, Stijn Baert a remarqué que les femmes de 25 ans auraient été plus souvent contactées, surtout si elles sont lesbiennes puisque selon lui, elles ont 25% de chances d’être invitée à se rendre à l’entretien d’embauche.

Plus flagrant encore, les femmes de 25 ans mariées à une autre femme auraient 33% de chances de plus d’être rappelées que les hétérosexuelles de la même catégorie. Au-delà de 25 ans, par contre, il n’y a plus de différenciation sur les critères de la maternité, l’âge ou l’orientation sexuelle.

En guise d’explications de ce phénomène, la RTBF note que ces constatations vont dans le sens de certaines observations qui tendent à prouver que les gens préfèrent travailler avec des personnes issues d’une minorité sexuelle et que les employeurs semblent penser que les lesbiennes ont moins tendance à tomber enceintes.

Pensez-vous que la même chose pourrait se produire en France ? Ou bien serait-il possible, finalement, que cette étude faite en Belgique nous prouve combien les mentalités dans notre pays sont en retard par rapport à d’autres contrées ? Est-ce qu’au fond, ça vous fait plaisir, est-ce que vous voyez ce résultat comme un pied de nez à l’homophobie, ou y voyez-vous suffisamment de discrimination pour ne pas l’apprécier ?

Ça vous a plu ? Partagez !

38 BIG UP

Ne ratez aucun article de madmoiZelle.com !

Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez notre actu deux fois / semaine

Entrez votre email ici :

Cet article a été pondu par Sophie-Pierre Pernaut - Tous ses articles

Sophie-Pierre Pernaut (dite SPP, dite Sophie) écrit pour madmoiZelle depuis l'an 2011. Elle s'est donnée pour mission de vous informer, de vous divertir et d'éventuellement vous faire rigoler avec son humour somme toute assez crétin. Elle aime la tartiflette et les chèques en blanc.

Plus de Sophie-Pierre Pernaut sur le web :

Tous les articles Actu, Actu dans le Monde, Culture et aussi Etudes, jobs & métiers
Les autres papiers parlant de ,

Les 10 dernières réactions à cet article sur le forum

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !

  1. SquikürSquikür

    Le 03 juillet 2013 à 20:55

    @Titien
    Bizarre, moi je n'avais vraiment pas pensé à l'argument grossesse… Je pense qu'il est pertinent dans la discrimination homme/femme, mais je vois plutôt dans cette étude une réelle préférence pour les minorités, et surtout, les minorités "assumées" (rien n'oblige un candidat marié à préciser le sexe de son conjoint).
    Peut-être que le recruteur associe cette distinction à un caractère audacieux/consciencieux, que sais-je encore (je ne suis pas DRH :yawn:).

    En tout cas, constat qui est agréable à lire, même si la discrimination va aussi dans l'autre sens dans bien des domaines ! :)
  2. NimedhelNimedhel

    Le 03 juillet 2013 à 21:30

    Hmmm… Je serais curieuse de voir ce sondage portant sur TOUTE la Belgique, histoire de voir ce qu'il en est au niveau national.

    Sinon, je trouve ça quand même discriminant, même si c'est positif pour les homosexuelles.

    Pour ce qui est des mentalités en Belgique, c'est clair qu'on n'aurait clairement pas vu des manifestations comme il y en a eues en France :icon_4laugh:. Imaginez que ça fait presque 10 ans que la loi est passée chez nous, et ce n'est pas la fin du monde!
    Fin, faut dire aussi qu'on a des choses plus importantes qui nous intéressent (genre les séparatistes flamands :( ).
    Bref!
  3. violaeadeviolaeade

    Le 04 juillet 2013 à 01:10

    C'est vrai que l'argument grossesse semble évident (on nous apprend même ça en cours de SES !). Je pensais aussi, et même si ça fait préjugé, rapport à la vidéo de la jeune Belge qui se baladait avec une caméra cachée dans les rues de Bruxelles (le harcèlement c'est partout et pas qu'à Bruxelles, mais ça rend mon truc plus ou moins cohérent, arrêtez !), qu'y avait peut-être une part de fantasme, d'idées reçues sur la sexualité des lesbiennes… Enfin, j'en sais rien, mais cette étude est vachement intéressante quand même ! Et si on sondait les DRH justement, pour savoir si ces choix étaient conscients, justifiés ou pas ?
  4. deadpooldeadpool

    Le 04 juillet 2013 à 04:37

    Écrire son statut civil sur son CV ? Mais quelle idée saugrenue.

    Je crois que c'est une pratique encore très… européenne ?, que d'écrire tant de renseignements personnels sur des CV. Je parle peut-être seulement pour le Québec, mais ici, joindre tant de renseignements est impensable. Jamais je n'ai indiqué mon sexe, mon âge, ou pire, mon statut civil, sur mon curriculum vitae (ou mon orientation sexuelle :eh: ). Cette à peu près neutralité (bien oui, il reste encore des gens pour juger les CV sur le nom écrit en haut, tout simplement, au lieu des compétences) est préférable.
  5. greyAgreyA

    Le 04 juillet 2013 à 09:12

    Posté par deadpool
    Écrire son statut civil sur son CV ? Mais quelle idée saugrenue.

    Je crois que c'est une pratique encore très… européenne ?, que d'écrire tant de renseignements personnels sur des CV. Je parle peut-être seulement pour le Québec, mais ici, joindre tant de renseignements est impensable. Jamais je n'ai indiqué mon sexe, mon âge, ou pire, mon statut civil, sur mon curriculum vitae (ou mon orientation sexuelle :eh: ). Cette à peu près neutralité (bien oui, il reste encore des gens pour juger les CV sur le nom écrit en haut, tout simplement, au lieu des compétences) est préférable.


    Je n'ai jamais indiqué cela non plus, pourtant je suis en France.

    On m'a déjà reproché de ne pas avoir mis mon âge cependant.
  6. SpiracleSpiracle

    Le 04 juillet 2013 à 13:01

    Je rejoins un peu @Nimedhel : qu'aurait donné ce sondage à l'échelle de la Belgique ? Je trouve ça tellement étrange de faire une étude uniquement en Flandre (sans préciser si les provinces sont équitablement représentées). Les mentalités sont différentes au Sud et au Nord du pays, mais en plus deux provinces limitrophes ont souvent des résultats très différents, dans une pléthore de domaines. A l'échelle de la Belgique, soit on fait des études comparatives, soit on dit clairement qu'on cible une partie du territoire, soit on prend tout le bazar.

    Quoi qu'il en soit, ça n'est pas très enthousiasmant :stare:. C'est tellement intelligent de se dire "ah non elle sera enceinte, c'est nul". Mais y'a des trucs que j'aimerais bien savoir : est-ce que c'est économique (auquel cas il faudrait p't'être voir ce que coûte une personne enceinte à une entreprise, et la part de ce qu'empoche l'Etat dans ce coût), est-ce que c'est plus une idée de "le travail n'est pas continu" ? L'une de vous a une idée ?

    (@Myriam H. : on dit "situées en Flandre", pas "dans la Flandre" :fleurs:)
  7. MymyMymy

    Le 04 juillet 2013 à 14:49

    Posté par spiracle
    (@Myriam H.  : on dit "situées en Flandre", pas "dans la Flandre" :fleurs: )

    C'est corrigé, merci !
  8. deadpooldeadpool

    Le 04 juillet 2013 à 16:32

    Posté par greya
    Je n'ai jamais indiqué cela non plus, pourtant je suis en France.

    On m'a déjà reproché de ne pas avoir mis mon âge cependant.


    Je comprends :nerd: Par rapport à ma généralisation, c'était plus ou moins voulu, c'est surtout un questionnement sur les méthodes qui changent probablement d'un endroit à l'autre, mais jusqu'à quel point, aucune idée :)
  9. Mamzelle.SleepyMamzelle.Sleepy

    Le 06 juillet 2013 à 12:25

    Posté par greya
    Je n'ai jamais indiqué cela non plus, pourtant je suis en France.

    On m'a déjà reproché de ne pas avoir mis mon âge cependant.


    Pour ton âge, si le recruteur n'est pas con il peut le déduire, s'il voit que tu as passé ton Master en tel année et qu'on est 10 ans plus tard il peut supposer que tu as entre 30 et 35ans…

    Enfin du coup je suis pareille, je n'ai jamais mis la ville dans laquelle j'habite, mon âge, mon statut. Pour justement être le plus neutre possible. S'ils veulent le savoir ils m'invitent en entretien.
    (oui je ne mets pas ma ville car la plupart des employeurs pensent au temps de trajet donc si je met que j'habite à 50km de Paris pour eux c'est transport = retard fréquent, donc je ne mets jamais rien sur mon CV)

    C'est pourquoi je commence à en avoir un peu marre de toutes ces "études" sur les discriminations sur CV etc… On sait qu'il y en a, on ne saura jamais lesquelles, car cela dépend de la personne en face. Ca se trouve la personne qui choisis une femme lesbienne de 25ans, fait ça par culpabilité de ne pas avoir accepter l'homosexualité d'un membre de sa famille et non parce que lesbienne = pas de grosses.

    Je ne banalise pas la discrimination mais on sait qu'elle existe et on ne connaîtra pas les vraies raisons. On ne sait pas sur quoi se base vraiment le recruteur. Donc à moins de créer une feuille de notation de CV sur des critères fixes (choses dures car tous les postes n'ont pas tous les même besoins en compétences), il y aura TOUJOURS de la discrimination pour X raison. Et encore plus après l'entretien et ça pour moi c'est la pire.
    La discrimination d'un CV est limite silencieuse, en entretien c'est plus dur.
  10. Catimini BoopCatimini Boop

    Le 06 juillet 2013 à 12:31

    Je n'ai pas vraiment d'opinion sur le fond, je voudrais juste signaler que dans la première phrase "

    Une nouvelle étude, relaté par RTBF.be.", il faut accorder relater et mettre relatée  ;).

Tu dois être inscrite pour lire l'intégralité des réactions ou commenter !
Identifie-toi ou clique ici pour t'inscrire, c'est gratuit !