Les tribulations d’une caissière – T1 Vous êtes ouverte ?

D’abord, il y eut le blog, Les tribulations d’une caissière. Puis, vint le livre, même titre, aux éditions Stock (assez rapidement suivi par sa réédition au Livre de Poche). Et puis, paraît-il, bientôt arrivera… le film ! Mais en attendant, laissez-moi donc vous présenter : la BD.Mais attendez, là, je mets le caddie avant la […]

Les tribulations d’une caissière – T1 Vous êtes ouverte ?

D’abord, il y eut le blog, Les tribulations d’une caissière.

Puis, vint le livre, même titre, aux éditions Stock (assez rapidement suivi par sa réédition au Livre de Poche). Et puis, paraît-il, bientôt arrivera… le film ! Mais en attendant, laissez-moi donc vous présenter : la BD.Mais attendez, là, je mets le caddie avant la cliente…

Avant tout, laissez-moi donc vous présenter l’auteur.

Anna Sam, jeune étudiante en Lettres Modernes à Rennes, décide de financer ses loisirs en trouvant un petit job étudiant à mi-temps. Elle postule au Mac Do et au Pizza Hut, mais c’est finalement le Leclerc du coin qui la rappelle.

Huit ans plus tard… Notre jeune Anna est diplômée de DEA, mais loin de ses ambitions professionnelles. Car huit ans plus tard, Anna est toujours caissière et… toujours transparente. Pour exorciser ses démons et les clients, elle ouvre un blog où elle consigne une multitude d’anecdotes de caisse : les questions que l’on entend 300 fois par jour, les petites humiliations quotidiennes, le rythme frénétique exigé par le métier, et surtout, l’indifférence et parfois même le mépris des clients, seuls interlocuteurs d’une caissière. 

L’effet blogosphère fait le reste : très vite, le nombre de visiteurs explose, un journal l’interviewe, un éditeur se penche sur le phénomène, un livre est commercialisé, etc.

Soyons direct : si vous deviez ne choisir qu’une formule pour découvrir l’univers d’une caissière, optez pour la formule BD.

On vous offre la couleur, et on vous épargne les maladresses de style qui plombent définitivement le blog et le roman. A y réfléchir, on se dirait même que ces anecdotes de caisses n’auraient jamais dû dépasser le format du dialogue lapidaire, tant le récit en mode « romanesque » est emprunté.

Peut-être parce que, après tout, le contenu est un vaste dialogue, peut-être aussi parce que notre  vaillante Anna n’est ni Proust ni Pancol, quoiqu’il en soit, ces anecdotes de caisse, si mal adaptées en récit, se prédestinaient d’emblée à la mise en bulle.

Du pain béni pour un scénariste BD espiègle.

Et c’est donc tout l’avantage de la BD, qui nous raconte, sur une quarantaine de pages, les dialogues surréalistes autour d’une caisse de supermarché, le pétillant en plus, la lourdeur en moins.

Et c’est drôle. Vraiment. Sous la plume de Wol, les répliques fusent, et les dialogues s’aiguisent.
Du client sans gêne au dragueur qui ne doute de rien, des scènes de ménage aux lynchages publics, rien ne nous est épargné en matière de comportement odieux ou irrespectueux. Et pourtant, rien de bien surprenant dans ces scènes… si ce n’est le point de vue : celui de la caissière.

Et le problème, c’est que c’est aussi grinçant. Parce que, pour la majorité des lecteurs, ces clients pénibles, c’est nous !

Voilà donc une BD sans prétention, à lire sans état d’âme. C’est frais, c’est drôle, ça se lit un coup par-ci, un coup par-là, et à coup sûr, ça nous rendra désormais un peu plus attentionné au moment de passer à la caisse.

En librairie le 27 mai, chez Soleil (collection Nomad)
Scénariste : Wol / Dessin & couleur : J & M Akita

A vos caddies…
BIIIIP !

Cet article t'a plu ? Tu aimes madmoiZelle.com ?
Tu peux désormais nous soutenir financièrement en nous donnant des sous !
Big up
Viens apporter ta pierre aux 9 commentaires !

Voici le dernier commentaire en date :

  • Accroche-coeur
    Accroche-coeur, Le 31 mai 2009 à 0h26

    Oh mais nan Catatonic Sex Toy, moi ça fait euhh 4 mois que je suis caissière le weekend, c'est pas si terrible. Ya des clients bien marrants parfois.
    Et j'aimerai bien le lire aussi.

Lire l'intégralité des 9 commentaires

(attention, tu dois être connectée pour participer — tu peux nous rejoindre ici !)